Pas de feu d’artifice le 14 juillet à Tours

Comme de nombreuses autres communes, la Ville de Tours est contrainte d’annuler son feu d’artifice du 14 juillet.

C’est dans un communiqué que la Ville de Tours vient d’annoncer qu’elle n’était « pas en mesure de proposer le traditionnel feu d’artifice » du 14 juillet.

La raison ? Comme dans de nombreuses villes françaises, le « contexte sanitaire est toujours incertain » et il reste toujours les « restrictions liées à la limitation des rassemblements sur la voie publique ».

La municipalité a cependant annoncé la piétonnisation de la place du Grand-Marché et la rue de Châteauneuf à partir de 17 h.

 

Le festival de metal Hellfest annule son édition et récolte des milliers d’euros pour un hôpital

Il faudra finalement attendre juin 2021 pour pouvoir profiter du plus grand festival rock et metal de France.

(Photo archives tmv)

Les festivaliers et l’équipe organisatrice n’avaient plus grand espoir depuis quelque temps. Mais le communiqué officiel est tombé jeudi 9 avril : le Hellfest se voit contraint d’annuler son édition 2020 en raison de la pandémie de coronavirus.

Pas de 15eme édition

« Plus les jours passaient et plus il nous semblait impossible d’envisager une édition 2020 garantissant une organisation satisfaisante, et, le plus important : votre sécurité. Ayant conscience que le risque de contagion lié au Covid-19 sera encore élevé en juin, il aurait été irresponsable et dangereux de laisser se rassembler plusieurs dizaines de milliers de fans – torse nu et assoiffés de bière – dans un périmètre ne permettant pas de faire respecter la distanciation sociale de rigueur », précise Ben Barbaud, le big boss du Hellfest, dans un communiqué (à lire ici)

Le festival aborde également l’épineuse question d’un de ses assureurs qui auraient lésé le Hellfest. Une partie du communiqué au vitriol dénonce les faits.

Les détenteurs de pass 3 jours ou 1 jour pourront garder leur(s) billet(s) pour l’édition 2021. Ils resteront valables, sans frais supplémentaires. Il est également possible de se faire rembourser.

Une cagnotte en ligne pour l’hôpital

Le Hellfest a également décidé d’ouvrir une cagnotte en ligne « Hellfest For Health » à destination du Fonds de dotation du CHU de Nantes pour les soutenir face à l’épidémie de Covid-19.

A l’heure où nous rédigeons ces lignes, plus de 30 000 € ont été récoltés en l’espace d’une matinée.
> Pour participer à la cagnotte, cliquez ici

 

Hellbangers,Les autorités françaises signent la fin de la partie pour nous via un arrêté préfectoral. Il n’y aura pas…

Posted by Hellfest Open Air Festival on Thursday, April 9, 2020

Aucard de Tours annulé : la mobilisation s’organise

Pour la première fois, Aucard a dû annuler son festival suite aux intempéries et inondations. Tmv s’est entretenu avec Enzo, programmateur, qui nous parle de l’avenir d’Aucard.

Hier soir, une centaine de bénévoles démontaient les structures du festival.
Hier soir, une centaine de bénévoles démontaient les structures du festival.

Un arrêté municipal a mis fin précocement au festival Aucard situé sur la plaine de la Gloriette, en raison des risques de débordements du Cher. Informés mercredi dans l’après-midi par la police municipale, l’équipe d’Aucard a d’abord annulé les concerts de la soirée avant de mettre fin à tout le festival le lendemain. Enzo Petillault, l’un des programmateurs d’Aucard de Tours, nous a accordé une interview ce vendredi matin.

Vous êtes encore sur le site en train de démonter ?

Oui et ça devient urgent car l’eau monte à une vitesse fulgurante. Il nous reste un petit chapiteau à démonter et 3 ou 4 heures avant que la zone soit vraiment inondée.

Vous aviez pensé à délocaliser le festival, pourquoi est-ce que ça n’a pas pu se faire ?

Mercredi, on a fait un brainstorming avec toute l’équipe dans l’urgence pour savoir si l’on trouvait un autre site. Mais nous n’avions pas vraiment de solution de repli et face à l’urgence de la situation trouver un lieu avec les bonnes jauges était trop compliqué. On a préféré mobiliser nos forces dans le démontage.

À combien estimez-vous les pertes ? Comment ça se passe avec les assurances ?

Il est encore trop tôt pour les évaluer mais elles seront forcément énormes avec quatre soirs sur cinq annulés. Pour les assurances, on a eu un premier contact avec eux hier, tout va dépendre de si la zone est déclarée zone naturelle inondable. Nous aurons plus d’informations sur ces points la semaine prochaine.

Combien de pass et de places aviez-vous vendus ?

On avait vendu la totalité des pass 5 jours (1400) et pas mal de places sur les soirées du vendredi et du samedi.

Niveau remboursement, comment ça se passe ?

On a créé un mail pour ceux qui souhaitent se faire rembourser (inondation.aucard@radiobeton.com), on a déjà quelques demandes. Dès cet après-midi on envoie des bénévoles en renfort à Terres Natives pour ceux qui ont acheté leurs places là-bas. À l’inverse sur les réseaux sociaux, beaucoup de personnes ont manifesté leur décision de ne pas demander le remboursement, ça fait chaud au cœur.

Vous vous sentez soutenus ?

Le festival Aucard est très ancré dans le paysage tourangeau, les gens se mobilisent pour qu’il continue. Ce soir et tout le weekend de nombreux bars ont pris l’initiative d’organiser des concerts avec des cagnottes. Nous avons mis en place une billetterie de soutien, les gens peuvent donner autant de billets de 1, 5 et 10 euros qu’ils souhaitent. Samedi soir les îlots seront au Winchester pour une soirée de soutien. On espère pouvoir s’y rendre aussi !

 

Les bénévoles ont tenté de démonter les structures le plus rapidement possible face à la montée des eaux.
Les bénévoles ont tenté de démonter les structures le plus rapidement possible face à la montée des eaux.