Reconversion : Sylvain, ancien ingénieur, nouveau maraîcher bio

#VisMaVille Après une carrière d’ingénieur, Sylvain Le Thuaut est devenu maraîcher à Saint-Genouph. Il produit 20 à 30 tonnes de légumes biologiques par an. Rencontre.

Entre l’ingénierie pour le nucléaire et le maraîchage, il y a un gouffre, de ceux qu’on n’ose rarement enjamber dans une vie. Après avoir pris son élan, le temps du deuil d’un métier auquel il ne trouvait plus de sens, d’une étude de marché et d’une formation d’un an à l’Agrocampus de Fondettes, Sylvain Le Thuaut a franchi ce fossé, il y a quatre ans.

Aujourd’hui, le quadragénaire, installé avec sa famille dans le quartier Velpeau, passe la majeure partie de son temps à planter, récolter ou désherber à Saint-Genouph. Face à la Loire, que juste une route sépare de son exploitation maraîchère de trois hectares, et loin, très loin, des bureaux de son ancien employeur Enedis.

Ici, tomates, courgettes, poivrons et herbes aromatiques s’épanouissent dans un jardin biologique, façonné à la force des bras, avec l’aide de deux saisonniers. Son modèle de culture ? « Le maraîchage biologique intensif », détaille-t-il. Un système décrit et popularisé par un agriculteur et écrivain québécois, Jean-Martin Fortier.

« C’est un modèle peu mécanisé, qui correspond à mes aspirations environnementales et qui est viable économiquement s’il est réussi », commente Sylvain Le Thuaut, à deux pas de sa plus grande serre, soit 1 500 m2 de plantations luxuriantes.

La surface des Bio de l’Isle – le nom de baptême de l’entreprise – se scinde en « jardins auxquels sont associés des familles de légumes, qui tournent d’une année sur l’autre, pour prévenir les maladies et les ravageurs ». Pour produire ces fameux végétaux – de 20 à 30 tonnes par an – le maraîcher enthousiaste se plonge dans des tableurs Excel, planifie plantations, récoltes, choisit ses commandes, apprenant de ses réussites et de ses échecs avec Dame Nature.

Pour vendre à qui ? Aux adhérents de l’Amap de la Fuye, l’association pour le maintien d’une agriculture paysanne qu’il a co-créée et qu’il livre en personne tous les jeudis. « Le contact des clients est très important pour moi », observe-t-il. Et brise la monotonie de certaines semaines « même s’il faut toujours s’adapter ».

Aux aléas climatiques ou à l’arrivée, comme cette année, d’une nuée de pucerons voraces. Sylvain Le Thuaut fournit aussi quelques restaurants et organise, chaque mardi soir, des ventes à la ferme. Mais la vie, même au grand air, n’est pas un long fleuve tranquille. « Si je voulais faire de l’argent, je n’aurais pas changé de métier », lance-t-il. Même s’il aimerait que le fruit de son travail intense soit mieux rémunéré. « C’est plus long que je ne me l’imaginais », admet le maraîcher.

Textes et photos : Flore Mabilleau

Sport’Ouvertes, rendez-vous incontournable pour trouver son sport

C’est LE rendez-vous à ne pas manquer quand on veut (et c’est toujours une bonne idée) pratiquer un sport un peu sérieusement au cours de l’année. Ça vaut pour les parents comme, bien sûr, pour les enfants.

Sport’Ouvertes, c’est le 13 septembre, dans une version un peu modifiée, Covid oblige. Cette année, donc, il y aura quatre lieux distincts pour, explique t-on du côté de la Ville « limiter les concentrations en un même lieu fermé ». Mais ces endroits ont été choisis sur la ligne de tram ainsi, on peut facilement aller de l’un à l’autre.

Commençons par le nord. À la halle Monconseil, antre du basket tourangeau, vous retrouverez les sports collectifs, mais aussi l’athlétisme, les sports de raquettes et la gym.

Sport’Ouvertes se met en quatre

Quelques stations plus loin, nous voici en centre-ville, à l’Hôtel de Ville, plus précisément. C’est là que sont regroupées les associations culturelles, mais c’est là aussi que vous trouverez les structures multi-sports, comme le CEST ou le Patronage laïque Beaujardin-Raspail, par exemple. Là aussi que sont regroupées les structures privées, les institutionnels (UFOLEP…) et les handisports.

Encore un peu plus au sud, au Palais des Sports, place aux sports aquatiques et nautiques, de nature, cycles, sports artistiques (danse et autres) et sports de glisse et de glace.

Dernière étape, sur l’esplanade Toulouse-Lautrec, le long du Cher, pour découvrir les sports d’opposition et de force. Comme chaque année, les inscriptions seront possibles sur site mais, cette année, le public ne pourra pas participer aux animations qui seront donc des démonstrations présentées par les exposants

Londres : un road trip spécial Harry Potter

Harry Potter a 20 ans : tmv vous emmène à Londres, sur les traces du sorcier le plus célèbre de la planète. Let’s go !

HARRY POTTER FÊTE SES 20 ANS !
Eh oui, 20 ans déjà que le premier tome de la saga est sorti, ça ne nous rajeunit pas. Pour l’occasion, Bloomsbury, l’éditeur de J.K. Rowlings, sort une édition collector aux couleurs des quatre maisons de Poudlard. Et tmv part à Londres le temps d’un week-end pour célébrer le petit sorcier devenu grand. Harry Potter and the Philosopher’s Stone, House editions chez Bloomsbury, à partir de 7,99 £ l’exemplaire (harrypotter.bloomsbury.com)

(Photo CLM)
(Photo CLM)

LA VISITE DE POUDLARD — EUH, DES STUDIOS, PARDON
Oui, on vit encore dans le déni et pour nous, la visite des studios de tournage Warner Bros est en fait une vraie visite à Poudlard. Prévoir 3 h 30 pour la visite et le temps de trajet en plus. Jusqu’au 12 novembre, il y a une expo spéciale sur la magie noire, et à partir du 18 novembre et jusqu’au 28 janvier 2018, c’est Poudlard sous la neige pour Noël.
>Tarifs : adulte : 39 £ ; enfant : 31 £ ; famille (2 adultes + 2 enfants ou 1 adulte + 3 enfants = 126 £, gratuit pour les enfants de 0 à 4 ans).
> wbstudiotour.co.uk

 

(Photo Warner Bros Studios)
(Photo Warner Bros Studios)
Image14
(Photo CLM)

SE PRENDRE EN PHOTO QUAI 9 3/4
S’armer de patience en plus de son écharpe, sa cape et sa baguette magique, car il y a souvent la queue, à côté du Harry Potter Shop de la gare de King’s Cross. On y trouve le fameux signe « Platform 9 3/4 » et le chariot à moitié enfoncé dans le mur. La boutique est bien sûr une vraie caverne d’Ali Baba (notre photo) avec vêtements et accessoires en tous genres. En ressortant, on passe devant la gare de St Pancras, qui figure dans deux des films et dont la façade évoque instantanément l’univers d’Harry Potter.
>Platform 9 3/4, gare de King’s Cross, harrypotterplatform934.com

DORMIR DANS LE DORTOIR DE GRYFFONDOR
Bon, OK, pas tout à fait, pour des raisons évidentes de droits. Mais le Georgian House Hotel a très bien répliqué l’ambiance Poudlard dans ses Wizard et Enchanted Chambers. Côté tarifs, comptez à partir de 259 £ / nuit, petit-déjeuner inclus, pour 2 personnes. Il y a cinq chambres en tout pour les apprentis sorciers, dont une pour 4 personnes — à partir de 329 £ /nuit, petit-déjeuner inclus — et une autre pour 6 — à partir de 349 £ /nuit, petit-déjeuner inclus).
>35-39 St George’s Drive, London, SW1V 4DG / georgianhousehotel.co.uk

DÉCOUVRIR L’UNIVERS DE MINALIMA
Cette petite boutique au départ éphémère a la peau dure et c’est tant mieux ! Miraphora Mina et Eduardo Lima ont dessiné la lettre de Poudlard que reçoit Harry Potter, les couvertures de journaux des films, les couvertures des manuels scolaires utilisés par les sorciers… et tant d’autres choses, dont la carte du Maraudeur. Dans cette boutique-musée aux différentes ambiances selon les pièces que l’on pénètre, on est enveloppé de cet univers et on peut se procurer des reproductions officielles de nos œuvres préférées. Le paradis des vrais fans.
>26 Greek Street, Soho, 12 h-19 h tous les jours, entrée gratuite (store. minalima.com/house-of-minalima)

 

(Photo CLM)
(Photo CLM)

S’OFFRIR UNE POTION MAGIQUE POUR L’APÉRO
Tant qu’on est dans le coin des gares, on s’arrête au Booking Office, le bar du St Pancras Renaissance Hotel (qui est, comme son nom l’indique, situé dans la gare de St Pancras), pour y boire un cocktail/ potion magique. Au menu, un élixir d’amour ou un Minty Toad for the Road, servi dans une grenouille de chocolat.
>The Mystic Elixirs and Potions Cocktails, jusqu’à février 2018, de 5 à 14 £. Lundi-mercredi : 6 h 30-minuit ; jeudi-samedi : 6 h 30-1 h du matin ; dimanche : 7 h-minuit (stpancraslondon.com/en/restaurants- and-bars/pick-your-poison)

Image17
(Photo British Library)

ALLER VOIR L’EXPO DE LA BRITISH LIBRARY
Pour fêter les 20 ans du premier Harry Potter, la British Library (c’est à quelques pas des gares de King’s Cross et St Pancras, profitez-en !) organise une exposition, Harry Potter : A History of Magic, où l’on peut découvrir des salles interactives et des pièces inédites.
>Du 20 octobre 2017 au 28 février 2018. Tarifs : adulte : 16 £ ; senior : 11 £ ; étudiants et enfants : 8 £ ; gratuit pour les moins de 4 ans.
>PACCAR Gallery, The British Library, 96 Euston Road, London NW1 2DB.

 

UN ESCAPE GAME POUDLARDESQUE AVEC ENIGMA QUESTS
Pour les plus anglophones, il existe dans Londres un escape game d’une durée d’une heure, avec formules et potions à concocter pour s’en sortir à temps. Si vous n’avez jamais reçu votre lettre pour Poudlard, c’est l’occasion ou jamais de prouver que vous la méritez !
>School of Witchcraft and Wizardry chez Enigma Quests, 90 £ pour 3 joueurs, 108 £ pour 4, 120 £ pour 5. 2-12 Wilson Street, London EC2M 7LS, métro Moorgate ou Liverpool St. (enigmaquests.london)

 

(Photo Enigma Quests)
(Photo Enigma Quests)

 

UN DÉTOUR PAR LE CHEMIN DE TRAVERSE
Leadenhall Market est un marché couvert victorien absolument délicieux — ce n’est pas pour rien que des scènes des films se passant au Chemin de traverse y ont été tournées. Chez les Moldus, on achète plutôt des fleurs, du fromage et des livres que des baguettes magiques et des hiboux mais ça n’en est pas moins un endroit très agréable pour déjeuner ou prendre le thé. Leadenhall Market, Gracechurch St., London EC3V 1LR, situé entre les stations de métro Bank, Monument, Aldgate et Tower Hill.

ON REFAIT SA GARDEROBE DE SORCIER CHEZ PRIMARK Image10
Si les prix du Harry Potter Shop vous semblent prohibitifs, rendez-vous chez Primark qui propose depuis cet été une collection assez complète de vêtements, pyjamas, linge de lit, accessoires de décoration (y compris pour Noël), mugs, chaussures, sacs et bijoux pour tous les goûts — et toutes les maisons, même si Gryffondor et Serpentard sont plus largement représentées. La collection est en boutique au moins jusqu’à la fin de l’année et des nouveautés sont régulièrement mises en rayon.
>Oxford Street East : 14-28 Oxford Street & 3 Tottenham Court Rd, London, W1D 1AU, métro Tottenham Court Rd ; Oxford Street West: 499-517 Oxford Street, London W1K 7DA, métro Marble Arch.
>Pour découvrir la collection, taper Harry Potter dans le champ de recherche sur primark.com

ACCIO LES BILLETS D’AVION !
Évidemment on oublie la poudre de cheminette, trop peu fiable, et on agite plutôt sa baguette internet pour trouver des billets d’avion Ryanair au départ de l’aéroport de Tours, à partir de 10 € l’aller-retour. Petite astuce, si vous réservez plus d’un mois à l’avance, le Stansted express ne coûte « que » 21 £ au lieu de 32 £ pour l’aller-retour.
> ryanair.com

CLM

Fête de la musique : demandez le programme !

Retrouvez notre numéro spécial Fête de la musique ! Le listing des groupes, le plan, ainsi qu’un quiz !

 

Capture

>>>>>> POUR RETROUVER NOTRE NUMÉRO SPÉCIAL FÊTE DE LA MUSIQUE, C’EST EN CLIQUANT ICI !! <<<<<<<

Vous y trouverez le plan de la ville, le listing complet des groupes, ainsi qu’un quiz !

INFOS PRATIQUES

Comme chaque année, diverses mesures ont été prises pour encadrer cette édition de la Fête de la musique. Débutant dans l’aprèsmidi, elle finira à 1 h du matin (contre minuit l’an dernier). Le 21 juin tombera un mardi, donc parfait pour se défouler après le boulot ou après avoir eu votre responsable véreux au téléphone / marché sur un Lego® / appris que belle-maman venait dîner (rayez la mention inutile). Interdiction, bien évidemment, de vendre de l’alcool sur la voie publique. Les ventes ambulantes sont interdites sans autorisation préalable. Les boissons à emporter ou à consommer en terrasse devraient être servies dans des contenants en plastiques (pensez aussi aux containers de tri sélectif pour ne pas faire bobo à mère Nature qui vous aime plutôt fort).

LA DAC CONNAÎT LA MUSIQUE

Avant, c’était la Mact (Maison des associations culturelles de Tours) qui coordonnait l’organisation de la Fête de la musique. Maintenant, son petit nom, c’est la Dac. La Direction des affaires culturelles de la Ville de Tours s’occupe de tout gérer, vous recenser (ce sont eux qui nous donnent le listing des groupes programmés pour qu’on puisse parler de vous et vous écouter). La Dac aide aussi à trouver un emplacement, apporter un soutien logistique et communicationnel.
Bref, si vous n’y avez pas pensé cette année, vous savez ce qu’il vous reste à faire en 2017 ! (contact : 02 47 21 65 14 ou fetedelamusique@ ville-tours.fr)

TRAMWAY

N’oubliez pas : le tramway circulera pendant la Fête de la musique. Non, parce qu’avec autant de décibels dans vos petites oreilles, vous risqueriez d’être inattentif. Attention à vous !

NOUVEAU SUCCÈS

Davantage de participants ont été recensés cette année. Plus de cinquante formations musicales, une grosse quarantaine d’organisateurs (qui, chacun, proposent des groupes), des nouvelles scènes (quartier Febvotte, Rives du Cher ou encore le concert de la Ville en partenariat avec le Château de la Bourdaisière dans le cadre de l’année France Corée)… Bref, ça va être la fête !

N° D’URGENCE
17 : POLICE 18 OU 112 : POMPIERS ET SECOURS