Le rendez-vous des bébés lecteurs

La librairie Libr’enfant propose un rendez-vous des « bébés lecteurs » pour les petits de 0 à 2 ans. Entretien avec Rachel Chéneau, librairie et liseuse d’histoire.

Image8

Pourquoi proposer un rendez-vous lecture pour les 0 – 2 ans ?

Il y a près de 7 ans, nous avons créé les P’tits Lus, une lecture d’albums pour les enfants de 3 à 6 ans. C’est un rendez-vous mensuel qui a beaucoup de succès et qui a déjà rassemblé jusqu’à 78 personnes dans la librairie ! Les parents nous réclamaient aussi un moment pour les plus petits. Nous avons donc décidé de lancer les bébés lecteurs en septembre et les trois dates, puis les supplémentaires, ont été prises d’assaut. Il y a une grosse demande sur cette tranche d’âge.

De 0 à 2 ans, ce n’est pas un peu jeune ?

Non, au contraire. Il y a beaucoup de chercheurs – comme par exemple le psycholinguiste Evelio Cabrejo-Parra – qui ont étudié les effets positifs de la lecture à haute voix dans le développement des tout petits. La psychiatre et psychanalyste Marie Bonnafé (auteure de Lire des livres, c’est bon pour les bébés) explique très bien que les tout petits ne se nourrissent pas que de lait, mais aussi de mots. Les éditeurs l’ont bien compris et proposent désormais des collections spécialement cartonnées pour eux.

Comment choisissez-vous vos albums ?

Nous proposons nos coups de cœur ou des classiques qui ont fait leurs preuves, comme Beaucoup de beaux bébés de David Ellwand, qui présente des photos de bébés dans tous leurs états avant de se terminer par une page miroir. On choisit des comptines, des histoires courtes en format cartonné avec des onomatopées ou qui sont structurées autour d’une ritournelle. Des exemples ? Le loup ne nous mangera pas, d’Emily Gravett ou encore Copains Câlins, de Frédéric Stehr.

Propos recueillis par Flore Mabilleau

Le 17 mai, c’est apéro-rédac tmv !

C’est le retour de notre rendez-vous mensuel : l’apéro-rédac. Le but ? Vous échangez entre vous autour d’un thème et les meilleurs moments seront publiés dans le numéro suivant.

[nrm_embed]<iframe src= »//giphy.com/embed/l0MYKzvI7xx5vyhvW » width= »480″ height= »330″ frameBorder= »0″ class= »giphy-embed » allowFullScreen></iframe><p><a href= »https://giphy.com/gifs/hulu-cbs-star-trek-the-next-generation-l0MYKzvI7xx5vyhvW »>via GIPHY</a></p>[/nrm_embed]

C’EST QUOI ?

C’est tout simple : l’apéro-rédac consiste en une discussion autour d’un thème, organisé par la rédaction de tmv. Nous espérons proposer une nouvelle thématique par mois. Les intéressé(e)s sont invités à venir converser tous ensemble autour d’un verre (évidemment, chacun paie sa propre pinte ou son jus de fruits !).

ON BOIT UN COUP, ET APRÈS ?

Pendant l’apéro-rédac, nous notons vos interventions, ce que vous dites, ce que vous pensez. Le numéro suivant, les meilleurs extraits seront publiés, pour faire ressortir l’essentiel du débat. Si besoin, nous apporterons quelques éléments factuels. Mais dans tous les cas, VOUS avez la parole.

LE 17 MAI, ON PARLE DE QUOI ?

« Comment vous êtes-vous investis dans la campagne présidentielle ? », voilà la question autour de laquelle vous pourrez discuter. Évidemment, du militant à celui qui est resté pépère dans son canapé, en passant par les déçu(e)s de la politique, tout le monde est convié et le débat est ouvert à toutes et à tous.

C’EST OÙ ?

Au Court-circuit, le café branché sur la vie locale de la place de la Victoire. Un lieu tip-top, qui fêtera son premier anniversaire le 13 mai (et même que vous êtes invités).

À RETENIR >>>>Apéro rédac le 17 mai 2017, au Court-Circuit (place de la Victoire, à Tours).
Rendez-vous donné à 18 h 30 !

> Evenement Facebook à retrouver ICI ! 

Foyer Albert-Thomas : la mobilisation continue

La mobilisation continue. Le 12 janvier, un nouveau rassemblement est prévu pour protester contre la fermeture du foyer Albert-Thomas, à Tours.

(Illustration collectif de soutien Facebook)
(Illustration collectif de soutien Facebook)

Depuis des semaines, la mobilisation ne faiblit pas. Des tracts, des rassemblements, des manifestations, un collectif… Un seul leitmotiv : non à la fermeture du foyer Albert-Thomas ! (intervenue le 26 décembre suite à la liquidation de l’association gérant le lieu). Car l’avenir reste malheureusement incertain pour cet hébergement d’urgence.

Récemment, Emmanuel Denis, conseiller municipal écologiste, a interpellé Emmanuelle Cosse. Le cabinet de la ministre du Logement a répondu que Mme Cosse était « attachée » à « la nécessité d’une continuité de prise en charge des personnes hébergées ». Pas de quoi réjouir le collectif de soutien au foyer : « Elle veut rassurer en précisant que les services de l’État ont mis à disposition le si fameux accueillant gymnase Paul-Racault », indique-t-on sur la page de soutien Facebook. Avant d’ironiser sur les propos de la ministre dans la presse nationale, qui disait que « cet hiver n’était pas le plus difficile ».

De son côté, le collectif s’estime oublié par la mairie. Serge Babary, lui, arguait fin décembre que « la solution était du ressort de l’État via la préfecture » et que la Ville avait proposé ledit gymnase.

En attendant, les pétitions continuent. La mobilisation aussi. Le prochain rassemblement est prévu le 12 janvier, à 18 h, place Jean-Jaurès.

Mise à jour 11/01 17 h 28 :
La Préfecture a indiqué qu’un appel à projet pour la reprise du foyer serait bientôt lancé

[nrm_embed]<blockquote class= »twitter-tweet » data-lang= »fr »><p lang= »fr » dir= »ltr »>Un appel à projet sera lancé très prochainement pour la reprise du foyer Albert Thomas.</p>&mdash; Préfet 37 (@Prefet37) <a href= »https://twitter.com/Prefet37/status/819218638423097347″>11 janvier 2017</a></blockquote> <script async src= »//platform.twitter.com/widgets.js » charset= »utf-8″></script>[/nrm_embed]

Horoscope du 26 novembre au 2 décembre 2014

Chaque semaine les astres tapent fort sur vos prédictions.

horoscope
BÉLIER
Amour Le saviez-vous ? L’Amour est un fleuve d’Asie long de 4 354 kilomètres. Il prend sa source en Sibérie. C’est peut-être pour cela que vous avez un cœur de glace.
Gloire Vous en faites trop. Ou pas assez. Sachez doser. Allez-y par pincées.
Beauté Ne croyez pas les étiquettes des produits cosmétiques. Encore moins leur publicité. Vous êtes un cas désespéré.
TAUREAU
Amour Toujours.
Gloire Possible.
Beauté Apprenez à vous aimer.
GÉMEAUX
Amour Jolie rencontre en perspective… Mais votre régulier(e) vous a à l’œil.
Gloire Mal barré(e). Heureusement, la roue va finir par tourner.
Beauté Vos défauts vous vont si bien… qu’on ne voudrait pour rien au monde les partager avec vous.
CANCER
Amour C’est du harcèlement. On vous a déjà dit non ! Si vous continuez à nous envoyer dix SMS par jour, on appelle les flics.
Gloire Une carrière en politique est envisageable.
Beauté La politique plutôt que le mannequinat. Définitivement.
LION
Amour Amères désillusions.
Gloire Avec Jupiter au comptoir et Vénus derrière le bar, vous êtes parés pour l’apéro.
Beauté Y’a du mieux. C’est déjà ça. En revanche, ce nez qui coule avec les premiers frimas…
VIERGE
Amour Platonique.
Gloire De mon père.
Beauté Sauvage.
BALANCE
Amour Mais quel coquin(e), vous en ce moment. Grrrr
Gloire Éphémère.
Beauté Volée. Rendez-la, on passe l’éponge pour ce coup-ci.
SAGITTAIRE
Amour Ça se rapproche. Ouvrez l’œil. Le gauche.
Gloire Quelle forme ! Dommage que vous n’aimiez pas votre job. Vous auriez fait des étincelles.
Beauté Le pilou met en valeur votre bedaine. Le pyjama, c’est la vie.
CAPRICORNE
Amour Bien essayé.
Gloire Vous dansez comme Carlton dans Le Prince de Bel Air.
Beauté Se refaire une beauté suppose que l’on a été beau un jour.
VERSEAU
Amour Tranquille. Pépère.
Gloire Doucement. Sûrement.
Beauté Du charme. Mais rien d’ostentatoire.
POISSONS
Amour Pluton et Mars soutiennent le rythme frénétique de vos conquêtes. Avec les natifs du signe Balance, vous faites des étincelles. Oups, ça c’était il y a deux ans. En ce moment, c’est plus calme, non ?
Gloire Confiez vos dossiers à un collègue. Et prétextez un séminaire pour mettre les voiles.
Beauté Votre beauté se fane. C’est la vie. C’est la mort.
BONUS :
Après avoir subi l’ire d’une horde de fans déchaînés (puisque l’astrologue a forcé sur le Bourgueil et a oublié le signe Scorpion), on a voulu se faire pardonner. Une twittos a donc fait son propre horoscope scorpionesque sur un post-it. Merci @AngryBef, notre fan number one :
B3WfAPRCMAA6n2W

Salons de Choiseul : cinq bonnes raisons d'y aller

Cette année, le thème de ces Troisièmes Rencontres historiques au lycée Choiseul c’est [R]évolutions. Cinq raisons d’y aller, cinq conférences.

Salons de Choiseul Tours
1- Pour mettre ses lectures à jour

L’idée de la conférence de Philippe Chantepie, c’est de voir en quoi le livre numérique est une révolution. Ce chercheur à Polytechnique Paris est également chargé de mission pour le ministère de la Culture et de la Communication. Vous ne lirez plus sur votre tablette comme avant…
>>Au salon Darwin, le jeudi 27 novembre, à 13 h 30.

2 – Parce que c’est romantique
Maria Teresa Caracciolo est historienne de l’art et elle est chargée de recherches au CNRS : elle vous parlera du romantisme. Ce mouvement littéraire a bel et bien mis en vrac les codes de la philosophie, de la religion et de la société au XVIIIe et XIXe siècles.
>>Au salon Garibaldi, le jeudi 27 novembre, à 15 h 30.

3 – Enfin comprendre Einstein
Oui, Jean Eisenstaeldt a le don de faire comprendre ce qui semble compliqué : pendant une heure, ce directeur de recherche au CNRS et historien des sciences va vous parler de la théorie de la relativité selon Einstein. Un exercice de vulgarisation ouvert à tous, scientifique ou simple curieux.
>>Au salon Copernic, le vendredi 28 novembre, à 11 h 30.

4 – Se barricader
Eric Hazan, c’est celui qui a fondé la maison d’édition La Fabrique. Il est aussi écrivain. Pour les Salons Choiseul, il va vous parler pendant une heure de la barricade un objet qui paraît anodin mais qui est en fait très révolutionnaire.
>>Au salon Bolivar, le vendredi 28 novembre, à 11 h 30.

5 – Être No Future
Les Salons de Choiseul, ce sont aussi des conférences sur l’histoire contemporaine. David Sanson (auteur, musicien, ancien journaliste) revient sur le mouvement punk en Europe. Un grand moment en perspective et pas très consensuel.
>>Au Salon Rosa Luxembourg, le jeudi 27 novembre, à 13 h 30.

Sélection réalisée par la rédaction

EN BREF
PRATIQUE
Les Salons Choiseul ont lieu cette année les 27 et 28 novembre. On vous en parle un peu avant puisqu’il faut réserver sa place à l’avance même si toutes les conférences sont bien sûr gratuites. La majorité des conférences a lieu au lycée Choiseul, à Tours-Nord. Pour connaître tout le programme et réserver lessalonsdechoiseul.wordpress.com

MODE D’EMPLOI
Cet événement est ouvert à tout le monde. Chaque salle porte le nom d’une personne connue. Pour savoir où cela se trouve, il suffit de se rendre à l’entrée du lycée Choiseul à Tours-Nord, des élèves vous aideront à trouver.

NOTRE TABLE-RONDE
Cette année, tmv est partenaire des Salons Choiseul et pour fêter ça, on organise une table ronde super chouette sur le BD journalisme ! On a invité plein de personnes super intéressantes pour nous parler de ce nouveau genre en bande dessinée qui fait bouger les lignes du journalisme traditionnel. Autour de la table :
– Titwane (auteur en 2013 de l’album de BD reportage « Enquêtes Générales, immersion au coeur de la brigade de répression du banditisme »).
– Grégoire Seguin (éditeur chez Delcourt).
– Frédéric Potet (journaliste au Monde et chroniqueur BD).
– David Darrault (photo-reporter).
Nous aurons également un invité de marque : l’auteur espagnol Paco Roca viendra présenter son nouvel album La Nueve : Les Républicains espagnols qui ont libéré Paris.
Le vendredi 28 novembre, à 18 h 30, à l’Arcades Institute (place de la Monnaie). On organisera un petit pot pour arroser tout ça !
Entrée libre mais il faut s’inscrire avant sur le site des Salon de Choiseul  ICI !