La Suite : du nouveau avenue Grammont

Le haut de l’avenue Grammont va-t-elle reprendre un peu de couleurs ? Un nouveau restaurant a ouvert à côté du Pym’s : il s’agit de La Suite qui remplace l’ancienne Casa Nostra.

Image23

Cela faisait 5 ans que les locaux de l’ancienne pizzeria La Casa Nostra attendaient un repreneur. Sa fermeture avait plombé un peu plus le haut d’avenue Grammont souffrant déjà de son manque de commerces et de restauration.

Mais Serge Partouche, patron de la boîte de nuit Le Pym’s, s’est décidé à relancer la machine en ouvrant les portes de La Suite.
Depuis mi-décembre, au 166 avenue de Grammont, il faut donc compter sur ce petit nouveau… pas si petit ! Car de l’ex-établissement qu’il remplace, La Suite a gardé son immense espace. La salle est aérée et vaste, sentiment renforcé par les grandes fenêtres qui éclairent amplement le tout.

Côté déco, La Suite joue la simplicité : chaises en résine tressée, murs au tons chaleureux et rideaux rouges pour habiller l’ensemble. Même si — ouverture récente oblige — l’équipe est encore en rodage, l’accueil est des plus aimables (le jour de notre visite, le service était remarquable). À la carte, les burgers nous font de l’oeil, entre le Pym’s au foie gras et compotée d’oignons rouges, et l’Écossais garni de son pavé de saumon bio. Mais notre dévolu se jette finalement sur le pavé de bœuf de Montbéliard (17 €).
Verdict : une bonne pièce de viande, quoiqu’un poil trop cuite à notre goût (mais rien de très grave) et idéalement assaisonnée avec sa sauce au poivre. L’accompagnement, entre salade de jeunes pousses et pommes sautées en persillade, se marie avec justesse !

Gérée par le chef de L’Odéon Olivier Imbert, La Suite démarre donc bien et a, en plus, une tonne d’idées et de projets dans sa besace. En clair, une bouffée d’air frais au paysage et un coup de fouet bienvenu dans un coin de Tours qui manquait clairement de vie.

> 166 avenue de Grammont à Tours. Ouvert les midis du lundi au vendredi, ainsi que les jeudis-vendredis-samedis soirs. Contact : 09 50 78 31 59.
> Plat du jour à 13 €. Et de 15 à 24 € à la carte.

Le 38 Bis : tradition à l’ancienne

Un petit tour sur l’avenue Grammont permet de découvrir le 38 bis. Vous y passez souvent sans vous y arrêter ? Pas de soucis, tmv l’a testé pour vous.

Image23

Le panneau bleu et jaune au-dessus de la vitrine attire l’oeil mais l’adresse est si discrète que beaucoup de tourangeaux ne la connaissent pas. Dans ce petit restaurant, on prend votre manteau dès votre arrivée, les tables ont des nappes en tissu et le chef vient serrer la main à chaque client en fin de service. Le 38 Bis est l’un des derniers « tradi » de Tours. Une équipe minuscule, qui concocte depuis 10 ans une cuisine de saison. Madame Galloyer officie en salle, pendant que son mari règne en cuisine. Chacun, épaulé d’un apprenti, veille calmement sur son domaine.

La carte est d’une simplicité désarmante, offrant deux formules : deux ou trois plats, incluant un verre de vin ou un café. Asperges tièdes, sandre au beurre, filet de cannette… Les assiettes respirent la cuisine de saison. En apportant son foie gras au chutney d’ananas à ma voisine de table, Madame s’excuse du retard du filet de canette « qui cuit ». En réalité, il mijote, il rissole, enfin, il se pomponne, avant d’arriver cuit à la perfection, égaillé d’une sauce au miel, d’une endive douce à souhait et de petites pommes de terre. « Mon mari avait 6 ans quand il a décidé de devenir cuisinier », me confie Madame Galloyer. Il se formera à l’Ecole Médéric, le grand lycée hôtelier de Paris qui exporta des chefs dans tous les palaces du globe.
Et depuis 1969, Monsieur Galloyer oeuvre aux fourneaux. Au 38 Bis, il met un point d’honneur à tout réaliser lui-même, de l’épluchage des légumes à la tarte aux fraises. La petite salle est remplie d’habitués. Ils ne viennent pas pour la décoration, spartiate, mais pour déguster des plats simples exécuté à la perfection. On les comprend. Le café terminé, on quitte le 38 Bis avec une pointe de nostalgie, et l’impression de sortir d’une bulle créée par cette cuisine hors des modes.

>Le 38 Bis, 38 bis avenue de Grammont, à Tours. Ouvert du mardi au samedi, de 12 h à 14 h. Réservation (recommandée !) au 02 47 05 34 00.
> Formule 2 plats : 20,80 €, formule 3 plats : 24,80 €.

La petite table, pas si petite

Un bon bistrot, au bout de l’avenue de Grammont ? Allez, c’est pas le bout du monde, surtout que c’est bon !

A l'intérieur de la Petite table
Autant le dire tout de suite, quand nous sommes arrivés pour tester la Petite Table, nous n’avons pas été trop dépaysés. C’est que ces murs, qui portaient naguère un autre nom, abritent le QG de notre rédaction tourangelle quand le besoin d’un vrai café, d’un bol d’air ou d’un bon plat chaud se fait sentir. Nous y prolongeons nos conférences de rédaction et, pourquoi ne pas l’avouer, c’est autour de ces tables simples et bien mises que nous avons eu quelquesunes de nos moins mauvaises idées. En plus, c’est pratique : ils ont tmv… Bref, depuis mars dernier, c’est Yann (aux cuisines) et Adama (en salle) qui président aux destinées de l’endroit. Des anciens propriétaires (une bise à Laurence), ils ont gardé le sourire et la bonne humeur. Mais ils n’ont pas eu peur non plus d’y imprimer leur patte.
Un coup de peinture et un peu de déco et hop, nous voici dans une ambiance bistro-ardoise de bon aloi. Un grand tableau pour la formule du jour (à la fois copieuse et bonne pour les papilles) et, sur le mur d’en face, sur quatre petits tableaux, la liste des plats à la carte, des entrées, des desserts et des boissons (courte mais jolie sélection de vins). Simple, efficace. Dans l’assiette, le niveau est franchement étonnant pour un établissement de cette catégorie (ben oui, parce que de l’extérieur, rien ne différencie la Petite Table des autres troquets du quartier). Les produits sont frais, bien travaillés et, surtout, la qualité nous accompagne jusqu’à la fin du repas puisque le rayon des desserts n’est pas du tout en reste. (Ah, ce riz au lait de coco à la mangue…) Avec la même recette, feu le 210 était devenu une de ces adresses de quartier que les habitués gardent discrètement pour eux. Sans faire de bruit, La Petite Table a déjà repris le flambeau.
++ Pratique : 210 avenue de Grammont Tél. 02 36 70 87 09 Menus et tout ce qu’il faut sur la-petite-table.com