Stationnement à Tours : 307 places gratuites en moins

À compter du 26 février, le stationnement payant sera élargi dans plusieurs endroits de la Ville de Tours. Au total, 307 places gratuites vont disparaître.

Les faits

L’annonce a d’abord été faite dans un communiqué de la municipalité. « À compter du 26 février 2024, la ville de Tours étend le stationnement payant dans plusieurs rues situées aux abords de l’hypercentre. »

De quoi faire râler de nombreux automobilistes et commerçant( e)s qui ont rapidement exprimé leur mécontentement sur les réseaux sociaux. Car au total, ce sont 307 places exactement qui vont perdre leur gratuité et passer payantes à la fin du mois.

Pourquoi ce choix ?

Pour justifier cette mesure, la Ville indique que « ces zones à dominante résidentielle sont confrontées à un phénomène de stationnement prolongé qui pénalise les riverains et les commerces de proximité ».

Pour la municipalité, l’objectif est double : « favoriser la rotation des véhicules durant les heures d’ouverture des commerces et inciter les stationnements plus longs dans les parkings à ouvrage – dont les tarifs ont baissé parfois jusqu’à 30 % – ainsi que dans les parkings-relais. » Des affiches et prospectus seront déposés durant tout le mois dans les rues concernées par ces nouveaux emplacements payants et sur les véhicules stationnés.

Quels secteurs concernés ?

La partie nord voit un changement au niveau de l’avenue de la Tranchée (27 places deviennent payantes) et une sur la place Paul- Bert. Pour le reste, il s’agit surtout du centre de Tours. Le quartier Colbert est le plus impacté, puisque 163 places de stationnement passeront en payant (rues Benjamin-Constant, Moquerie, André-Malraux, Jacobins, Amandiers, Tour de Guise, Cygne, Hopiteau, Barre, Auber et Jules-Moinaux).

Sont également concernées les rues Juliot-Curie et Dublineau (16 et 9 places), Descartes et Léonard de Vinci (8 et 9 places), ainsi qu’une partie de la rue Jules-Simon (27 places). D’autres emplacements perdent la gratuité comme les 16 places de la rue Auguste-Comte près du cinéma CGR Centre, tout comme le parking Jean-Jacques Noirmant et ses 19 places, et une partie du boulevard Béranger (12 places).

Une pétition côté Colbert

[Mise à jour 15/02] Dans le quartier Colbert, une pétition a récemment recueilli plus de 1 620 signatures. Riverains et commerçants se mobilisent contre l’élargissement du stationnement payant de leur secteur qui va voir disparaître la majorité des emplacements gratuits. Les pétitionnaires déplorent également un manque de concertation de la part de la municipalité.

Aurélien Germain / Photo : archives NR


 

Suspension des contrôles de stationnement payant, nouveau centre de vaccination : des mesures annoncées par la Ville

Suite aux récentes annonces gouvernementales, la Ville de Tours a annoncé mettre en place de nouvelles mesures. Suspension du stationnement payant en surface, chèques CCAS, vaccination, droit de terrasse… Voici les points principaux pour le mois d’avril et de mai.

Enième période de restrictions oblige, la Ville de Tours a indiqué vouloir « accompagner les Tourangelles et les Tourangeaux » durant les quatre semaines à venir.

  • Les contrôles de stationnement payant de surface seront suspendus du 6 au 30 avril inclus
  • Envoi par le CCAS de chèques alimentaires au domicile des familles bénéficiant de l’aide à la restauration scolaire (30 € / enfant)
  • Pour les restaurateurs et cafetiers : exonération de taxes sur le droit de terrasse pour tout le semestre
  • Un nouveau centre de vaccination ouvrira au Palais des Congrès de Tours au mois de mai.

Une foire aux questions (FAQ) a également été mise en ligne par la municipalité. Vous pouvez la retrouver ici : https://www.tours.fr/action-municipale/721-covid-19-foire-aux-questions.htm

La Ville de Tours va expérimenter la vidéo-verbalisation du stationnement gênant

Cette expérimentation débutera à partir du 18 janvier. Dans un premier temps, elle concernera trois secteurs de la ville.

L’expérimentation débutera très prochainement (photo archives)

A compter du 18 janvier prochain, la Ville de Tours va expérimenter la vidéo-verbalisation du stationnement gênant. Cette procédure permet à un agent assermenté de « constater sur un écran de contrôle une infraction au code de la route filmée par une caméra de vidéo-protection implantée sur la voie publique », rappelle la municipalité.

L’objectif affiché est de « pacifier l’espace public et limiter les actes d’incivisme ».

Trois secteurs concernés dans un premier temps

Concrètement, l’image du véhicule en stationnement gênant sera capturée pour identifier sa marque. La plaque d’immatriculation sera également lue (un temps de latence de 5 minutes sera observé). L’agent verbalisateur pourra alors réaliser un PV par voie électronique qui sera envoyé automatiquement au Centre national de traitement de Rennes. La contravention sera ensuite adressée au domicile du titulaire de la carte grise du véhicule mis en cause.
A noter également qu’un temps de latence d’un minimum de 5 minutes sera mis en place avant la verbalisation.

A Tours, sept agents seront affectés à cette mission qui ne manque déjà pas de faire réagir et causer sur les réseaux sociaux de la municipalité…

Pour cette expérimentation, la municipalité a décidé de s’attaquer d’abord à trois secteurs-clés de la ville : le Vieux Tours, le quartier Colbert et le secteur mairie/gare/rue de Bordeaux.


> La contravention sera de 135 €. Des panneaux seront installés pour notifier de la zone de vidéo-verbalisation.

Tours : attention, le stationnement redevient payant le 25 mai

Le déconfinement avance et le centre sature, prévient le maire. Fini, le stationnement gratuit. Il redevient donc payant à compter du lundi 25 mai.

L’annonce a été faite par le maire Christophe Bouchet. A compter du lundi 25 mai, le stationnement redeviendra payant dans la Ville de Tours. Celui-ci était gratuit depuis le confinement.

« Le déconfinement avance, le centre commence à saturer, les voitures-ventouse à s’installer », a argué Christophe Bouchet dans une vidéo publiée sur Facebook.

Des petites étiquettes devraient être apposées sur les voitures la semaine prochaine pour prévenir les automobilistes et riverains. « Pour que personne ne soit pris en traître », avance le maire.

Le 25 mai, toutes les zones qui étaient payantes le redeviendront. Des contrôles seront effectués.

 

 

Déconfinement : le point sur les transports à Tours

Ce lundi 11 mai, Tours – comme toute la France – entre dans sa première phase de déconfinement. On fait le point sur la reprise des transports.

1) Transports en commun / Fil Bleu

A partir du 11 mai, Fil Bleu fournira « un service de transport adapté aux besoins de mobilité du bassin métropolitain ». Différentes mesures ont toutefois été mises en place :

-Port du masque obligatoire pour les voyageurs de plus de 11 ans (risque d’amende à 135 €)
-Les véhicules seront désinfectés quotidiennement (bus et tram)
-Les trajets en heures de pointe (7 h à 9 h / 16 h à 19 h) doivent être réservés « aux  déplacements impératifs liés au travail ou aux besoins de soin ».
-Respect de la distanciation physique. Un marquage au sol a été réalisé.
-Le réseau sera en service de 5 h 45 à 22 h 30 jusqu’au 10 juillet inclus.
-L’offre de tramway devrait reprendre son niveau optimal (fréquence : 7 minutes) à partir du 18 mai.
-Réouverture des parkings-relais à compter de ce lundi 11 mai. Le paiement par carte bleue doit être privilégié.
-Pour les abonné(e)s Fil Bleu en prélèvement automatique, les abonnements d’avril n’ont pas été prélevés et ceux de mai l’ont été à 50 %.

2) Stationnement

-Le stationnement en surface dans toute la ville de Tours sera gratuit jusqu’au 31 mai, comme l’a annoncé le maire Christophe Bouchet.

3) Service Velociti

-Reprise du service Velociti à partir de 10 h, ce lundi 11 mai, à l’Accueil vélo et rando, boulevard Heurteloup. Ouverture du lundi au samedi. Le pôle technique est quant à lui ouvert, rue de la Vendée, du mardi au samedi.
-Infos : Pôle Velociti au 02 47 33 17 99 ou velociti@mobilites-touraine.fr ou pôle technique au 02 47 61 22 23.

4) Vélo

-La Ville de Tours a décidé de « favoriser les modes doux à partir du 11 mai ». Un plan Vélo doit être mis en place progressivement, avec notamment un réseau de 60 km de pistes cyclables transitoires.
-Le collectif Cycliste 37 (CC37) ont fait part de leurs propositions « pour réussir l’après-confinement en favorisant les modes actifs que sont la marche et la vélo ». Leur plan, baptisé « Tous à pied et à vélo ! », propose par exemple la création d’espace sécurisés pour les piétons d’une part et les cyclistes de l’autre, l’augmentation de l’offre stationnement vélo ou encore la communication positive pour inciter à la marche et au vélo.

Collecte des déchets recyclables suspendue et stationnement gratuit

#Coronavirus Finie, la collecte des déchets verts et recyclables dans Tours et sa métropole. Quant au fait de se garer à Tours, ce sera désormais gratuit.

(Photo NR archives)

Les déchets recyclables ne sont plus ramassés

A partir de maintenant, la Métropole de Tours continuera de réaliser la collecte des déchets ménagers, mais à un rythme moindre.

Toutefois, il a été décidé que la collecte des déchets recyclables (bacs jaunes) et verts (bacs verts) allait être suspendue. Ceci intervient évidemment en pleine crise sanitaire et des récentes annonces gouvernementales.

Pour les ordures ménagères, il est demandé aux habitants de laisser les bacs sortis « sans tenir compte des jours et heures habituelles de collecte ».

Les déchetteries sont fermées, les demandes de rendez-vous pour enlever ses encombrants sont suspendues.

On se gare gratuitement !

A  noter également que le maire Christophe Bouchet a annoncé qu’à Tours, dès aujourd’hui, le stationnement serait gratuit jusqu’à la fin de la période de confinement.

A.G.