En Touraine, une création sur l’artiste Frida Kahlo

La compagnie La Course Folle consacre sa quatrième création à une icône de la peinture : l’artiste mexicaine Frida Kahlo.

Rendez-vous en janvier pour découvrir cette création ! (Photo Marie Pétry)

Après Annie Ernaux, Frida Kahlo. La peintre mexicaine est le coeur du prochain spectacle de La Course Folle, créé d’après les écrits que l’artiste iconique a laissés à la postérité. Une pièce née du désir de Laurence Cordier, directrice artistique de la compagnie tourangelle créée en 2014, « de parler de la puissance du féminin ».

« Au départ, je voulais rendre la puissance émotionnelle des tableaux de Frida Kahlo au théâtre, détaille la metteure en scène. J’ai alors découvert qu’elle était aussi une femme de mots, aux textes très poétiques et aux formules bouleversantes ! ».

Alitée une grande partie de sa vie en raison — notamment — du très grave accident de bus dont elle sera victime dès ses 18 ans, l’artiste passera beaucoup de temps, allongée, à peindre mais aussi à écrire, laissant une correspondance dense ainsi qu’un journal tenu durant les dix dernières années de sa vie, jusqu’à sa mort en 1954.

Pas un biopic

La création de Laurence Cordier, dont le titre Ni les chiens qui boitent, ni les femmes qui pleurent reprend une citation de la peintre, n’est pas un biopic mais vise à raconter « un rapport au monde universel » par le prisme d’une femme complexe, profondément libre, dans sa vie personnelle comme dans son oeuvre. Sur scène, quatre comédiens et comédiennes interprètent Frida et la donnent à voir dans sa relation passionnelle avec le peintre mexicain Diego Rivera, comme dans son processus créatif.

« Le tableau de la vie de Frida Kahlo peut sembler assez noir ; c’est une femme handicapée, trompée, souffrant terriblement physiquement, observe Laurence Cordier. Et pourtant, il n’y a jamais aucun misérabilisme chez elle, elle invente sa vie et illumine la noirceur de ce qui lui arrive ».

Flore Mabilleau


> Ni les chiens qui boitent, ni les femmes qui pleurent, mis en scène par Laurence Cordier le 24 janvier à l’Espace Ligéria de Montlouis-sur-Loire (de 5,30 à 17,80 €) et le 31 janvier à la Pléiade à La Riche (de 8 à 14 €).

 

Plongée dans le quotidien d’une maître-nageuse

#VisMaVille Bérengère Gault est maître-nageuse à la piscine du Mortier de Tours-Nord. Surveiller, apprendre à nager, développer des cours aquatiques… petite plongée dans son quotidien.

25 degrés, du soleil, et des maillots de bain… Non, nous ne sommes pas partis en vacances sous les tropiques mais nous avons simplement rendez-vous à la piscine du Mortier en ce tristounet mois de décembre.

Gris, bleu, vert, jaune, les couleurs extérieures automnales se reflètent dans les trois bassins de la piscine, grâce à l’imposante baie vitrée. Comme « l’impression d’être dehors en étant dedans », observe Bérengère Gault. Ici, les maîtres-nageurs sont un peu hors du temps, en short, T-shirt et claquettes.

10 h 30 à la pendule, les cours battent leur plein. Dans le bassin, Bérengère remue sa joyeuse troupe en aquagym tandis que Jérôme tente de rassurer les récalcitrants en aquaphobie. De son côté, David initie aux premiers gestes de nage à ses élèves du jour. Dans son travail, Bérengère Gault, vive blonde aux grands yeux clairs, « aime transmettre le côté dynamique de l’exercice » et apprécie de tenter de « pousser les limites ».

La surveillance ? « Pas le gros de notre temps »

La dimension sportive du métier représente une motivation importante pour elle qui a toujours nagé. Mais pas que. La base, c’est la surveillance, « mais ce n’est pas le gros de notre temps. Les activités prennent de plus en plus de place. On a au moins deux heures par jour rien qu’avec les scolaires. Et les cours du soir, enfants et adultes pour apprendre à nager ou se perfectionner ».

L’amplitude horaire est vaste, de 8 h à 21 h. Le côté relationnel est important dans ce métier. « On a des habitués, tous les jours à la même heure ; ils nous demandent des nouvelles, nous préviennent quand ils partent en vacances. »

Ce que préfère Bérengère ? « La diversité des publics. L’avantage de travailler avec des enfants le matin et l’après-midi avec des adultes. Cela va de 6 mois aux personnes âgées. Et le plaisir d’apprendre à nager. C’est super sympa de voir un enfant qui part de zéro, réussir à avancer au bout de quelques séances sans matériel. »

Peut-être que ça lui rappelle ses débuts à la piscine du Lude, dans la Sarthe, à quelques kilomètres de Château-La-Vallière, où elle a appris à nager à 6 ans, puis s’est affirmée en club avant d’y prendre son premier poste de maître-nageuse, après des études en sport études au lycée Balzac de Tours puis en STAPS, à Poitiers. Aujourd’hui, Bérengère est éducatrice sportive de la fonction publique territoriale et apprécie sa vie en eaux tourangelles, à l’extérieur et dans le bassin, aux côtés de ses six collègues du Mortier.

Textes et photos : Aurélie Dunouau

Football : les Pogba aux manettes de 48 h pour la Guinée

A la fin du mois, l’événement caritatif 48 h pour la Guinée prendra place au stade de la Vallée du Cher. L’occasion d’y voir de grands noms.

(Photo archives NR – Julien Pruvost)

Dans la famille Pogba, il y a trois footballeurs de grand talent mais aussi de grande générosité. Et lors du dernier week-end de l’année, ils vont nous le prouver à l’occasion d’une belle opération caritative dénommée 48 heures pour la Guinée.

Paul, Matthias et Florentin seront aux manettes des festivités, dont Tours sera le cadre, proposant notamment concert, dîner, vente aux enchères de maillots (le samedi 28 décembre), et match de foot (le dimanche 29 décembre, à partir de 15 h au stade de la Vallée du Cher).

De Grizou à Matuidi

Si Paul Pogba est né il y a 26 ans en région parisienne, ses deux frères Matthias et Florentin (deux jumeaux) ont vu le jour trois ans auparavant à Conakry, en Guinée, pays d’origine de leurs parents, avant que la famille ne rejoigne la France quelques mois plus tard. C’est la raison pour laquelle les deux aînés portent aujourd’hui le maillot de leur pays en sélection, tandis que Paul (69 sélections, 10 buts), milieu de terrain vedette de Manchester United, est un des leaders de l’équipe de France, avec laquelle il est devenu champion du monde en 2018.

La rencontre, toute amicale, dont la recette reviendra à l’association 48 heures pour la Guinée, mettra aux prises une équipe All Star à une sélection guinéenne. De très grands noms du foot français (Antoine Griezmann, Blaise Matuidi, Amandine Henry…) et du foot guinéen (Pascal Feindouno, Titi Camara…) sont annoncés. Matthias Pogba, qui a évolué au Tours FC en 2018, joue actuellement en Espagne. Le prix des places est de 15 à 22,40 €.

Thierry Mathiot

Horoscope WTF du 18 décembre 2019 (jusqu’à… janvier allez)

Et voilà. Ce qui devait arriver, arriva : voici le dernier horoscope de l’année. Promis, l’astrologue de tmv reviendra en janvier 2020 !

Bélier

Amour

Un(e) de perdu(e), ben…
un(e) de perdu(e), et on l’a dans le… !

Gloire

Votre dignité ressemble à
ce vieux slip échoué sur le bord de
la route.

Beauté

Vous êtes aussi appétissant(
e) qu’un cookie tout chaud qui
sort du four.

Taureau

Amour

Jésus vous aime. (lui, au
moins)

Gloire

Marc Dorcel a essayé de
vous joindre. On lui a filé votre
adresse mail, no souci.

Beauté

Dur dur quand on est mou
mou comme vous !

Gémeaux

Amour

Tromper tue. Je sais, ça fout
les boules.

Gloire

Et si vous partiez élever des
poules au Népal au lieu de faire ce
job chiant ?

Beauté

Petit bourrelet deviendra
grand. Eh oui, c’est Noël !

Cancer

Amour

Non, là y a plus rien à faire.
Rabattez-vous sur la bouffe, plutôt.

Gloire

Vous êtes au courant, vous,
que lasciatemiiii cantaaareee, perché
ne sono fieroooo ?

Beauté

Vous n’avez donc aucun
amour-propre ?

Lion

Amour

Vous avez une touche.
(avec votre main droite)

Gloire

Cette semaine, vous excellez
dans tous les domaines, youpi…

Beauté

…ah bah pour la précédente,
on s’est trompé finalement !

Vierge

Amour

Vous êtes le Judas de
l’amour : avec vous, tout n’est que
trahison, cupidité et poil aux pattes.

Gloire

Prenez une tartine de second
degré chaque matin pendant
2 mois.

Beauté

Force est de constater que
vous avez autant de prestance que
Poutine chevauchant un ours.

Balance

Amour

Bon bah, c’est en regardant
votre vie amoureuse qu’on se rend
compte que la nôtre n’est pas si horrible.

Gloire

Vous n’avez pas la langue
dans votre poche…

Beauté

…uniquement dans la
bouche de vos potes. Berk.

Scorpion

Amour

« Le ramollissement du sexe
durcit le coeur », disait Maurice Chapelan.
Voilà voilà.

Gloire

L’important, c’est de participer…
Une belle phrase de loser ça !

Beauté

Adaptez-vous au réchauffement
climatique : baladez-vous à poil.

Sagittaire

Amour

Même une pizza à l’ananas
a plus de chance de trouver grâce
aux yeux de quelqu’un.

Gloire

Bon après, le célibat c’est
cool. Z’êtes pas obligés de fermer la
porte des WC.

Beauté

Nos neurones se liquéfient
devant tant de beauté… POH POH
POOOH. (Pour une fois qu’on est
sympas)

Capricorne

Amour

Vous êtes comme un
meuble Ikea : gonflant à monter
mais bon, quelle satisfaction une
fois qu’on parvient !

Gloire

D’après une étude, les
personnes dormant du côté
droit au lit sont les plus relous.
À bon entendeur…

Beauté

Vos accessoires sadomasochistes
seront du plus bel
effet sous le sapin à Noël.

Verseau

Amour

Que dalle. Et ce, jusqu’à janvier
prochain.

Gloire

Attention… Votre meilleur
ami a le bras long (c’est bien le seul
truc qu’il a de long, d’ailleurs)

Beauté

Eh ouais, un miroir c’est pas
comme Instagram : y a pas d’filtre !

Poissons

Amour

Vous rencontrerez l’être
aimé la veille de Noël. Il s’appellera
Jean-Eudes. Voilà, c’est tout, bisou.

Gloire

La vie est dure. Vous souffrez
désormais de scalaglobophobie.
(Google est votre ami ! Le seul, d’ailleurs
ouarf)

Beauté

Vos écailles sexy et votre
odeur de cabillaud font tourner des
têtes.

On a testé le Blend & Shaker, à Jean-Jaurès

Récemment installé place Jean-Jaurès, juste à côté du Mao, voici venu le Blend & Shaker. Un établissement au design très travaillé. Et quoi de bon dans l’assiette ? Verdict !

« Wow… ça en jette ! » Cette phrase, bien des clients franchissant la porte du Blend & Shaker l’ont prononcée. Il faut dire qu’en entrant ici, le regard se pose vite sur l’immense bar au fond qui en impose tant par sa taille que par ses dizaines et dizaines de bouteilles qui le tapissent. Le tout est éclairé par de multiples lumières donnant un effet orangé du plus bel effet. Effectivement, le Blend & Shaker « a de la gueule » comme dirait Papy Roro !

Pour le reste, ce bar-restaurant, ouvert depuis le 22 novembre, joue la carte du branchouille, du design. La salle est élégante, les couleurs sombres, de jolies lampes suspendues au plafond donnent un beau cachet à l’ensemble. Pas à dire, l’établissement a soigné son look. De quoi donner envie de siroter un cocktail ou l’un des multiples vins (carte fort intéressante au demeurant).

Bon, la beauté extérieure, tout ça tout ça, c’est bien joli. Mais la beauté intérieure ? Qu’est-ce que le Blend & Shaker a dans le ventre ? Pour le savoir, on s’est précipité à midi pile un jeudi – le resto a déjà bon nombre d’adeptes – histoire de tester la carte. Celle-ci compte une dizaine de plats, quelques tartares et salades et des entrées appétissantes (carpaccio de rillons, saumon gravlax…).

Pour les plats, comptez entre 17,90 € (le risotto aux asperges vertes) et 26 € (noix de saint-jacques), pas forcément accessible à toutes les bourses. En revanche, il existe une formule du midi à 18 €. Pour nous, ce sera un dos de cabillaud façon meunière : la pièce de poisson est imposante, la portion généreuse. C’est bien travaillé, charnu et agrémenté d’endives au lard de Colonnata. Et servi avec le sourire et l’amabilité d’une équipe aux petits oignons pour les tablées.

Le Blend & Shaker offre donc une nouvelle proposition à la place Jean-Jaurès qui, désormais, a de quoi satisfaire tous les estomacs et tous les portefeuilles. À vous de choisir !

Aurélien Germain


> Blend & Shaker : 3 avenue de Grammont, place Jean-Jaurès, à Tours. Ouvert 7j./7, midi et soir pour la restauration, et toute la journée pour la partie bar. Possibilité de bruncher le dimanche.

> Contact : 02 47 39 91 99 ou Facebook et Instagram 

> Tarifs :  La formule du jour (plat du jour + café gourmand ou + detox) à 18 €. Plat du jour seul à 14 €. Sinon, à la carte, comptez 8 à 12 € l’entrée ; de 17 à 26 € le plat. Verre de vin à partir de 5 €. Cocktail du moment detox à 7 €.

 

TMV du 18 décembre 2019

https://tmv.tmvtours.fr/wp-content/uploads/2019/12/TMV_A_20191217_TMV_001_T_BD.pdf

Et voilà le dernier numéro de l’année ! Pour fêter ça, la rédac a pris sa boule de cristal et on a tenté de lire l’avenir. Et de prédire 2020, que ce soit à Tours, en France ou à l’international… Retrouvez aussi un zoom sur une pièce sur Frida Kahlo, notre agenda des bonnes sorties, un #VisMaVille de maître-nageuse, la chronique du resto Blend & Shaker, l’horoscope WTF de tmv ou encore les chroniques et la fréquentation record du zoo de Beauval. On se revoit en 2020 !

« Compte » de Noël

Il était une fois, dans un village quelque part, vivait une très vieille dame très riche et très seule. Tous les monsieurs veufs de la contrée, attirés par l’odeur des fauteuils en cuir et du brandy tiède, chaque hiver, venaient toquer à la porte de son château pour lui demander par quel présents ils pourraient gagner son cœur.

Aux uns et aux autres, elle donnait les idées les plus extravagantes, les inspirations les plus abracadabrantesques. Et tous s’ingéniaient à dilapider ce qu’il leur restait de fortune pour la satisfaire, courant les drugstores et les internets de la planète.

Le jour de Noël, les cadeaux sans saveur s’entassaient dans la salle du trône sous l’oeil indifférent de la châtelaine. Puis, bien après les autres, alors que tous les chandeliers étaient éteints, vint un monsieur qui ne s’était pas annoncé. Timidement, il tendit à la dame un tout petit paquet. Comme elle ignorait ce qu’il contenait, elle le contempla de longues minutes avec des frissons dans les yeux. Jamais elle ne l’ouvrit et jamais elle ne se sépara du petit bonhomme qui n’aimait pas beaucoup le brandy tiède.

Matthieu Pays

Zoo de Beauval : une fréquentation record

En 2019, le zooParc de Beauval a battu son record de fréquentation. Près de 1,6 million de personnes ont visité le parc. La direction prévoit des nouveautés pour 2020.

Les faits

Au total en 2019, 1,6 million de personnes ont visité le zooParc de Beauval. Soit 50 000 entrées de plus par rapport à 2018. Le chiffre d’affaires devrait s’élever à près 70 millions d’euros. « Le zoo et ses hôtels poursuivent leur ascension, doucement mais sûrement », a indiqué, dans un communiqué, l’équipe du parc.

Les structures hôtelières de Beauval ont enregistré une progression de 17 %, avec 71 000 nuitées. Si le mois de mai a été « décevant », février, mars et avril ont connu de jolis pics d’activité, tout comme juillet et août, jugés « satisfaisants » par la direction.

Le contexte

Ces bons chiffres arrivent à une période- clé pour le parc : depuis mars 2019, le zoo met à disposition du public une télécabine, permettant de relier plus rapidement un point du zoo à un autre ; un investissement de 8 millions d’euros. Et d’ici quelques mois, le site fêtera ses 40 ans, avec des nouveautés à la clé.

Les enjeux

Rodolphe Delord, tête pensante du parc, est bien décidé à poursuivre aménagements et changements. Ainsi, février 2020 verra l’ouverture de l’immense serre tropicale. Ce Dôme équatorial abritera hippopotames pygmées, dragons de Komodo ou encore lamantins des caraïbes. Coût total ? 40 millions d’euros. Avec près de 60 nouvelles embauches à la clé.

De quoi espérer rester le pôle touristique majeur du département et le plus gros employeur de la Vallée du Cher.

Le point de vue

En mars dernier, PETA avait fustigé l’installation des télécabines à Beauval, arguant que cela ne faisait que « nourrir la prétendue supériorité des humains sur les animaux en permettant aux visiteurs de les dominer ». De nombreuses associations de protection des animaux militent aussi régulièrement pour la fin des zoos et des parcs aquatiques. En 2016, Beauval avait par exemple renoncé à son projet de delphinarium.

Le parc, quant à lui, rappelle son rôle et son engagement dans la préservation des espèces, via l’association Beauval Nature qui oeuvre pour le maintien des espèces menacées. Et précise aussi que « 750 naissances ont été enregistrées en 2018 ».

Aurélien Germain

Noël : la recette du chef Guillaume Galliot (Le Caprice)

#RecettesDeChef Pour vos fêtes de fin d’année, nous avons demandé à plusieurs chefs tourangeaux de nous proposer une recette de Noël. Voici celle du Jocondien Guillaume Galliot, qui oeuvre désormais au Caprice à Hong Kong.

HUÎTRE FUMÉE À LA TRUFFE NOIRE

>Le chef : Guillaume Galliot – Le Caprice (***), à Hong Kong

C’est pour la cuisine du Caprice, restaurant du Four Seasons de Hong Kong, que le Jocondien Guillaume Galliot a été récompensé cette année de trois étoiles Michelin et de la médaille de la ville de Tours l’été dernier. Il a choisi une huître fumée au mont-d’or et à la truffe.
Sortez vos balances, la précision est de mise, mais en s’appliquant ces recettes sont tout à fait réalisables à la maison.

Ingrédients pour une huître :
1 huître Gillardeau
5 g de pomme de terre en dés
5 g de poireau
20 g d’échalote en dés
5 g d’émulsion de truffe
5 g de copeaux de truffe noire
20 g de jus de truffe
10 g de peau de truffe
200 ml de crème liquide
5 g de mont-d’or
Un morceau de bois de ceriser japonais pour le fumage
Beurre
Bouillon de poule

Préparation :
Dans une poêle très chaude, cuire l’huître une seconde de chaque côté avant de la fumer durant cinq minutes avec le morceau de bois de fumage dans une boîte à couvercle.
Faire cuire la pomme de terre et le poireau avec du beurre et du bouillon de poule.
Faire cuire l’échalote avec du beurre et la peau de truffe, ajouter le jus et la crème liquide, puis mixer le tout.
Mettre les dés de pomme de terre et le poireau dans la coquille d’huître, déposer l’huître par-dessus avant d’ajouter le mont-d’or.
Faire cuire une minute à four très chaud, juste pour faire fondre le fromage et ajouter l’émulsion et les copeaux de truffe juste avant de servir.


> Pour retrouver les recettes des autres chefs, c’est en cliquant ICI ! 

 

Noël : la recette du chef Jérôme Roy (l’Opidom)

#RecettesDeChef Pour vos fêtes de fin d’année, nous avons demandé à plusieurs chefs tourangeaux de nous proposer une recette de Noël. Voici celle de Jérôme Roy, de l’Opidom.

GNOCCHI DE CHÂTAIGNES GRILLÉES, BOUILLON DE VOLAILLE AU POIVRE BLANC

>Le chef : Jérôme Roy – l’Opidom
Après un parcours international le Lochois Jérôme Roy est revenu s’installer en Touraine et plus précisément à L’Opidom, à Fondettes, dont il a repris les rênes le 7 novembre dernier. Le « chef baroudeur » nous propose une recette réconfortante et gourmande pourtant tout en légèreté qui peut être servie en entrée ou en accompagnement.

Ingrédients (pour 6 personnes) :
Pour les gnocchi :
140 g de châtaignes
Huile de cuisson Q.S
15 g de beurre frais
90 g de bouillon de volaille
20 g de parmesan râpé
20 g de farine
25 g de jaunes d’oeuf
Sel et poivre blanc du moulin

Pour la garniture :
90 g de compote de coing
1 Botte de cresson
25 g d’amandes effilées grillées
15 g de beurre noisette
50 g de parmesan

Préparation
Les gnocchi :
Faites saisir les châtaignes dans une poêle avec un filet d’huile de cuisson.
Ajoutez le beurre, salez et poivrez.
Laissez cuire 5 minutes dans le beurre mousseux.
Mixez l’ensemble au blender avec le fond de volaille puis tamisez.
Ajoutez le parmesan, la farine, les jaunes d’oeuf et travailler à la spatule.
Façonnez les gnocchi à l’aide de 2 cuillères et faites-les cuire aussitôt dans un bain d’eau bouillante salée avec un filet d’huile.
Réservez au froid.

Le bouillon:
Mélanger tous les ingrédients, portez à ébullition et laissez infuser.
Émulsionnez avec le mixer à soupe avant de servir.

Finition et dressage:
Faites griller les gnocchis à la poêle avec un filet d’huile de cuisson.
Dans une assiette creuse chaude, déposez une cuillère de compote de coing, dressez harmonieusement les gnocchis, les pousses de cresson, les amandes, le beurre noisette, la fleur de sel et râpez le parmesan.
Servez le bouillon dans une saucière à table.


> Pour retrouver les recettes des autres chefs, c’est en cliquant ICI ! 

 

Noël : la recette de Didier Edon (Les Hautes-Roches)

#RecettesDeChef Pour vos fêtes de fin d’année, nous avons demandé à plusieurs chefs tourangeaux de nous proposer une recette de Noël. Voici celle de Didier Edon, des Hautes Roches.

LES SAINT-JACQUES DANS LEUR COQUE, « SOLEIL D’HIVER »

>Le chef : Didier Edon – Les Hautes Roches (*)
Dans la cuisine étoilée de Didier Édon nous avons pu déguster ses saint-jacques « Soleil d’hiver », un vrai festival de saveurs simples et délicieuses. Un mélange terre et mer festif et facilement adaptable selon la saison ou l’occasion.

Ingrédients :
2 à 3 Saint-Jacques par personne
15 cl d’huile d’olive
Fleur de sel, poivre du moulin

Pour le « Soleil d’Hiver » :
1 coing poché au sirop, en dés
1 pomme Golden poêlée, en cubes
50 g de jambon de canard, en dés (magret fumé)
Quelques grains de raisin
2 têtes de Shitaké (champignons) en quartiers
1 tranche de foie gras cuit en cubes
2 poires tapées « réhydratées » dans le vin de Vouvray, en morceaux

Les Saint-Jacques :
Habiller les Saint-Jacques. Les laisser attachées à leur coque, ôter le nerf sur le côté de la noix, bien les nettoyer.
Garnir la coque, autour de la noix, avec les ingrédients du « Soleil d’Hiver » : les dés de pommes poêlés, les cubes de coing, les dés de jambon de canard, les poires tapées, les grains de raisin (Les dés de foie gras seront répartis dans les coquilles au dernier moment.)
Verser un filet d’huile d’olive et 1 petit cube de beurre, saler de quelques grains de fleur de sel, puis poivrer avec un moulin.
Enfourner dans un four chaud (180°C), une à deux minutes, surveiller.
Servir bien chaud en disposant les coquilles Saint-Jacques sur un socle de gros sel légèrement humidifié, pour les maintenir « à plat » dans l’assiette.

On peut, à sa guise, composer sa garniture selon la saison, ses envies et humeurs, une région… Par exemple : Poire / Gorgonzola / Pancetta ; Foie gras (en terrine) / Magrets / un peu de truffe / poire tapée Cocos de Paimpol / Chorizo ; etc.


> Pour retrouver les recettes des autres chefs, c’est en cliquant ICI !

 

Noël : la recette du chef Benoît Pasquier (Saint-Honoré)

#RecettesDeChef Pour vos fêtes de fin d’année, nous avons demandé à plusieurs chefs tourangeaux de nous proposer une recette de Noël. Voici celle de Benoît Pasquier, du Saint-Honoré.

TARTARE DE DORADE ROYALE MARINÉE AUX CHOUX ET NOISETTE

Le chef : Benoît Pasquier – Le Saint-Honoré
La recette que nous propose Benoît Pasquier, chef du St-Honoré, est une entrée fraîche composée uniquement de produits de saison, simple à réaliser et pleine de saveurs. Les noisettes torréfiées et l’huile de noisette lui donnent un côté très gourmand et l’avantage de cette recette, c’est qu’elle convient à tous les budgets, puisque n’importe quel poisson à chair blanche peut faire l’affaire. On peut également la ressortir pour le réveillon du 1er de l’an.

Ingrédients (pour 4 personnes) :
Huile de noisette La Tourangelle
2 filets de dorade royale
200 g de chou-fleur cru
100 g de chou rouge cru
50 g de noisettes grillées, concassées et torréfiées
200 g de chou romanesco cru
Poivre Cubèbe (de Terre Exotique), sel

Préparation :
Commencer par découper les choux en brunoise.
Pour la préparation de la marinade minute : dans un récipient, ajouter de l’huile de noisette et les noisettes préalablement concassées et torréfiées.
Découper les filets de dorade en petits morceaux et les ajouter à la marinade.
Dans un mortier, piler quelques grains de poivre cubèbe, les ajouter sur la dorade et saler.
Pour le dressage : à l’aide d’un emporte- pièce, déposer la brunoise de choux puis le tartare de dorade.

L’astuce de Benoît : Ajouter des fleurs comestibles comme le cosmos, de la bourrache ou encore des fanes de carotte ou de cerfeuil.


> Pour retrouver les recettes des autres chefs, c’est en cliquant ICI ! 

 

Hervé Dion au chevet de la Fédération d’athlétisme

Les affaires de dopage touchant le monde de la course de fond en France ont ébranlé la Fédération d’athlétisme. Hervé Dion a du travail !

Membre de la commission d’éthique et de déontologie de la Fédération française d’athlétisme, l’ancien athlète tourangeau, Hervé Dion, docteur en droit, a du pain sur la planche.

Les affaires de dopage touchant quelques-uns des ténors des courses de fond en France ont sérieusement ébranlé l’instance dirigeante à quelques mois des JO de Tokyo et à un peu plus de quatre ans du rendez-vous olympique de Paris 2024. Hervé Dion multiplie les allers-retours entre Saint-Avertin, où il habite, et Paris, où siège la fédé.

« Les dernières affaires nous ont obligé à amender et compléter la charte d’éthique. À la commission, nous pouvons convoquer des athlètes ainsi que des dirigeants dont le comportement n’est pas conforme au droit. »

Les déboires actuels d’Ophélie Claude-Boxberger l’affectent également. « J’ai bien connu Jacky Boxberger lors de stages en équipe de France et en compétition. Nous étions copains et je me souviens l’avoir emmené sur les bases de son record en 1973. À chaque fois que nous nous retrouvions, c’était une grande émotion. »

À la retraite depuis une dizaine d’années, après avoir été professeur de droit et chef du département gestion des entreprises à l’IUT de Tours, ainsi que chargé de cours à la faculté de pharmacie, Hervé Dion est également un des membres actifs du Groupement des Internationaux français d’athlétisme (GIFA).

C’est d’ailleurs, grâce à lui, que Montlouis a été le cadre en juin dernier de la visite d’une cinquantaine d’anciens athlètes, médaillés olympiques ou finalistes européens venus lors de l’AG du GIFA découvrir les charmes de notre région.

Thierry Mathiot

Madeline chante pour les enfants autistes

#VisMaVille Madeline Ardouin est musicienne (son groupe est Jane is beautiful) et chanteuse. Elle s’est spécialisée dans l’expression auprès des enfants en situation de handicap. Reportage à l’hôpital Bretonneau où ses notes enchantent les enfants.

Quelques notes de ukulélé résonnent dans la toute petite salle d’activités nichée au sein du centre pédopsychiatrique de l’hôpital. Madeline Ardouin accueille en chanson et par leur prénom les trois enfants présents pour la séance.

Wellan, ravi, bat des mains, Nazim est un peu sonné par son rhume mais n’en perd pas une miette tandis que Sharif s’agite dans un coin de la salle. Ils sont tous trois atteints de troubles autistiques. Ils ont 7 ans. Depuis la rentrée, ils participent, tous les quinze jours, à une séance musicale de trente minutes avec Madeline Ardouin.

Artiste de scène avec Jane is Beautiful, elle chante et joue du ukulélé, de la guitare, du violon et du balafon auprès des tout-petits. Madeline endosse le rôle de chef d’orchestre, les enfants de musiciens. « Ce que je recherche, c’est qu’ils puissent s’exprimer et prendre du plaisir. Il n’y a pas d’objectif thérapeutique. J‘ai le luxe de pouvoir prendre le temps avec eux. Parfois, c’est abstrait et difficile, d’autres fois c’est fort et poétique. »

Improviser et s’adapter aux enfants

Le débrief après la séance avec l’équipe soignante le confirme. « On recherche la spontanéité, pas le cadre », explique Clotilde, infirmière. « C’était génial aujourd’hui, Wellan n’a jamais autant parlé. Et ta chanson sur la bulle d’eau et le poisson les a scotchés ! » Madeline improvise beaucoup, s’adaptant aux réactions des enfants. « Il faut accepter que ce ne soit pas un long fleuve tranquille. Comme ce sont des enfants fragiles, la moindre chose prend son importance. Je suis là pour les entendre et recevoir leurs propositions. Ils me touchent et je m’éclate. »

Pour en arriver là, Madeline s’est formée il y a quatre ans auprès du Centre de Formation des Musiciens Intervenants de Fondettes par un diplôme Musique et tout-petits et enfants en situation de handicap. Elle travaille à présent en crèches, auprès du centre médico pédopsychiatrique de Langeais et mène ses ateliers d’expression musicale à Bretonneau depuis un an. Avec Rémi Claire, cadre du service, elle s’est associée pour trouver des financements, aujourd’hui assurés par une fondation de lutte contre l’autisme (l’AESPHOR).

Mais cela reste « un combat » de chercher des subventions, chronophage pour une artiste. Cependant, Madeline et ses doux yeux noisettes gardent la flamme. La joie et l’évolution des enfants lui donnent l’énergie nécessaire. Elle aimerait d’ailleurs les amener voir un concert au Petit Faucheux.

Aurélie Dunouau

Bûches de Noël : le méga-test de la rédac’ (ne nous remerciez pas)

Pour son dossier culinaire de Noël, tmv s’est vraiment donné à fond, jusqu’à sélectionner pour vous les meilleures bûches du coin. Et oui, nous les avons toutes goûtées ! Petit compte-rendu de nos coups de cœur et de celles qui nous ont le plus marquées.

Bigot

Nous avons eu la chance de tester deux des nouveautés de cette année, qui nous ont séduites par leur légèreté et la profondeur des saveurs. La Forêt noire (biscuit brownie, mousse chocolat pure origine Caraïbes 66 % de cacao, mousse blanche — crème pâtissière et chantilly —, coulis griottes, cerises Amarena) nous a conquis notamment grâce à son léger cœur de mousse blanche et, pour ceux qui aiment la cerise mais pas forcément les gâteaux alcoolisés, le goût doux sans être trop prenant de la cerise.

Quant à la bûche Rubis (mousse myrtille, coulis fraise-framboise, ganache montée à la vanille, biscuit Joconde et sablé de Plougastel), elle a fait plusieurs ravis pour son mélange subtil des goûts de fruits rouges avec le cœur à la vanille. À tester absolument, cela vaut vraiment la promenade !
2 rue Nationale (place du Château), à Amboise. 5,30 € par personne.

Chartier

Parce qu’il n’y a pas que les grandes maisons tourangelles très connues, nous avons voulu ajouter une adresse réputée dans l’agglomération. Chez Chartier on aime la pâtisserie généreuse et cela se sent dans la bûche Élégance (mariage d’une mousse chocolat Guanara 70 %, crémeux chocolat lait-caramel et son croustillant praliné, le tout posé sur un biscuit moelleux chocolat) qui a séduit par son côté gourmand.

Amateurs de chocolat corsé, allez-y les yeux fermés !
88 avenue de la République, 37700 Saint- Pierre-des-Corps. 3,95 € la bûche individuelle. 4,40 € par personne pour une grande.

Maison Caffet

Bien que la bûche Merveilleuse (recette emblématique de la maison au praliné et au chocolat) ait plu à l’ensemble de la rédaction, la bûche Lumineuse (noisette, chocolat au lait, caramel Bourbon et notes de citron verts subtiles) a été la vraie agréable surprise de cette dégustation. Impeccable alliance du chocolat et de l’agrume, cette bûche a fait l’unanimité.
Les Halles, à Tours. 5,20 € la bûche individuelle, 42 € la 4-6 parts (généreuses).

Esprit Cacao

Cette année la Mûroise se transforme en bûche pour notre plus grand plaisir (biscuit moelleux au chocolat, compotée « mûroise » — mûre et framboise —, mousse au chocolat et habillage framboise) et nous prouve qu’on peut faire du gourmand et du savoureux sans lactose ni gluten. Le mélange chocolat / fruits rouges est parfaitement équilibré et l’ensemble très léger.
19 bis avenue de Grammont, à Tours. 24 € la bûche 4 parts (généreuses).

Nicolas Léger

La bûche fraîcheur (croustillant praliné noisette, biscuit amande, crémeux citron jaune, compotée cassis et crème légère à la citronnelle) ravira les amateurs de gâteaux aux fruits avec ses arômes frais mais c’est la Forêt noire (biscuit chocolat, crème légère amande, griottes au kirsch, compotée griottes, mousse au chocolat noir de Madagascar) qui nous a le plus plu. Le biscuit aéré donne à l’ensemble une légèreté inattendue.

Attention toutefois, il faut aimer les cerises au kirsch ! Pour les amateurs de goûts plus doux, la Symphonie (craquant noix de pécan, crème brûlée vanille bourbon et mousse chocolat noir 75 %) devrait faire des heureux.
59 place du Grand Marché, à Tours. 4,30 € la bûche individuelle, 6 € la part pour une grande. Forêt noire en taille unique 5-6 parts (généreuses) : 33 €.

Mi-faim Mi-raisin, brasserie-caviste pour pas cher

Situé à deux pas de la gare, rue Marcel-Tribut, le Mi-Faim Mi-Raisin apparaît comme la bonne cantine du midi.

Une brasserie-caviste dans le quartier de la gare, ça vous dit ? Pour pas trop cher ? Avec l’esprit convivial qui va avec ? Normalement, les intéressé(e)s devraient trouver leur bonheur en longeant la rue Marcel-Tribut et en prenant place au Mi-faim mi-raisin.

Cela faisait un bon mois que l’équipe de tmv lorgnait sa page Facebook, l’établissement ayant la bonne et heureuse idée de changer de menu tous les jours. Un gage de qualité et de renouvellement certain. Ce jeudi, on a donc installé notre petit estomac bien au chaud dans le resto : pieds sous la table, menu en face des yeux et conversation avec les sympathiques patrons dont on nous avait vanté la bonhomie (on ne nous avait pas mentis !).

Ici, l’ambiance est bon enfant, côté brasserie de quartier oblige. Les prix sont plus que raisonnables : on ne dépasse pas 20 € pour la formule complète du midi, entrée plat et dessert. Et tout est fait maison, le Mi-faim mi-raisin tient à le rappeler.

Velouté de potimarron et nuage de curcuma

Pour commencer, c’est parti pour un velouté de potimarron bien chaud comme il faut. Tout doux en bouche, avec un nuage de curcuma par-dessus pour relever les saveurs, on vote pour !


Le reste ? On hésitait entre la truffade auvergnate ou les casarecce maison avec endives et noix. Mais le choix s’est porté sur le poulet fermier rôti (une vraie portion qui ne triche pas) accompagné de sa poêlée de navets et haricots verts. Une cuisine traditionnelle et fraîche donc, sans prétention, avec un agréable esprit cantine du midi qu’on aime beaucoup (et option végétarienne possible sur la carte, ne l’oublions pas !).

Tout au plus pourrions-nous dire que les tables de deux à l’entrée sont à notre humble avis un poil serrées. Mais pour le reste, le Mifaim mi-raisin est une adresse sympathique à quelques mètres seulement de la gare, idéal pour passer un bon moment entre amis ou collègues le midi.

Aurélien Germain


> Mi-faim Mi-raisin, au 38 rue Marcel-Tribut, à Tours. Ouvert du lundi au vendredi, le midi. Partie caviste la journée jusqu’à 17 h.

> Contact : sur Facebook, ou mi-faim-mi-raisin. com ou au 02 47 20 49 38.

> Tarifs : 9,90 € pour le plat du jour, sinon 14 € en choisissant le plat et entrée ou dessert. La formule complète, quant à elle, affiche 18 €. 

Le Mi-faim mi-raisin fait également office de caviste. En rab ? Cours d’oenologie et cuisine, afterwork en terrasse et animations et dégustations tous les mois.

 

Le plateau de fromages de Noël de Rodolphe Le Meunier

Meilleur ouvrier de France et Meilleur fromager international en 2007, Rodolphe Le Meunier, reconnu pour son talent et chouchou des Tourangeaux amateurs de bons fromages, nous a reçus dans sa cave d’affinage de La Croix-en-Touraine pour nous présenter son plateau idéal pour Noël.

« C’est un plateau abordable car on peut trouver ces fromages presque partout — les gens ne sont pas obligés de prendre les fromages chez moi, même si je serai ravi de les servir !, nous a expliqué le fromager-affineur. Il met à l’honneur le chèvre de Touraine et il y a de quoi satisfaire tous les palais. Par ailleurs, c’est un plateau équilibré : quel que soit le sens dans lequel on mange les fromages les goûts ne s’effaceront pas les uns, les autres. »
Présentation avec un ordre de dégustation conseillé (mais pas obligatoire, donc).

BÛCHETTE FUMÉE

Il s’agit d’un chèvre de type sainte-maure-de-touraine que Rodolphe Le Meunier fume lui-même dans sa toute nouvelle cave de fumage. Un goût surprenant et auquel on se fait vite avec cette exclusivité de la fromagerie des Halles (5,05 €).

DÉLICE AFFINÉ AU CHABLIS

Un air de fête avec ce fromage de type époisses mais plus doux et sucré grâce à sa méthode d’affinage (8,97 €). COMTÉ DE 30 MOIS Un fromage qui fait généralement l’unanimité. Le fait de le choisir bien affiné permet de garder un plateau bien équilibré (35,64 € / kg).

CRÉMEUX DES CITEAUX AUX TRUFFES

Une tuerie (oui, on se lâche, il n’y a pas d’autres mots). Ce crémeux aux truffes est doux, la truffe se sent bien et nombreux sont les Tourangeaux à l’avoir adopté. Nul doute qu’il sera la star de ces fêtes.

SHROPSHIRE

Un bleu anglais coloré à la graine de rocou. Eh oui ! selon Rodolphe Le Meunier, les British savent faire de très bons fromages, et toc ! Et « leurs bleus d’été sont parfaits au moment des fêtes », ajoute-t-il. (37,70 €/kg).

Horoscope WTF du 11 au 17 décembre 2019

Attention, attention ! Voici l’avant-dernier horoscope de l’année, après une pause bien méritée de l’astrologue aux Seychelles, dans sa villa de luxe, payée par les Tourangeaux.

Bélier

Amour

« Wem nicht zu raten ist,
dem ist auch nicht zu helfen ! » EH
OUAIS !

Gloire

En ce moment, vous êtes
comme l’hiver. Glacial et pénible.

Beauté

Force est de constater que
vous avez une tête à vous enjailler
sur du Patrick Sébastien.

Taureau

Amour

Détendez-vous le string,
z’êtes trop stressé(e) au plumard.

Gloire

Fais de ta vie un rêve et de
tes… Oh merde, on sait plus. Bref,
mangez une tartiflette.

Beauté

Beeh, c’est tout flasque.

Gémeaux

Amour

L’infidélité fait maigrir. Pesez-
vous.

Gloire

On passe sous un tunnel,
faudra vous débrouiller.

Beauté

Suite à une soirée arrosée,
vous vous tatouerez la tête de l’astrologue
de tmv sur la fesse droite.
Pas cool.

Cancer

Amour

Il serait judicieux de lui
offrir des perles de pluie venues de
pays où il ne pleut pas.

Gloire

En parlant de Brel, votre
boss en est une.

Beauté

Le temps de vos cheveux
est révolu. Bientôt, vous serez
chauve.

Lion

Amour

Elle n’est pas hyper passionnante
votre vie, n’est-ce pas ?

Gloire

Petite pensée pour votre dignité
portée disparue.

Beauté

Envie d’avoir un ventre plat
comme l’astrologue ? Faites comme
lui, rentrez le ventre et cessez de respirer
(soyez balèze en apnée)

Vierge

Amour

Le dernier film que vous
avez vu résumera votre vie sexuelle.

Gloire

L’objet à votre gauche représente
l’arme que vous utiliserez
en cas d’invasion zombie.

Beauté

Le dernier plat que vous
avez mangé sera le surnom de ce qui
se trouve dans votre slip.

Balance

Amour

Aujourd’hui, tout le monde
vous aime, vive vous. (trop de gentillesse,
ça prépare une méchanceté)

Gloire

Envie d’un plat au fromage
ce soir ? Ben, regardez entre vos orteils.

Beauté

(et voilààà, celle-là est bien
bien dégueu)

Scorpion

Amour

Vous êtes comme les
chocolats Mon Chéri. On vous
prend uniquement pour faire
plaisir.

Gloire

Bon sang, mais vous
êtes aussi lourdingue que les
chants de Noël dans les rues de
Tours !

Beauté

D’ailleurs, le Père Noël
me dit de vous dire qu’il a bien
reçu votre liste de cadeaux avec
le slip en cuir, le fouet, tout ça.

Sagittaire

Amour

Après analyse, les résultats
sont formels : votre ex a une tête
d’endive.

Gloire

Partez à la pêche aux moules
moules moules. Ça collera avec votre
Q.I d’huître (wooo violeeence)

Beauté

Vous le saviez, vous, que
de Nantes à Montaigu, la digue la
diiigue ?

Capricorne

Amour

Vous êtes aussi fuyant(e)
qu’un pet.

Gloire

Tout irait mieux dans votre
vie si vous offriez des chocolats à
l’astrologue de tmv…

Beauté

Votre derrière est comme
un Doliprane : tout blanc, mais
qu’est-ce que ça fait du bien d’en
avoir sous la main.

Verseau

Amour

Votre coeur est cassé. Faites
comme pour un iPhone, mettez-le
dans du riz.

Gloire

Vous êtes aussi rock’n’roll
qu’une soirée Scrabble/cassoulet.

Beauté

L’expression dit « on est ce
qu’on mange ». Vous êtes donc une
grosse raclette bien coulante.

Poissons

Amour

La constellation d’Harry
Potter vous conseille d’enlever le balai
coincé où-vous-savez.

Gloire

C’est pas juste que les Poissons
soient si cool.

Beauté

Des fois vous êtes canon,
des fois moche. Allez A+ pour
d’autres prédictions astrologiques.

Mets de Noël et vins : les conseils dégustation du vigneron Frédéric Bourillon

Impossible de parler de Noël et de Touraine sans évoquer le vin. Rencontre avec le vigneron Frédéric Bourillon (médaille du mérite agricole en 2018 et en 2019 la médaille du tourisme pour son vin de vouvray), afin qu’il nous donne ses conseils de dégustation mets de Noël/vins.

Une piqûre de rappel qui ne peut faire que du bien pour éviter les impairs !

LES ENTRÉES

Le traditionnel foie gras sera toujours accompagné d’un blanc moelleux, qu’il s’agisse d’un vouvray, d’un montlouis ou d’un touraine sauvignon. On choisira en revanche un blanc demi-sec pour le saumon et les saint-jacques. Un vouvray sec puissant (comme la cuvée Indigène Bourillon-Dorléans de 2009) accompagnera merveille les langoustines, langoustes et homards.

LES PLATS

On suit bien sûr ses goûts mais avec la dinde et autres volailles, on peut choisir un blanc demi-sec puissant si l’on a choisi de piquer la peau de de lamelles de truffe. Sinon, un rouge léger, comme un gamay de Touraine, ou un rouge précoce comme un chinon ou un bourgueil de printemps. Avec les gibiers, rien d’autre qu’un rouge riche, qui ne sera pas annihilé par le goût de la viande, lui-même puissant — par exemple un côt de Touraine (chinon, touraine, cabernet) de six mois à un an minimum.

LES DESSERTS

Au dessert, on repassera au blanc, moelleux ou même pétillant (vouvray, montlouis) pour un peu plus de légèreté.

LES FROMAGES

Là encore, on laisse jouer les préférences de chacun mais Frédéric Bourillon aime partager une règle qui lui réussit assez bien en ce qui concerne les fromages de chèvre de la région : plus il est frais, plus il aura tendance à l’accompagner d’un vin rouge léger ; plus il sera fait, plus le blanc deviendra adapté d’autant plus sec que le fromage aura du coffre.

On garde un blanc demi-sec ou moelleux pour un fromage crémeux à la truffe ou même un fromage bleu doux (pour Fred Bourillon, les tanins du rouge ne vont pas bien « avec les moisis », que ce soit du bleu ou du chèvre, d’ailleurs). Les bries et camemberts sont en revanche toujours accompagnés d’un rouge, chinon ou bourgueil par exemple.

Chloé Chateau

TMV du 11 au 17 décembre 2019

https://tmv.tmvtours.fr/wp-content/uploads/2019/12/TMV_A_20191211_TMV_001_T_Q_0-1.pdf

A quelques jours de Noël, tmv vous fait la totale : de grands chefs tourangeaux vous proposent leurs recettes pour les fêtes (si, si, vous pourrez les faire !), la rédac a aussi testé bon nombre de bûches et de chocolats, mais des vignerons vous rappellent aussi les bons accords mets / vins. Pour le reste, on a rencontré Madeline qui chante pour les enfants autistes, on parle de la colère des pompiers à Tours, mais aussi de la soirée religion-minorités organisée par le centre LGBTI de Touraine.

De la haine à l’amour, vivre sa foi en tant que minorité

Le centre LGBTI de Touraine et le festival Désir… Désirs proposent trois courts-métrages d’une vingtaine de minutes pour réfléchir à la place des minorités dans la religion.

 

Skyes are not just blue, de Lysandre Cosse-Tremblay, Des thérapies bidon pour guérir l’homosexualité, de Brigitte Noël et La Religion face à l’homosexualité : Être croyant et homosexuel, de Panos. Trois films qui posent la question de la relation complexe des minorités (et des femmes) avec la religion.

Le choix de cette thématique s’explique notamment par le développement actuel des thérapies de conversion qui prétendent guérir l’homosexualité ou l’identité de genre d’une personne par des traitements psychologiques ou médicaux. Mickaël Achard, co-organisateur du festival Désir… Désirs, précise : « Les députés se posent la question de légiférer sur ces pratiques qui viennent des États-Unis et se diffusent en Europe avec de plus en plus d’ampleur. Au niveau européen, les députés ont déjà signalé ces groupes dont les pratiques néfastes peuvent malheureusement mener au suicide. »

Intolérance religieuse

En mars 2018, le Parlement européen a adopté un texte non contraignant appelant les États à les interdire. Des réflexions sont en cours en Angleterre, en Espagne et en Allemagne. « Tantôt chassées, tantôt jugées, tantôt tolérées, les minorités doivent encore faire face à l’intolérance religieuse. Si des paroisses progressistes et des associations LGBTI religieuses tendent à l’acceptation, demeurent toujours des personnes condamnées à vivre leur foi, cachées. Cependant, minorités et spiritualité religieuse ne sont pas nécessairement incompatibles. »

La projection aura lieu en présence du journaliste et sociologue Frédéric Martel, auteur de « Sodoma : enquête au coeur du Vatican » et de la députée française Laurence Vanceunebrock- Mialon, à l’origine d’un projet de loi contre les thérapies de conversion.

Et on en profite pour rappeler que la prochaine édition du festival ‘Désir… désirs’ aura lieu du 22 au 28 janvier 2020.

Claire Breton


> De la haine à l’amour, vivre sa foi en tant que minorité / Jeudi 12 décembre, à 20 h, aux cinémas Studio, 2 rue des Ursulines à Tours. Tarifs : de 3,5 à 4,5 €.

 

Mourir, c’est interdit

Ils voient tout, les maires de France. Tout ce qui se passe dans la rue, dans une ville, dans une école et même parfois, dans le silence des foyers, tout finit par se retrouver sur leur bureau. Des moyens pour régler les problèmes, ils n’en ont pas beaucoup, mais les problèmes, ils les ont devant le nez.

À La Gresle, commune de 850 âmes du département de la Loire, le seul médecin accessible était celui du village voisin, lequel a récemment pris sa retraite. Alors, pour se faire soigner, des administrés vont jusqu’à Lyon, à plus de 75 km. L’autre jour, il a fallu plusieurs heures pour trouver un toubib pour constater un décès dans un Ehpad.

Alors, madame le maire en a eu marre. Face à l’absurdité de la situation, elle a choisi la seule arme possible : l’absurdité. Faute de soignants en nombre suffisant pour assurer les gardes, il est désormais interdit, par arrêté municipal, de mourir dans la commune les samedis, dimanches et jours fériés. Si les moribonds ne sont pas contents, qu’ils aillent se plaindre au Ministère de la Santé !

Matthieu Pays

Tours : les pompiers boycottent le discours des élus pour exprimer leur colère

Sur internet, la vidéo est devenue virale : à la fin des célébrations de la Sainte-Barbe, le 7 décembre, les pompiers de Tours ont boycotté le discours des élus pour dénoncer leurs conditions de travail.

Les pompiers tourangeaux crient leur ras-le-bol (photo NR Julien Pruvost)

Les faits 

[Action !] 150 000 vues sur Facebook, 256 000 vues sur un premier compte Twitter, 112 000 vues sur un autre. Des milliers de retweets et de « j’aime »… La vidéo des pompiers tourangeaux boycottant le discours des élus lors de la Sainte-Barbe a fait le buzz sur Twitter. Quarante secondes qui ont fait le tour d’Internet, où l’on voit une trentaine de pompiers ramasser leur casque et quitter la cour, au moment même où le maire Christophe Bouchet débute son discours. Flottement, silence gênant, applaudissements. Sous le regard médusé des élus qui finissent par se disperser. [Coupé !]

Le contexte 

Les pompiers sont en grève depuis maintenant cinq mois. Le malaise est grand et, durant ladite cérémonie de la Sainte-Barbe, le sapeur-pompier Anthony Moreau a dénoncé le manque de moyens en Indre-et-Loire et surtout à Tours. Selon lui, il n’y a que « 82 professionnels pour assurer 11 000 interventions » !

Depuis juin 2019, ils multiplient donc les actions et sont plongés dans une grève administrative. Pour eux, la situation ne peut plus durer. Malgré les multiples demandes, « rien n’a changé » et « il est urgent de donner au SDIS37 les moyens financiers à hauteur des enjeux à défendre »

Les enjeux 

Les missions des pompiers se sont multipliées – on note une hausse de 15 % entre 2008 et 2017 –  leur champ d’intervention ne cesse également de s’élargir. Ils réclament plus de moyens, d’effectifs et de renforts. D’autant que les soldats du feu sont de plus en plus la cible de violences. En 10 ans, en France, le taux d’agressions a augmenté de 213 % d’après l’Observatoire de la délinquance et des réponses pénales. 

Le point de vue 

La situation devient urgente et tirer le signal d’alarme ne semble pas suffisant. Par cette action coup-de-poing (la cérémonie boycottée), les politiques pourraient peut-être enfin réagir.

D’autant que le geste n’a pas été orchestré par les syndicats. Anthony Chauveau, du syndicat Spasdis-CFTC confiait récemment dans la NR : « Cela témoigne du niveau d’exaspération… Les agents ne veulent plus entendre de discours politique, peu importe le parti. Ce n’était pas une attaque directe contre le maire de Tours. Ils auraient agi de la même façon, avec n’importe quel autre élu. » 

Aurélien Germain


Retrouvez également le discours des pompiers dans son intégralité : 

Retrouvez votre Tmv spécial Noël, façon calendrier de l’Avent

Une nouvelle fois, on change les habitudes pour notre numéro spécial Noël. Cette année : un calendrier de l’Avent des bonnes infos !

Eh bien voilà, c’est (re)parti pour un tour. Comme chaque année, début décembre, tmv vous offre un petit numéro un poil particulier. On oublie la maquette habituelle, on oublie les rubriques habituelles et voilà de quoi vous nourrir jusqu’à Noël.

Car pour ce n°356, l’équipe a décidé de vous réaliser une multitude de petits tmv façon calendrier de l’Avent. De quoi se régaler d’infos positives et les grappiller du 4 au 25 décembre. Une page pour une journée, soit 22 mini-tmv avec des bonnes idées de sorties, des bons plans shopping, des petites brèves rigolotes ou pour vous donner le sourire et des actus qui vous accompagneront jusqu’à la venue du Père Noël.

Mais qu’on se rassure, dans cette jolie période qui prépare Noël et les fêtes, il reste toujours un vilain monsieur rabougri et aigri au fin fond des bureaux de la rédaction : j’ai nommé l’astrologue. Qui, forcément, vous a concocté sa petite dose d’horoscope WTF à retrouver en fin de journal. Un cadeau comme un autre, non ?

> A retrouver partout en ville ou en téléchargement sur notre site, rubrique l’hebdo en PDF

 

Bonne lecture ! La rédac’

Horoscope WTF spécial Noël (qui n’a rien à voir avec Noël) du 4 décembre

Parce que Noël approche, l’astrologue est encore de plus mauvaise humeur. Est-ce possible ? Eh bien, oui. La preuve.

Bélier

Amour

Il en faut peu pour être heureux : regardez l’état de votre vie sentimentale.

Gloire

La vérité est difficile à entendre, mais vous n’êtes rien sans l’astrologue de tmv.

Beauté

Vous êtes rayonnant(e) cette semaine ! Non, on déconne.

Taureau

Amour

La personne à votre droite est cocue. Ça pique, ah ouais ?

Gloire

Vous êtes du genre à dire « titine » au lieu de voiture. Bref, vous êtes officiellement un crouton.

Beauté

Excusez-vous d’exister. Z’êtes trop parfait(e) pour ce monde.

Gémeaux

Amour

À la minute où vous lisez ces lignes, 69 000 couples sont en train de s’envoyer en l’air. Fou, non ?

Gloire

Eh bien oui mes chers gnous, on en apprend tous les jours dans tmv. Allez, biz !

Beauté

Elle est sympa votre raie du plombier.

Cancer

Amour

Tant de romantisme en vous que vous avez envie de rouler une pelle à un arc-en-ciel

Gloire

Olala, arrêtez de vous plaindre, on dirait Damien Saez.

Beauté

Vous, on ne vous voit pas de loin. Mais on vous sent de loin.

Lion

Amour

M’en fous.

Gloire

La constellation du James Brown vous rappelle que… WOAAAAAAAAAAA, I Feel good, Ta dada dada dada

Beauté

Vos poils, vos cernes, votre derrière : pas d’doute, vous êtes un panda.

Vierge

Amour

Votre ex est con comme un balai. C’est gratuit et méchant pour les balais, mais ça fait du bien.

Gloire

Vous aimez rester dans l’ombre…

Beauté

… ce qui est tant mieux, parce que ce style vestimentaire, c’est vraiment plus possible.

Balance

Amour

Reconnaître ses torts est signe d’humilité et de force. Vous savez ce qu’il vous reste à faire avec votre ex.

Gloire

Tel le ventilateur, vous brassez de l’air.

Beauté

Gastro prévue ce week-end. Allez kissou !

Scorpion

Amour

Ce n’est pas parce que vous aimez le foot qu’il faut autant simuler hein..

Gloire

Les gens qui disent chocolatine, qui sont-ils ? Quels sont leurs réseaux ?

Beauté

Pas de secret : tout se joue à la naissance, hein CLIN D’OEIL.

Sagittaire

Amour

En Amour, vous êtes ce
qu’O-Zone est à la musique.

Gloire

Pensez aux lunettes. De vos toilettes.

Beauté

L’argent n’a pas d’odeur. Mais vous, oui, par contre.

Capricorne

Amour

Les relations amoureuses, c’est comme les crêpes. On foire toujours la première. Allez A+ !

Gloire

Au fond de chaque Capricorne somnole un gros boulet.

Beauté

Vous avez la consistance d’une tartiflette mais malgré tout, vous restez un missile nucléaire de la beauté.

Verseau

Amour

Vous tomberez amoureux/se d’un morse.

Gloire

Vous allez apprendre à communiquer en morse.

Beauté

Vous avez une tête de morse.

Poissons

Amour

Vous allez vous accoupler avec un Sagittaire, un Bélier et un Balance…

Gloire

… Berk, ça en fait du monde du coup !

Beauté

Par chance, vous avez l’élégance d’un poney.

TMV spécial Noël du 4 décembre 2019

https://tmv.tmvtours.fr/wp-content/uploads/2019/12/TMV_A_20191204_TMV_001_T_Q_0-WEB.pdf

C’est bientôt Noël ! A cette occasion, comme on n’avait pas de chocolats sous la main, on vous propose plutôt un tmv… façon calendrier de l’Avent ! Au total, une page pour un jour et ce, jusqu’au 25 décembre. Découvrez des petits infos sucrées, pour toute la famille, des bons plans, des idées sorties ou shopping. De quoi patienter jusqu’à Noël en bonne compagnie.