Course à pied : comment bien reprendre (en douceur)

Le confinement puis les vacances, le tout enchaîné, n’a pas été très bon pour notre niveau sportif. Alors, avec la rentrée et même si on ne semble pas encore tiré d’affaire question crise sanitaire, on a forcément une petite voix dans la tête qui nous souffle de nous remettre un peu sérieusement à la tâche. Une bonne idée… à condition de respecter quelques petites précautions de base.

1 Y aller en douceur au début

Quel que soit votre sport, au départ, après une longue période d’arrêt, mieux vaut ne pas dépasser les deux entraînements par semaine. Et encore, en y allant tout doux. Sinon, votre corps qui n’a plus l’habitude de fournir de gros efforts, pourrait se blesser et là : plus de sport du tout pour un bon moment.

En running, par exemple, on se fait des petites sorties de 30 à 40’, à allure d’entraînement. Le but étant simplement à ce stade de retrouver le plaisir. Précision : évidemment, on ne néglige pas l’hydratation, surtout en période de chaleur…

2 Accélérer doucement

Au bout d’un mois, on peut ajouter une troisième séance et commencer à muscler un peu les choses. Les coureurs pourront, par exemple, varier les plaisirs en ajoutant une petite séance de fractionné doux ou de côtes dans la semaine. Et le troisième mois, vous devriez avoir retrouvé vos bonnes vieilles sensations. Reste alors à construire votre entraînement en fonction de vos objectifs.

3 S’inventer des objectifs

D’habitude, un objectif, c’est une course ou un grand rendez-vous régional. Dans la situation actuelle, pas simple de se projeter puisque les événements sont annulés les uns après les autres. Alors, fixez-vous une date et un objectif précis, mais rien qu’à vous. Par exemple : le 22 novembre, pour mon anniversaire, je fais Tours-Villandry en courant !

4 S’entourer

Alors, bien sûr, la pratique collective, surtout en groupe important, n’est pas à privilégier actuellement. Mais il est quand même possible d’échanger sur ses perf’ et de s’encourager les uns les autres. Pendant le confinement, nous avons inventé des tas de moyens de communiquer, on peut bien continuer un peu !

Tours : le 21 juin, ce sera la Fête de la musique… à la maison !

En raison de la situation actuelle, la Ville de Tours a décidé que la Fête de la musique s’inviterait… à la maison ! La municipalité lance un appel aux musiciens amateurs ou professionnels pour proposer leurs contenus qui seront diffusés le jour J sur les réseaux sociaux.

Cette année, il était compliqué d’imaginer une Fête de la musique sous sa forme habituelle, dans des rues noires de monde et bondées ! Alors la municipalité de Tours a décidé de jouer la carte du numérique. « En raison de l’épidémie du Covid-19 et des conditions sanitaires strictes liées au déconfinement, la Ville de Tours propose en effet cette année que La Fête de la Musique s’invite à la maison ! », indique-t-elle.

Ce 21 juin, ce sera donc devant son écran que l’on assistera à l’événement. « Nous avons décidé de faire un appel à participation pour cette édition », précise Nicolas Aubry, de l’équipe de coordination de la Fête de la musique et de la Direction des Affaires culturelles. « C’est ouvert à toutes et à tous, pros ou amateurs. Le but est de récolter le maximum de contenu qui sera diffusé sur nos réseaux sociaux, sur Youtube, sur la page Facebook de la Fête de la musique de Tours. »

Comment participer ?

« Il suffit de proposer un projet musical sous format numérique, en respectant les règles sanitaires et les gestes barrière », informe la Ville. Les propositions musicales peuvent être soit pré-enregistrées, soit en conditions live (en direct) le jour-J.

« Par ailleurs, nous aimerions varier les formats », ajoute Nicolas Aubry. Ainsi, les musicien(ne)s pourront laisser libre cours à leur imagination : du concert en tant que tel au clip vidéo, en passant par des master class, voire « une interview d’une personnalité du monde la musique ».

Pour participer, un formulaire à remplir a été mis en ligne sur le site de la Ville. Attention toutefois à le remplir avant le 11 juin.
« Les propositions retenues seront diffusées via les réseaux sociaux, la page Youtube et le site de la Ville de Tours le 21 juin », conclut la municipalité.

 

Indre-et-Loire : la septième semaine en chiffres

#Confinement Activité partielle, taux de chômage, Orchestre de la Région Centre, hospitalisations et tests, ou encore pertes à Emmaüs et encombrants… On commence la semaine par quelques chiffres.

A Tours comme partout, bars et restaurants sont toujours en attente d’une réouverture (photo tmv)

95 000

Le nombre de salariés en activité partielle dans le département. 9 917 entreprises ont dû se placer en travail partiel.

29 390

Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A en Indre-et-Loire a bondi de 7,1% ce mois-ci. Le département compte donc 29 390 personnes au chômage. La catégorie des 25-49 ans est la plus touchée.

150 000 €

La somme perdue par mois par les communautés Emmaüs en Touraine. « Au mieux, à la fin mai, nous aurons perdu 350 000 € », a précisé Yves Girard, président d’Emmaüs Touraine, dans les colonnes de la Nouvelle République. La situation est donc très difficile en raison du confinement.

2 min 05

La durée de la vidéo réalisée par les musiciens de l’Orchestre symphonique de la Région Centre, basé à Tours. L’ensemble joue un extrait des Planètes de Gustav Holst. Ce joli clip comptabilise déjà plus de 4 700 vues.

189

C’est, à la date du 28 avril, le nombre de patients guéris du Covid-19 et rentrés à domicile en Indre-et-Loire. A ce jour, le nombre d’hospitalisations baisse au CHU de Tours.
Au niveau de la Région Centre, 1 089 personnes ont pu rentrer chez elles.

5 300

Le nombre de dépistages effectués en 45 jours par le CHU de Tours. Près de 1 000 étaient positives au test PCR.

11/05

Déchets : Le ramassage des encombrants ne devrait pas reprendre avant le 11 mai (Mais il est possible de prendre rendez-vous au 02 47 33 17 81). Toutefois, la collecte des déchets (recyclables, verts et ordures ménagères) connaît un retour à la normale depuis le 27 avril.

 

 

Animaux en ville : « Faisons attention en sortant du confinement. Car nous allons rentrer dans une grande ‘nurserie »

Est-ce le retour de la nature et des espèces animales dans nos rues depuis le confinement ? Entretien avec Nicolas Gilsoul, auteur de Bêtes de villes, petit traité d’histoires naturelles au cœur des cités du monde.

On a vu des dauphins dans le port de Cagliari, des pumas dans les rues au Chili, nos petits canards qui se baladent dans les rues en France, etc. Peut-on pour autant parler de nature qui reprend ses droits ?

Nicolas Gilsoul : Non. Il est évidemment très agréable d’entendre les oiseaux. Voir des rorquals dans les Calanques m’a scié. Mais, par exemple, apercevoir des sangliers n’a rien d’étonnant. Ils étaient déjà là. Avec le confinement, nous sommes plus silencieux et discrets. Mais les animaux, eux, viennent manger plus loin qu’habituellement. Il n’y a pas de retour de la nature en ville à proprement parler, mais une incursion de la faune.

Beaucoup s’émerveillent ou sont surpris d’entendre par exemple les oiseaux. Mais finalement, n’est-ce pas étonnant de s’en étonner ?

On a beaucoup perdu notre rapport à la nature et au vivant. On est très urbains. Philippe Descola racontait qu’en Amazonie, les enfants de certaines tribus connaissent jusqu’à 300 espèces d’oiseaux et savent même les imiter. On a perdu ça, on a vingt espèces d’oiseaux maximum dans le ciel parisien. Bien moins qu’avant. Je mets un bémol à cet enthousiasme, car ça ne va pas changer la donne. L’homme a mis le bazar. Ce n’est pas un confinement de deux fois quatre semaines qui relancera la machine.

« Les animaux osent s’aventurer plus loin »

Une nature qui resurgit ainsi, et finalement assez vite, est-ce uniquement parce que l’Homme se fait discret ?

C’est certain. Mais restons réservés. Voir un cerf, une biche, un blaireau, c’est quand même « normal ». Que des pumas se retrouvent dans des rues à Santiago, ça l’est aussi, car beaucoup vivent aux environs et autour de la ville. Nous Français, on va s’en étonner, mais eux, moins. Nous sommes discrets, certes. Il y a également moins de bruit d’avions, moins de transports. Il avait déjà été montré que les oiseaux avaient adapté leurs chants pour chanter plus fort que le vrombissement des voitures, c’est une parade pour eux. À Rome, ils chantent même en fonction des atterrissages et décollages, c’est dingue. Ils se sont adaptés à nos codes. Là, en plein confinement, l’humain n’est pas là, donc ils osent s’aventurent plus loin.

(photo Adobe stock)

« La plupart des animaux étaient déjà là avant »

Comment imaginez-vous l’après-confinement ?

Il faudra faire attention quand on sortira. Car nous allons rentrer dans une grande  »nurserie » après tout ça, avec toutes ces naissances. Il faut prévoir de nombreuses reproductions, car c’est la période. Les oiseaux peuvent nicher au sol, dans des parcs, les renards sont moins chassés, les hérissons moins écrasés par les voitures. Donc les familles animales sont en hausse.

Certains animaux auront fait leurs premiers pas sur des routes vides ou dans les rues. Et nous, on va reprendre notre mobilité à 300 %. L’autre problème, c’est que cette faune sauvage adaptée aux villes reste toutefois fragile. Le Covid et le confinement nous donne l’opportunité de changer.
La présence de la nature en ville est une bouffée de fraîcheur pour tout le monde. Il faut que l’on ouvre les yeux pour concevoir la ville de demain.

« On a un pacte à faire avec la nature »

Pensez-vous que l’homme s’est déconnecté du vivant ?

Il l’est, oui ! On a perdu des choses simples, par exemple comprendre pourquoi tel animal ne sort que la nuit ou se nourrit de telle ou telle manière. On a beaucoup de préjugés et de méconnaissances. Je milite pour que cela revienne dans nos écoles. Nos grands-parents effectuaient beaucoup de sorties en forêt. Ça manque chez nous. Cela devrait être au cœur du programme de l’Education nationale.

Au Chili, alors qu’un couvre-feu était de vigueur, un puma a été retrouvé dans les rues désertes de Ñuñoa, un quartier résidentiel de Santiago. (Photo capture écran Youtube / La Tercera)

Il y a un peu d’espoir dans tout ça ?

Je ne suis pas sombre. On a la « chance », dans cette crise, de se rendre compte que la nature est en ville. Elle était là avant, on a un pacte à faire avec elle, pour qu’elle et nous puissions exister et survivre. Demain, nous serons tous urbains : il faut donc accueillir la nature en ville et trouver un équilibre. Nous sommes les seuls animaux ayant du mal à changer ! Mais nous sommes obligés de changer, on peut le faire. Il y a un cap à prendre.

Propos recueillis par Aurélien Germain

> Nicolas Gilsoul est architecte, paysagiste et docteur en sciences à l’Institut des sciences et industries du vivant et de l’environnement à Paris. Il est l’auteur de Bêtes de villes, petit traité d’histoires naturelles au cœur des cités du monde (Fayard, 2019).

 

Tours : pendant le confinement, certaines librairies se réinventent

A Tours, La Boîte à livres a mis en place un système de commandes en ligne, tout comme Bédélire et Lire au Jardin. Tout en respectant évidemment les règles sanitaires.

Bédélire : commandes en ligne et livraison à vélo

L’annonce a rendu heureux bon nombre d’amoureux de BD : la librairie spécialisée en bandes-dessinées Bédélire « expérimente une phase de livraison sur Tours Centre ». Dans un post sur Instagram, elle précise bien que « cette opération se fera dans le plus strict respect des préconisations et obligations sanitaires gouvernementales ».

Il suffit de commander sur le site internet de l’établissement. Seuls les articles indiqués par une signalétique verte sont disponibles. Aucun article supplémentaire ne peut être commandé chez les fournisseurs habituels. Ce dispositif constitue donc bien un « dépannage », comme le précise Bédélire.

Les livraisons se font ensuite à vélo par l’équipe de la librairie, après avoir procédé au paiement et défini un créneau horaire.

> https://www.canalbd.net/bedelire

Boîte à livres : à recevoir par voie postale ou en « drive »

En ayant perdu 500 000 € de chiffre d’affaires, le directeur de la Boîte à livres, Joël Hafkin, a voulu prendre les devants avant une éventuelle réouverture des librairies le 11 mai. Il est désormais possible de commander des ouvrages sur le site internet et de les recevoir à la maison, par voie postale.

Mais depuis quelques jours, les commandes peuvent également être récupérées devant la librairie, comme un système de « drive », du mardi au vendredi, entre 14 h et 16 h.

>www.boitealivres.com

 

 

 

Lire au jardin : Alain et Colette s’y mettent aussi

Ajoutons à cela l’initiative de Lire au Jardin, rue Constantine, qui a envoyé un mail à ses clients, rappelant qu’il est « désormais possible de réserver un livre en stock et de venir le chercher en respectant les consignes sanitaires. Pour ce faire nous vous invitons à prendre rendez-vous ».

Ce qui est (potentiellement) en stock est listé dans les rubriques de la colonne de droite de leur site internet. Des ouvrages d’occasion sont également disponibles, rappellent les gérants Alain et Colette.

> http://lireaujardin.com/

 

 

Indre-et-Loire : la sixième semaine en chiffres

#Confinement Chômage partiel, reprise de la collecte des déchets, verbalisations, distribution de masques et de tablettes numériques, tests PCR ou encore réouverture du marché Saint-Paul à Tours, on refait la semaine en quelques chiffres.

8 864

Le nombre d’entreprises qui, en Indre-et-Loire, ont demandé une demande d’activité partielle. Cela concerne 85 451 salarié(e)s. Dans le département, les deux premiers secteurs concernés sont le commerce et la construction, estime Pierre Fabre, directeur de la Direccte37.

207

En millions d’euros, le montant des prêts garantis par l’Etat pour accompagner les entreprises du département actuellement en difficulté.

25 000

Le nombre de masques distribués, à Tours, depuis lundi 20 avril, aux personnes vulnérables (à lire ICI). Cela concerne d’abord les plus de 80 ans, personnes dites vulnérables, la tranche 65-80 ans. Mille sont également destinés aux associations et commerçants.

27/04

Le service de collecte des déchets (ménagers, recyclables et verts) reprendra normalement à partir du 27 avril dans la Métropole de Tours. Il était réduit depuis la mi-mars. Les 22 communes de la Métropole sont concernées.

(Photo archives NR)

20 000

Le nombre de masques qui doivent être distribués chaque semaine au reste des Tourangeaux, à partir du 30 avril, une fois que la remise aux personnes vulnérables sera faite.

286

Le nombre de verbalisations lors du week-end dernier sur le département : 139 en zone urbaine (sur 1 458 contrôles réalisés par la police nationale) et 147 en zone gendarmerie (sur 5 942 contrôles).

95

Le nombre de verbalisations ce lundi 20 avril. Soit 23 en zone urbaine (238 contrôles) et 72 en zone gendarmerie (2 365 contrôles).

24/04

C’est le 24 avril que rouvrira le marché Saint-Paul, dans le quartier Sanitas à Tours. Fermé jusqu’à maintenant, au grand dam des habitants, il sera désormais accessible le mardi et vendredi. Le maire Christophe Bouchet a précisé que seuls 23 commerçants le mardi et 23 le vendredi seraient présents, contre les 46 habituellement.

Point de situation Covid-19 – 20 avril 2020

Point de situation Covid-19 – 20 avril 2020🔹 La réouverture du marché Saint-Paul à partir de vendredi🔹 Les Parcs et Jardins 🔹 Les jardins familiaux Retrouvez toutes les mesures ➡ http://bit.ly/MesuresCovid19Tours

Posted by Christophe Bouchet on Monday, April 20, 2020

25 000

Le nombre de tests PCR de dépistage du Covid-19 commandés par le Département auprès du laboratoire Innovalys.

80

En récoltant plus de 25 000 € en quelques semaines (à lire ICI), le Fonds de dotation du CHRU de Tours a pu acheter 80 tablettes numériques qui seront distribuées en hôpital, pour permettre aux patients de communiquer avec leurs familles et leurs proches.

 

Tout ce qui danse, un projet créatif pour tous grâce au CCNT

En période de confinement, le Centre chorégraphique national de Tours (CCNT) fait participer le public avec Tout ce qui danse, un groupe Facebook, où les membres partagent des créations et des gestes artistiques personnels en rapport à la danse.

Le Centre chorégraphique national de Tours (CCNT) a lancé un projet créatif et artistique, ouvert à tous, intitulé Tout ce qui danse. Dans ce groupe Facebook, « nous vous invitons à animer votre créativité et à dynamiser votre fibre artistique », indique le CCNT.

Les amateurs de danse peuvent ainsi partager leurs idées et leurs sensations par une photo, un texte, une image, sur le thème Tout ce qui danse.. Uniques restrictions : pas de film ou de vidéo et, évidemment, de créations dont vous n’êtes pas l’auteur ! L’objectif est de « proposer l’instant, l’éphémère et la vitalité de la danse autrement ».

Ainsi, depuis plusieurs jours, amateurs ou professionnels, petits et grands, postent leurs créations sur ce groupe comptant déjà plus de 260 membres. Et c’est une véritable bouffée d’air frais et d’inventivité en ces temps de confinement.

A noter que certaines réalisations seront également présentées dans le prochain programme de saison du CCNT.

Danse à deux… Llofriu. Palafrugell. Girona.

Posted by Deborah Torres Garguilo on Friday, April 10, 2020

Pour rejoindre le groupe Tout ce qui danse du CCNT, c’est par ici :

https://www.facebook.com/groups/644440979449677/

En toute légèreté Collage papier sur moussePerrine HernandezTours, Indre-et-Loire

Posted by Perrine Johnson on Thursday, April 2, 2020

> En raison des dernières annonces gouvernementales, le CCNT se voit contraint d’annuler ses prochains temps forts, notamment SPOT #Roulez jeunesse et le festival Tours d’Horizons.

A.G.

Confinement : les 7 infos positives à se mettre sous la dent #4

C’est reparti pour un mois de confinement ! Dans le monde, en France ou en Touraine : on se détend avec une petite revue de presse des bonnes nouvelles.

Partir dans l’espace grâce à la NASA

La Nasa vient de lancer un nouveau portail, Nasa at home, pour faire venir « tout l’Univers dans votre maison ». Au menu : podcasts, e-books, vidéos ou encore visites virtuelles de notre galaxie et activités manuelles. Bref, tout pour explorer le système solaire sans bouger de son canapé !

Indre-et-Loire : le nombre de personnes guéries progresse

Ce 14 avril, le département comptait certes 36 décès en hôpital et 15 en Ehpad, mais il est à noter que le nombre de personnes hospitalisées, notamment les cas graves en réanimation, a amorcé une légère baisse ce week-end.

Surtout, en Indre-et-Loire, on compte 108 patients guéris et donc rentrés chez eux. Ce chiffre est également en hausse en Région Centre et dans toute la France : 27 718 personnes ont été guéries.

Le Hellfest récolte plus de 66 000 € pour le CHU de Nantes

On vous en parlait il y a quelques jours sur tmvtours.fr (un article à retrouver ici) : le Hellfest étant annulé, l’équipe organisatrice en avait appelé à la solidarité de ses festivaliers en lançant une cagnotte en ligne pour aider le CHU de Nantes. En 5 jours, les métalleux ont visiblement eu du cœur : plus de 66 000 € ont déjà été récoltés ! [NB : à l’heure où nous rédigeons ces lignes, la cagnotte atteint exactement 66 241 €)

Tours : l’Ensemble Parchemins sort son album

Vous faites quoi le 17 avril ? « Pas grand-chose, on est confinés, gros malin », me répondrez-vous (et vous avez raison). Mais sachez que c’est à cette date que les Tourangeaux de l’Ensemble Parchemins sortiront leur nouvel album. Celui-ci sera en écoute libre sur leur site et sur les plateformes de streaming musical (Spotify, Deezer, ITunes).

« Un peu de baroque italien pour égayer cette période plus que bizarre et plombante ? », s’enthousiasment les musiciens Nathalie et Matéo, dans un message qu’ils nous ont fait parvenir. C’est l’occasion de (re)découvrir des pièces composées au XVIIe siècle, mais rejouées par nos chers Tourangeaux. Qui rappellent d’ailleurs : « Notre musique est aussi souvent comparée à un baume, fort utile en ces temps blessés. »

Bonne écoute !

(Photo Ensemble Parchemins)

Réouverture du marché des Halles à Tours ce 15 avril

C’est l’adjoint au maire Olivier Lebreton qui l’avait annoncé sur sa page Facebook : « Grâce à la détermination de la municipalité, Tours fait partie des rares grandes villes de France à avoir voulu conserver la majorité de ses marchés.  Aussi, réouverture du marché des Halles le mercredi à compter du 15 avril. »

Le marché sera plus étalé, sur les deux places, et les gestes-barrières sont évidemment toujours d’actualité ! En revanche, il est à noter que seul le marché du mercredi est autorisé. Celui du samedi reste fermé.

Amboise : des visières 3D imprimées pour l’hôpital

Le Pépit’Lab d’Amboise a décidé d’aider, lui aussi, durant l’épidémie de coronavirus. Cet espace numérique fabrique des visières de protection dédiées aux soignants, grâce à des imprimantes 3D.
Les premiers modèles sont déjà utilisés par l’hôpital d’Amboise.

Ecole au Sanitas : la petite vidéo bonus

C’était un défi lancé par la directrice : élèves et enseignants, confinés, de l’école Pasteur-Bernard, dans le quartier du Sanitas à Tours ont tourné une vidéo sur les gestes-barrières.

Tours : la municipalité publie un annuaire en ligne des commerçants livrant à domicile

En un clic, les Tourangeaux peuvent désormais trouver une charcuterie, un magasin bio ou encore une épicerie en vrac qui livre à domicile.

(Capture d’écran tours.fr)

La Ville de Tours a annoncé le lancement d’un annuaire des commerçants effectuant des livraisons à domicile.

Publié sur le site de la Ville (à retrouver ici), cette annuaire en ligne concerne les secteurs alimentaires et horticoles de Tours qui essayent de poursuivre leurs activités en période de quarantaine.

En un clic, l’internaute peut trouver épicerie en vrac, boucherie, fromager ou encore caviste et magasin bio.

Les intéressé(e)s peuvent également se référencer en remplissant un formulaire disponible sur le site.

Confinement : les 6 infos positives à se mettre sous la dent #2

Dans le monde, en France ou bien en Touraine, petite revue de presse des bonnes nouvelles, dans une période pas franchement très souriante…

Naissance de 97 tortues rares sur une plage au Brésil

Presque 100 ! 97 tortues imbriquées, une espèce en danger critique d’extinction a rappelé la WWF, sont nées sur une plage brésilienne.

Si, d’habitude, la foule se presse pour assister au spectacle, il n’y avait cette fois-ci personne (mis à part des employés gouvernementaux)… en raison du confinement !

Italie : un village en Lombardie résiste étrangement au coronavirus

Alors que le coronavirus ravage l’Italie, un tout petit village coincé en Lombardie – une région durement touchée – semble étrangement résister au virus. A Ferrera Erbognone, 1 000 habitants au compteur dont la plupart ont plus de 60 ans, on ne compte pour le moment aucun cas positif. De quoi intriguer les scientifiques : un institut de recherche a donc décidé d’étudier le sang des habitants.

Objectif avoué : établir si la majorité des villageois ont été infectés sans développer de symptômes et sont maintenant immunisés. Et déceler éventuellement une forme d’anticorps leur permettant de ne pas être contaminés.

Ceux qui le souhaitent pourront prochainement subir un examen sanguin à domicile ou dans un centre de prélèvement.

Région Centre : 20 000 masques récupérés par les soignants

L’appel aux dons de matériels de protection, venant de l’URPS Médecins libéraux notamment, a été entendu ! En Région Centre, près de 20 000 masques ont été récupérés par les professionnels de santé libéraux.

A Tours, une nouvelle salle au centre-ville pour aider les Restos du cœur

On en parlait ce matin sur notre site : la Ville de Tours a décidé d’ouvrir une nouvelle salle à Champ Girault pour les Restos du cœur. Elle souhaite ainsi faciliter les distributions d’aide alimentaire.

Questions pour un balcon

En France, le comédien Noam Cartozo fait passer le temps à ses voisins de rue avec son jeu Questions pour un balcon. Même principe que Questions pour un champion, mais les côtés pairs et impairs s’affrontent. La preuve :

Le moment idéal pour regarder les étoiles

Profitez-en : le ciel, en ce moment, est dégagé. Moins de pollution (lumineuse également), moins de traînées d’avions et des phénomènes célestes nombreux.

Chaque soir, observez Vénus. L’étoile du berger scintille comme jamais. Elle vient d’atteindre son élongation maximale et est d’une parfaite luminosité. Pour celles et ceux dont les fenêtres donnent à l’ouest, c’est le moment ou jamais de rêver. Et il est possible de l’observer à l’œil nu.

Vénus passera également au plus près de l’amas des Pléiades le soir du 3 avril. Jetez un oeil à la constellation du Taureau, mais de préférence aux jumelles, vers 21 h 30.

Le 14 avril, la Lune viendra à la rencontre de Jupiter. Suivi d’un alignement de Mars, Saturne et Jupiter, en toute fin de nuit, le lendemain. Et enfin, dans la nuit du 21 au 22 avril, ce sera la pluie d’étoiles filantes des Lyrides à son pic d’activité !

Tours : une nouvelle salle pour les Restos du cœur

En pleine période de confinement, la Ville de Tours a souhaité ouvrir une nouvelle salle en centre-ville pour pouvoir assurer la distribution d’aide alimentaire aux Restos du cœur. Emménagement prévu le 4 avril.

La salle va ouvrir au centre-ville. (Photo archives Patrick Gaïda)

La Ville de Tours a décidé de mettre à disposition des Restos du cœur une nouvelle salle en centre-ville. Dans un communiqué, la municipalité indique que « dans le contexte sanitaire actuel », elle souhaite « faciliter les distribution d’aide alimentaire ».

C’est le samedi 4 avril que l’emménagement se fera salle Champ-Girault, au 8 rue Jean-Bernard-Jacquemin.

La première distribution, quant à elle, aura lieu deux jours après, le 6 avril. Le fonctionnement de l’établissement pourra ainsi continuer en pleine période de confinement. Les distributions se font les lundis, mercredis et vendredis, de 13 h 30 à 17 h.

La Ville précise enfin : « Les personnes qui ne sont pas inscrites aux Restaurants du Cœur pourront également se présenter et recevront un colis de dépannage. Ils pourront éventuellement s’inscrire de façon permanente en fournissant tous les documents justifiants de leur précarité (ressources, charges, situation de famille, identité, etc). »

A.G.

Horoscope du 31 mars en plein confinement car on n’en peut plus

En plein confinement, l’astrologue de TMV a décidé de reprendre du service. Qu’on se rassure : ça n’a pas fait de lui quelqu’un de plus charmant. Loin de là.

Bélier

Amour

Les blond(e)s du 1er décan méritent tout notre respect. Les autres, on s’en contrefout.

Gloire

Pécher le saumon, nu(e) sur un rocher, telle est votre destinée.

Beauté

Vous êtes beau/belle. De loin.

Taureau

Amour

Envoyez EX au 61313 et pleurez des larmes de sang.

Gloire

La constellation du Cyril Hanouna vous déconseille de vous poudrer le nez.

Beauté

En changeant 39 lettres à Taureau, on obtient CORONAVIRUS. Et purée, ça fait flipper !

Gémeaux

Amour

A l’époque, on vous rappelle que le gouvernement avait interdit les rassemblements de plus de 1 000 personnes. Ça valait aussi pour votre lit hein.

Gloire

Arrêtez d’aboyer comme un teckel. Vous ne faites peur à personne.

Beauté

Votre physique de momie vous conseille de dormir un peu plus.

Cancer

Amour

Pluton prédit que vous allez vous faire fesser sur la place Plum’ à la fin du confinement.

Gloire

Pour rappel, on a changé d’heure dimanche. Ce qui ne changera rien, vu qu’on est tous confinés et qu’on n’en peut plus.

Beauté

Vous allez perdre un téton. C’est con hein ?

Lion

Amour

Faites-le avec du beurre.

Gloire

Lancez-vous dans le chauve-business.

Beauté

Le lion est quand même l’un des animaux les plus flemmards au monde. On dit ça…

Vierge

Amour

En couple, vous faites l’effet d’un laxatif. (ouais ouais, vous avez très bien compris)

Gloire

Votre dignité est comme une photo Snapchat : éphémère.

Beauté

Par chance, cette semaine vous êtes les plus canons du monde (zoupla, on s’rattrape) !

Balance

Amour

Votre aurtograf ne pléra guerre a lètre aimé.

Gloire

Vou naite pa tré caupain avec l’aurtograf. Mé s’est pa grave, on vou pardone.

Beauté

Pour gagné en boté, améliauré votre aurtograf.

Scorpion

Amour

Graouuuu, vous allez souvent faire l’amour cette semaine. Mais seul(e).

Gloire

Si ce soir tu manges indien, ça sentira bizarre demain matin.

Beauté

Votre regard est aussi expressif que celui d’une truite.

Sagittaire

Amour

Vous êtes aussi excitant(e) qu’un week-end dans la Creuse.

Gloire

On vous voit venir avec vos gros sabots et votre chevelure colorée. En plus, vous proutez des paillettes…

Beauté

… bref, pas de doute, vous êtes une licorne.

Capricorne

Amour

Raaah… Même un acteur porno joue mieux la comédie que vous.

Gloire

Regardez dans le ciel, c’est votre second degré qui s’envole !

Beauté

D’après une étude scientifique très sérieuse, les Capricornes sont les personnes qui possèdent les plus belles fesses du monde entier. Si, si, je vous jure.

Verseau

Amour

Ne vous réjouissez pas trop vite : après le confinement, l’amour ce sera toujours aussi naze.

Gloire

La constellation du coronavirus ne sait pas si votre patron sera confiné ou est un con fini.

Beauté

Le matin, ça sent la marée quand vous parlez. Mais certaines personnes vous aiment quand même. Comme quoi.

Poissons

Amour

Allez paf, on l’a décidé. Les Poissons seront le meilleur signe de la semaine. Cœur sur vous mes p’tits gnous !

Gloire

(après, l’horoscope dit souvent des conneries hein, on dit ça on dit rien)

Beauté

Waouw, quel charisme ! On dirait une enclume.

Confinement : 5 infos positives à se mettre sous la dent

Les comédien(ne)s du Théâtre Olympia qui vous appellent pour réciter un peu de poésie, un hôtelier au grand cœur ou encore un peu d’espoir au CHU : parce que l’info est plutôt tristoune en ce moment, voici quelques nouvelles un peu plus souriantes…

1. Les comédien(ne)s du Théâtre Olympia au téléphone rien que pour vous !

Depuis plus d’une semaine, l’équipe du Théâtre Olympia se mobilise, à distance. Après la mise en place d’une plateforme numérique, voici une bonne nouvelle supplémentaire : les comédien(ne)s de l’ensemble artistique « peuvent vous appeler au téléphone pour vous livrer quelques bribes de poésie, de littérature ou de théâtre qui leur sont chères », annonce l’équipe.

On compte notamment dans les rangs : Thomas Christin, Garance Degos, Hugo Kuchel, Tamara Lipszyc et Diane Pasquet. Ces membres du JTRC (Jeune Théâtre en Région Centre) vous téléphoneront dès la semaine prochaine, entre 17 h et 20 h.

> Pour tenter l’expérience, il suffit de remplir un formulaire et prendre rendez-vous sur le site :  https://cdntours.fr/lectures-telephoniques

 

(Photo Facebook CDNT)

2. Tours : un hôtelier prête ses chambres au personnel soignant

Plus de 146 000 partages, 1 400 commentaires et 4 300 likes : depuis le 23 mars, l’annonce de Cyril Dodin sur Facebook n’est pas passée inaperçue ! L’homme est le gérant de l’Hôtel Mondial, à Tours, et a décidé de prêter gratuitement ses 20 chambres au personnel soignant qui le désirait.

L’hôtelier précise qu’il ne fait pas de ménage dans les chambres pour cause de confinement.

Salut. J'ai un hôtel avec 20 chambres de disponibles sur Tours centre. Si quelqu'un du personnel soignant à besoin d'…

Posted by Cyril Dodin on Monday, March 23, 2020

3. CHU : Les bénéfices du confinement se font sentir ?

Le Coronavirus continue de se propager dans la Région Centre (645 cas ce vendredi 27 mars, dont 123 en Indre-et-Loire). Mais le CHRU de Tours a indiqué, dans les colonnes de la Nouvelle République, que « les bénéfices du confinement se font sentir plus tôt » dans le département que dans le Grand Est.

Il y est aussi précisé que la montée en puissance était « maitrisée » par le Centre hospitalier et qu’il n’y avait pour le moment pas d’embouteillage en réanimation. « Nous ne sommes pas du tout en dépassement de capacité », précise Pauline Bernard, secrétaire générale du CHRU de Tours. On croise les doigts !

4. Des mini-cours gratuits d’anglais pour les collégiens

« Avis aux collégiens tourangeaux, élèves de 6e et de 5e ! », alerte l’école de langues English sur Loire dans un message transmis à notre rédaction. La fine équipe propose effectivement des mini-cours gratuits d’anglais, en ligne puisque confinement oblige, sous forme de questionnaires avec dix phrases à traduire. Les corrections seront commentées le lendemain par email.

Vous devez avoir l’accord d’un adulte avant de participer. La même chose arrive prochainement pour les collégien(ne)s de 4e et 3e.

> Plus d’infos sur leur page Facebook. 

5. Un polar en temps réel !

L’auteur tourangeau Jérémy Bouquin a trouvé que c’était « le moment de feuilletonner ». Ainsi, il a lancé un projet bien sympathique : celui de nous entraîner dans un polar en temps réel.

Créé spécialement pour le Confi-blog de la Bouinotte (à retrouver juste ici), ce feuilleton-polar propose au lecteur, un épisode chaque jour. Les curieux pourront également trouver le titre eux-mêmes !

Quand Charly débarque à Bouge le château en plein confinement, ce n'est certainement pas pour faire du tourisme….Feuilleton berrichon : épisode 3

Posted by Jrmy Bouquin on Thursday, March 26, 2020

 

 

 

 

 

 

Indre-et-Loire : La liste des marchés autorisés

Vingt-six communes ont été autorisées à maintenir un ou plusieurs marchés hebdomadaires pendant le confinement. Un arrêt préfectoral va en ce sens.

L’annonce avait été faite il y a peu par le gouvernement : la tenue de marchés, couverts ou non, serait désormais interdite… sauf dérogation du préfet du département !

A ce titre, la préfète d’Indre-et-Loire Corinne Orzechowski vient d’accorder une dérogation pour la tenue des marchés alimentaires de 26 communes.

A Tours, on notera notamment que les marchés Saint-Paul et des Halles sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. Idem pour celui de la Rabière à Joué-lès-Tours.

Voici la liste des marchés autorisés (cliquez sur les photos pour les agrandir) :

(Document fourni par la Préfecture 37)

La préfecture a bien sûr rappelé que ces autorisations allaient de pair avec le respect de certaines mesures de sécurité : distances sanitaires entre les clients et les étals, respect de l’interdiction de rassembler plus de 100 personnes dans un même lieu et présence de produits issus de circuits courts auprès des commerçants.


> A l’heure actuelle (jeudi 26 mars), 103 cas ont été confirmés en Indre-et-Loire (+17 en 24h), et 3 décès.

 

Sélection#2 : le top 10 des clips qui filent la pêche

Des clips qui font sourire et des chansons qui font du bien : du fameux Skibidi à la BO de Grease, en passant par du punk sautillant, Tmv a préparé un petit top 10 de vidéos musicales qui vous feront passer le temps tout en douceur pendant le confinement.

1. LITTLE BIG – Skibidi

Quel paradoxe ! La chanson est ridicule, mais terriblement addictive. Le clip est un WTF complet qu’on le regarde sourire aux lèvres. Les Russes de Little Big ont réussi à accoucher d’une chanson loufoque, au refrain impossible à s’enlever de la tête… et à une « chorégraphie » pour le moins… étonnante mais quasi-hypnotique.

2. The Offspring – Pretty fly for a white guy

Succès commercial monstre en 1998, lors de sa sortie, ce titre de The Offspring nous ramène en adolescence, un skate sous le bras et l’insouciance en prime.

3. O. JOHN & J. TRAVOLTA – You’re the one that I want

Un film culte – Grease – un duo charmant et iconique (Olivia Newton John et John Travolta sont parfaits), une vidéo qui donne envie de ressortir son tee-shirt moulant pour exhiber les pectoraux (que l’on n’a pas) et danser, tout en chantant ce refrain tubesque à souhait.

4. QUEEN – Don’t stop me now

Un tube et un hymne à la joie. D’après la science, c’est d’ailleurs la chanson qui rend le plus heureux au monde. Pour ce faire, les chercheurs ont travaillé sur une équation mathématique : le titre requiert une combinaison de paroles positives, un tempo de 150 battements par minute et une série de notes en mode majeur. Tout ce que possède Don’t stop me now. Bravo Queen, t’es le king !

5. THE MONKEES – I’m a believer

Parce que c’est pop, parce que c’est bon, parce que ça file la pêche et le sourire.

6. MARK RONSON feat. Bruno Mars – Uptown funk

Oublions un instant que Mark Ronson fut accusé de plagiat pour ce succès interplanétaire. Et contentons-nous de remuer nos jolis postérieurs (oui, ils sont jolis malgré les bonbons enfournés durant le confinement) sur ce titre au ton joyeux et à la mélodie imparable.

7. IVY LEVAN – Hot Damn

Un clip chiadé, tout en noir et blanc, cartoonesque, où la chanteuse Ivy Levan n’a jamais été aussi sublime et solaire, dézinguant du méchant au fil de la chanson.

8. GOLDFINGER – Superman

Pas de clip ici, mais vous verrez que la rythmique entêtante et ce concentré de pop-punk sautillant mâtiné de ska va vous donner envie de vous trémousser. Les anciens fans du jeu Tony Hawk’s Pro Skater sauront de quoi on parle…

9. IRON REAGAN – Miserable Failure

Ils s’autoproclament « pauvres ratés » : le groupe de metal Iron Reagan, dans son clip, prend la rue d’assaut, ainsi que les supermarchés et la bibliothèque. Qui a dit que les métalleux n’avaient pas d’humour ?

10. EMINEM – Without me

Comme d’habitude, c’est millième degré et grosse louche de sarcasme à tout va pour le rappeur. Parodie et moquerie sont les deux mamelles de ce clip d’Eminem, plus en forme que jamais. Et comme Without me donne un bon coup de fouet…

BONUS

HENRI DES dans un festival… metal !

Euh quoi, qu’ouïs-je, pardon ? Oui, vous avez bien lu. Le chanteur pour enfants Henri Dès était programmé, l’an dernier, au festival de metal Motocultor. Et ça donne quoi, des gros métalleux barbus et chevelus devant la performance du compositeur de « Ohé le bateau » ? Eh bien ça donne ça :

Live at bunker : des concerts dans votre salon

Si tu ne peux plus aller aux concerts, les concerts viendront à toi. Des musiciens de Tours et de Nantes ont lancé Live at bunker, une page Facebook qui retransmet leurs performances en direct pour les Tourangeaux confinés. Parce que… The show must go on !

Tout nouveau, tout chaud ! Depuis quelques jours seulement, Facebook a vu éclore la page « Live at bunker », alias L.A.B. Des amis musiciens de Tours et de Nantes sont à la manœuvre. Pour apporter « un soutien moral et psychique », ils organisent donc des concerts « dans leurs bunkers respectifs » retransmis en direct sur Facebook, et ce, plusieurs fois par semaine. Ces rendez-vous musicaux ont lieu de 18 h 30 à 19 h 30, tous les deux, trois jours.

« En gros, c’est une idée de mon père que j’ai mis en place, débute Jérôme, Tourangeau du groupe Nash. Il a des bons copains zikos sur Nantes, et moi un bon réseau de zikos sur Tours. L’idée c’est de s’occuper, et d’occuper les gens. Il n’y a plus de concerts, on peut plus s’y déplacer, alors c’est nous qui nous nous déplaçons en soi. »

La fine équipe – ils sont 10 aux manettes – a lancé les retransmissions live et, rapidement, les internautes ont apprécié l’initiative. « Ça a bien fonctionné. Les réseaux sociaux sont bien pour ça, c’est viral, ça rassemble le peuple d’une certaine manière. Et là c’est l’occasion d’apporter un petit quelque chose de sympa durant une période hyper charnière. On vit une véritable expérience sociale. Chacun, et encore plus les gens qui sont seuls chez eux, ont besoin de ce genre de projets, de moments sympas afin de ne pas tomber dans une détresse sociale », souligne Jérôme.

Un exemple de live retransmis récemment sur la page de Live at bunker.

Les petits concerts commencent donc et les musiciens, « bunkerisés » chez eux, se donnent au maximum. « On essaye d’avoir une qualité de son assez bon pour proposer un truc vraiment cool », précise Jérôme, rappelant que les balances sont effectuées sur un groupe privé ! « C’est technique, mine de rien ! »

Les prochains shows auront lieu ce mardi 24 mars, ainsi que vendredi soir et dimanche. Bon concert !


> facebook.com/liveatbunker

Aurélien Germain

 

Place Plumereau : confinement et grise mine

Le moral est en berne place Plumereau. Comme de nombreux autres commerçants, artisans et salariés, on craint « l’après »…

Seul client ce jour-là ? Un… pigeon !

Avec un ciel aussi bleu et un si beau soleil, elle aurait été noire de monde en temps normal : mais là, la Place Plum’ est déserte. Absolument déserte. A part deux ou trois pigeons qui picorent au sol, rien. Même la Civette, le tabac que les noctambules connaissent très bien et qu’on croirait ouvert 24 h/24, est fermé.

Tout autour, les bars et restos ont baissé le rideau. Le gérant d’un des bars de Plum’, venu s’occuper de quelques affaires dans son établissement, semble résigné : « On ne peut rien y faire de toute façon… Le confinement est obligatoire, c’est important pour la suite. Rester chez soi est la seule solution face à cette pandémie. »

Toutefois, c’est bien l’aspect économique que lui et ses collègues redoutent le plus. « C’est certain : ceux qui n’auront pas la trésorerie suffisante risquent bien de disparaître « , assène-t-il.

Lui et un de ses collègues n’imaginent pas un retour à la normale d’ici plusieurs semaines. « Je pense que ce sera vers le 1er mai. Ou le 4, comme pour le retour en classes des élèves« , pense le barman.

Un autre gérant ne préfère pas se faire de faux espoirs. « La date, on n’en sait rien. En attendant, c’est dur, très dur. Leurs histoires de chômage partiel, c’est bien joli mais bon… Il va vraiment falloir nous aider après ça. Aujourd’hui, il n’y a rien d’autre à faire qu’attendre », lance-t-il, cigarette aux lèvres, fixant une place baignant sous le soleil, mais fantôme.

Deux étudiants, à la fenêtre de leur logement dans une rue adjacente, confient : « C’est vraiment flippant en fait. Il n’y a pas un bruit. Plus un bruit ! », corrige-t-il. Sa coloc, l’air espiègle, enchaîne :  » Ah bah, il va falloir aider les barmen qui auront du mal financièrement. Donc ce qui est sûr, c’est que quand tout reviendra à la normale, on va se faire une de ces fêtes à Plum’! Ca va être épique ! »

 

 

Sélection#1 : Notre top 12 des feel-good movies pour le confinement

On ne va pas se mentir, le confinement peut être difficile pour beaucoup. Tmv pense à vous et a fait une petite sélection de feel-good movies, ces films qui font du bien et qui font sourire. Pour ne pas trop déprimer !

1.Mon voisin Totoro

Pas de méchants, que de la magie, du bonheur et de l’onirisme. Miyazaki accouche ici d’un film d’animation de toute beauté, débordant de poésie et qui fait fondre notre petit cœur tout mou. Esthétique parfaite, personnages que l’on aime de bout en bout, rapport profond à la nature : on dit oui, oui et oui monsieur Miyazaki.

2.The Blues Brothers

De la musique géniale et la plus grosse scène de destruction de voitures du cinéma. Rien qu’avec ça, il est impossible de ne pas se refaire ce film mythique de John Landis (1980), où Dan Aykroyd et John Belushi brillent dans leur costume noir, où pléthore de stars de la musique se succèdent et où le cool se résume à chanter « Eeeverybody, needs sooomebody ».

 

3.La vie rêvée de Walter Mitty

Rarement n’a-t-on vu Ben Stiller aussi juste… Ici, il campe Walter Mitty, homme d’une banalité sans nom, un personnage ordinaire enfermé dans son quotidien qui ne s’évade que dans ses rêves. Un jour, il décide d’embarquer dans un périple incroyable. Le résultat ? Un grand film, une belle aventure, un moment tout en finesse et en poésie, malin et bourré de couleurs saturées. C’est tout en tendresse et ça fait surtout sacrément rêver…

4.Intouchables

On ne présente plus ce succès monumental, emmené par un Omar Sy en pleine forme. Son rire, ses pas de danse, ses vannes et son charisme : tout concorde pour faire de lui la tête pensante et le maître de cette comédie qui fait du bien à la tête.

5.Le livre de la jungle

« Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux… » Cette chanson et un petit retour en enfance grâce au livre de la jungle, par exemple ?

6.Chantons sous la pluie

Le genre de la comédie musicale file déjà le sourire et apaise les esprits. Si, en plus, on vous propose la comédie musicale culte par excellence… On retourne dans les années 50, pour un classique enchanteur et drôle.

7.Un jour sans fin

Le pitch de base était déjà fantastique (être coincé dans une boucle temporelle, tout en donnant un sens à sa vie). Quand en plus, il est porté par l’inénarrable Bill Murray… On se reprend une dose de cette comédie signée Harold Ramis. Et quand on y pense, Un jour sans fin : n’est-ce pas là le résumé de nos journées de confinement actuellement ?

8.Dumb & Dumber

En 1994, Jim Carrey est prêt à conquérir le monde. Le « Mask » revient sur les écrans dans Dumb & Dumber, comédie des frères Farrelly, dans laquelle il incarne la crétinerie absolue. Le film est débilissime à souhait (deux amis spécialistes de l’élevage de lombrics, après un malentendu, partent à la recherche de Mary qui a oublié sa valise… avant de se retrouver au centre d’un complot), mais qu’est-ce que c’est bon de rire en ce moment.

9.Mary à tout prix

Allez, on continue dans le bébête mais drôle avec, de nouveau, les frères Farrelly aux commandes de cette comédie culte des années 90. Un loser, un détective privé, un amour de jeunesse, un imbroglio, des personnages hilarants (Ben Stiller a décidément le chic pour ses rôles de gros boulet), des scènes inoubliables (oui, oui, le gel dans les cheveux…) et des vannes au kilomètre. Qu’est-ce que c’est bon de rire en ce moment (bis).

10.Good Morning England

Porté par sa délicieuse galerie de personnages et un récit sans-faute, Good Morning England est une bouffée d’air frais. Ce zoom sur les radios libres et pirates dans une époque où les pourfendeurs de la liberté d’expression étaient nombreux colle le sourire aux lèvres. Le tout, dopé par une B.O dantesque et 100 % rock’n’roll.

11.Les Miller, une famille en herbe

Bon avouons : c’est notre péché mignon, notre film de la honte. Parce qu’on a beau l’avoir vu un paquet de fois, Les Miller nous fait toujours nous marrer bêtement. L’histoire ? Un dealer de pacotille doit éponger sa dette en passant une grosse cargaison au Mexique. Pour ce faire, il convainc ses voisins (une strip-teaseuse, un puceau, une voyou) de devenir ses complices : en se faisant passer pour une famille modèle, ils ne devraient avoir aucun souci… Autant dire que cette comédie fumante, politiquement incorrecte, se la joue divertissement généreux et improbable, trash tout en en faisant des caisses. Allez, on se le remet pour la 9e fois…

12. Mme Doubtfire

Parce que 1993-1994 a vraiment été la décennie des meilleures comédies US… Parce que ce film est bienveillant… Parce que c’est drôle et émouvant à la fois… Parce que ce long-métrage n’a pas pris une ride… Parce que Robin Williams nous manque.

Indre-et-Loire : parcs, aires de jeux et bords de Loire désormais interdits

#Confinement La préfète d’Indre-et-Loire vient de prendre des mesures interdisant l’accès à de nombreux sites en extérieur, pour éviter notamment les personnes venant se balader en bords de Loire…

On arrête les « balades » en bord de Loire ! (photo tmv)

La Préfecture d’Indre-et-Loire a décidé de prendre un arrêté interdisant l’accès du public aux :
– parcs et jardins
– aires de pique-nique
– promenades et sentiers de randonnées
– plans d’eau
– aires de jeux
– et les berges et plages de la Loire, du Cher, de l’Indre et de la Vienne

L’arrêté court pour l’instant jusqu’au 31 mars.

A.G.

 

Confinement : quelques verbalisations en Touraine

#Coronavirus Les Tourangeaux semblent dans l’ensemble plutôt respectueux des règles de confinement. Une trentaine de contraventions ont été dressées en zone police et gendarmerie.

 

La rue Nationale, déserte (photo tmv)

Ce vendredi, on entame le quatrième jour de confinement. En pleine crise sanitaire, la préfecture d’Indre-et-Loire a indiqué qu’elle continuait à être fortement sollicitée (124 mails hier, jeudi 19 mars, et 250 coups de téléphone).

Concernant le confinement, il semble « globalement plutôt bien respecté » dans l’ensemble du département. « En zone police, 14 contraventions sur les 398 contrôles menés ont été relevées dans la journée du 19 mars », précise-t-on à la préfecture. Toutes concernaient « des jeunes des quartiers qui sortent sans attestation et en se regroupant ».

Tout comme la place Jean Jaurès (photo tmv)

En zone gendarmerie, où 110 militaires étaient mobilisés, « près de 2 000 véhicules » ont été contrôlés, donnant lieu à 12 verbalisations. « Ces dernières ne concernent que des personnes se déplaçant en voiture également sans attestation. »

Deux policiers, à cheval, tournant hier sur les quais de Loire, nous ont confié leur « dépit » face aux récalcitrants qui n’avaient pas encore pris l’importance de la situation. Rapportant également que certains s’étaient même permis un barbecue…

Jeudi soir, on comptait 41 cas positifs en Indre-et-Loire (cinq de plus en 24 h) et 157 dans toute la région.

A.G.

Confinement : « La collecte de sang doit se poursuivre »

L’Etablissement français du sang a fait parvenir un communiqué faisant état du maintien indispensable et demandé par le gouvernement de l’activité de collecte de sang. A Tours et partout en France.

« La collecte de sang ne peut être interrompue durant la période de confinement : les réserves actuelles en globules rouges sont de moins de 15 jours et en plaquettes de moins de 3 jours. Les globules rouges se conservent au maximum 42 jours et les plaquettes 7 jours. »

L’Etablissement français de sang (EFS) a fait parvenir un communiqué dans lequel il explique que la « collecte de sang doit continuer » coûte que coûte, même si la période de confinement n’aide pas.

Pourtant, le don du sang est autorisé. Pour ce faire, il suffit de se munir de son attestation de déplacement et cocher la case « Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants ».

Les déplacements des citoyens se rendant sur une collecte de sang sont effectivement autorisés par les autorités de l’Etat « car les dons sont vitaux et indispensables pour soigner les patients. »

A NOTER :

– Les gestes barrières doivent être respectés
– On n’y va pas si on présente des symptômes grippaux
– Tous les donneurs doivent respecter des distances de sécurité
– Le parcours donneurs a été modifié et un lavage des mains est imposé avant et après
– Le personnel est équipé de masques
– Le coronavirus est un virus respiratoire ; il ne se transmet pas par le sang

A.G.


> Prise de rendez-vous pour un don à la Maison du don-EFS de Tours à l’hôpital Bretonneau au 02 47 36 01 01.
> Collecte le 20 mars, à Veigné, à la salle des fêtes, rue du Poitou, de 15 h 30 à 19 h.
> Collecte le 23 mars, à Monts, à l’espace Jean- Cocteau, de 15 h à 19 h.
> Pour savoir où et quand donner rendez-vous sur dondesang.efs.sante.fr ou sur l’application « Don de sang »

 

Horoscope WTF du 17 mars (quand on est en confinement)

Pas de tmv cette semaine, certes, mais l’astrologue a tenu à publier tout de même son horoscope WTF. Histoire de vous accompagner en confinement.

Bélier

Amour

Oh bah dis, c’est la poêle qui se moque du chaudron là. 

Gloire

Mieux vaut une brioche qui dépasse du pull qu’une baguette qui dépasse de la braguette.

Beauté

(vous aimez nos conseils avisés, hein ?)  

Taureau

Amour

Quand on veut que le travail soit bien fait, on le fait soi-même. Z’avez compris… ? 

Gloire

Vos gaz intestinaux vous causeront préjudice au travail.

Beauté

Vous serrer dans nos bras nous rappelle que vous avez finalement la carrure d’une Knacki.

Gémeaux

Amour

Cette semaine, vous coucherez avec votre pote Paul Ochon. (haha, qu’est-ce qu’on s’marre… rah, tout fout l’camp dans cet horoscope moisi)

Gloire

Dur dur au boulot, car vous avez le nez dans le guidon. Normal, ce n’est jamais facile de travailler sur un vélo (haha, qu’est-ce qu’on s’marre…rah, blabla)

Beauté

Bon bah du coup, voilà, c’est fini. A+ !

Cancer

Amour

Étrange d’avoir caché votre fétichisme des pieds si longtemps.

Gloire

Car vous étiez sur la route, toute la sainte journée. Et vous n’avez pas vu le doute en toi s’immiscer, mais bon. 

Beauté

Printemps pluvieux, string malheureux. A+ ! 

Lion

Amour

Massez le bulbe de l’être aimé.

Gloire

Jour de chance. Vous jouerez à shifumi avec un homme-tronc et vous gagnerez. 

Beauté

Lion rime avec constipation. On dit ça, on dit rien.

Vierge

Amour

Oh le vide.  

Gloire

Vos collègues ne vous aiment pas. Ouais, ça en fout un coup d’apprendre ça dans l’horoscope, mes p’tits gnous. 

Beauté

Telle la moufette, vous êtes réputé(e) pour vos sécrétions de liquide malodorant en cas de menace.

Balance

Amour

Comme le disait Jésus : « Cupidon est un peu con. » 

Gloire

Le saviez-vous ? Balance est le meilleur signe du monde entier de l’univers.

Beauté

Votre bidon est comme la planète Terre. Vous pensez qu’il est plat, mais en fait il est rond.

Scorpion

Amour

Côté sexe, vous êtes en PDI (Pause à Durée Indéterminée). 

Gloire

Ne pas vous voir quotidiennement est aussi douloureux que de se couper avec une feuille de papier.

Beauté

Oui ouiii on sait, vos abdos sont cachés pour l’instant, car il fait froid, tout ça tout çaaa.

Sagittaire

Amour

L’étoile de Mimie Mathy indique qu’en ce moment, vous faites nain-porte quoi (pouet pouet)

Gloire

Vous avez Bac+12 en je m’en foutisme.   

Beauté

Vous sentez bon des genoux. 

Capricorne

Amour

L’amour, c’est comme un slip. Parfois, c’est chiant de se le coltiner toute la journée. 

Gloire

Vous le savez, vous, que les M&M’s crispy sont là, LES M&M’S CRISPY SONT LÀ ! 

Beauté

La personne classe que vous êtes ne pète pas. Elle murmure des fesses, voilà tout.

Verseau

Amour

Bientôt le printemps ! Votre libido va bourgeonner… 

Gloire

…  avant de se prendre le retour du gel d’ici peu. Oupsi !

Beauté

La constellation du Coronavirus vous indique que c’est le bon moment pour arrêter de serrer toutes ces paluches dégueu et faire la bise à ces joues infâmes. 

Poissons

Amour

Vous savez que vous êtes un bandit ? Car vous braquez les cœurs. POOOOH.

Gloire

(on déconne. Vous ne valez pas grand-chose en drague)

Beauté

Le front lisse mais brillant.