Anne-Laure Rouxel et la danse hawaïenne pour femmes enceintes

Anne-Laure Rouxel est danseuse chorégraphe. Depuis cette année, elle propose des ateliers de danse hawaïenne, gratuits pour les femmes enceintes suivies à l’hôpital de Tours.

D’emblée, Anne-Laure Rouxel dresse le décor. « On commence par se masser le dos, le ventre, on respire. Imaginez-vous à Hawaï, sur le sable, on cueille la jolie fleur et on la met dans ses cheveux, on se pare d’un collier de fleurs autour de la tête puis sur la poitrine tout en respirant son parfum. Nous voilà prêtes ! »

Du fond sonore jaillissent les vagues. Les bassins d’Anne-Laure et de son élève du jour, Clarisse, ondulent peu à peu. Une ambiance douce et chaleureuse les entoure.

Nous sommes à l’atelier de danse hawaïenne que propose la chorégraphe tous les mercredis pour les femmes enceintes suivies au CHRU de Tours. Crise sanitaire oblige, il est délocalisé au studio du Petit Morier et comme il vient tout juste d’être mis en place, il n’y a pas foule ce matin. Mais gageons que bientôt le cours d’Anne-Laure Rouxel affichera complet. Car la danse hawaïenne est source de multiples bienfaits pour les femmes enceintes.

« Le travail que je propose, le hula prénatal, vise à mieux connaître son corps, mieux sentir ses appuis, mieux développer sa respiration, étirer sa colonne vertébrale et découvrir l’ensemble des mouvements du bassin. Les femmes qui le pratiquent savourent cette détente pendant le cours puis cela résonne en elles dans leur quotidien. Quelque part aussi, cela les prépare à l’accouchement, en les amenant vers plus de mobilité et en développant leurs appuis. »

Formée à la danse hawaïenne à Paris et dans le pays des origines par une maître danseuse devenue sa meilleure amie, Anne-Laure est précurseur en France de cette pratique auprès des femmes enceintes. Elle est heureuse de l’intérêt porté par le professeur Perrotin, chef du service gynécologie de l’hôpital, pour ces ateliers pour les femmes enceintes mais aussi les sages-femmes. Les cours ont démarré en janvier, juste avant le confinement. Elles étaient six femmes enceintes à participer et pour Anne-Laure, « elles ne sont pas six, mais douze, leur bébé en elles danse aussi ! ».

Elle aime les liens qui se créent avec ces personnes et rien ne la réjouit plus de voir qu’une de ses élèves, aide à domicile dont le corps est abîmé par le poids des personnes âgées qu’elle soulève, s’est éveillée à la danse. Le sourire en prime. Car Anne-Laure est persuadée que « la danse et la musique répondent à un besoin ontologique et social. La sensation des mouvements de bassin qui singularise cette danse est très douce et ondulante. Et puis c’est une danse qui ancre dans le sol, la terre ».

À la fin du cours, Clarisse, enceinte de son troisième enfant, semble approuver. Elle qui avait « le bassin en vrac » en arrivant au cours de hula prénatal, ressort une heure plus tard apaisée. Après avoir dansé et chanté, le temps d’une échappée à Hawaï.

Aurélie Dunouau


> Ateliers de danse femmes enceintes, mode d’emploi

Le temps de la crise sanitaire, ces ateliers gratuits se déroulent au Studio de danse Le Petit Morier (81 boulevard Jean-Royer, à Tours), les mercredis de 10 h 45 à 11 h 45. L’inscription se fait auprès de l’équipe d’accueil de la maternité, au Centre Olympe de Gouges du CHRU. Anne-Laure Rouxel est auteure d’un guide pratique et poétique pour un accouchement physiologique : Bougez votre bassin ! Elle sera à la librairie La Boîte à Livres, le jeudi 29 octobre, à 19 h 30.

On a testé Poke & Bowl, rue du Commerce

A table ! La folie Poke bowl – un plat hawaïen – s’est emparé de l’Hexagone… et de Tours. On a fait un petit tour rue du Commerce, goûter les plats du Poke & Bowl.

Pour fêter le retour de cette rubrique (et de tmv tout court), quoi de mieux que de tester un petit nouveau côté resto ? Du moins, récent. Car le Poke & Bowl est encore tout frais : lancé par l’un des enfants Desassis, il n’a ouvert qu’à la mi-juin alors que les Tourangeaux retrouvaient – enfin – le chemin des restaurants !

Ici, rien à voir avec les bestioles des Pokémons et les Pokéball. Non. Poke & Bowl fait référence à ce plat de la cuisine traditionnelle hawaïenne. Signifiant « morceau » ou « couper » (merci Wikipédia, t’es un ami, un vrai), le poke offre généralement des cubes de poisson cru marinés et présentés dans un bol. La planète food adore ça, d’autant que ce plat s’inscrit dans une tendance saine et healthy.

Poke-signatures ou personnalisés

Bref, on arrête les anglicismes, place au test. Passé le pas de la porte, l’accueil nous semble tout de suite familier et sympathique. L’intérieur est cosy, tout doux et donne envie de relâcher la pression. À la carte, tous les bowls nous font de l’oeil : il y a le moku (saumon, thon, avocat, mangue, radis…), le waïkiki et son mélange pamplemousse, crevettes, chou rouge ou encore l’alternative végétarienne. Tous sont servis avec une base de riz.

Mais notre curiosité nous pousse à choisir le poke personnalisé. Pour les protéines, on incorpore donc du saumon. Pour les cinq ingrédients au choix, ce sera concombre, radis, avocat, carottes et algue wakamé pour nous. Enfin, on rajoute des crispy onions et un peu de sauce soja sucrée.

Très vite servi, notre poké est riche en couleurs et en goût. C’est à la fois frais et raffiné, tout se marie parfaitement. Le saumon ravit notre palais et l’équilibre riz/sauce est bien dosé. Le wakamé rajoute clairement un petit bonus à l’ensemble.

C’est au final une jolie découverte et une adresse qui, outre le plaisir gustatif, a aussi le mérite de proposer une cuisine équilibrée. Idéal pour rassurer l’éventuel petit bidou pris cet été. Ouf.


> Poke & Bowl : 7 bis, rue du Commerce, à Tours. Ouverture 7 jours sur 7, toute la journée et la soirée, de 9 h à 22 h. Infos supplémentaires sur Facebook.
> Tarifs : Pour les Poké Signatures, comptez de 9,95 € à 10,45 € pour les « petits ». Pour la taille dite « normale », de 12,95 € à 13,45 €. La formule « je compose mon poké » (comme celui décrit dans notre chronique), il faut prévoir 10,90 € pour le « petit » et 13,90 € pour le « normal ». Le tarif des bowls sucrés sont compris entre 3,90 € et 5,50 €.
> Sur place (intérieur ou terrasse), ou à emporter. Livraison possible avec Uber Eats et Deliveroo.