TOP 4 : Cédric Klapisch

Cette semaine, Cédric Klapisch sort un nouveau film : Ce qui nous lie. Et ce n’est pas son premier ! Il faut dire que ces précédents films sont connus du public. Voici son p’tit top 4.

L’AUBERGE ESPAGNOLE

C’est un des films mythiques du début des années 2000, où Romain Duris s’est fait connaître du grand public aux côtés de Cécile de France. Cette dernière a d’ailleurs décroché le César du meilleur espoir féminin pour le rôle d’Isabelle.

PAUSES_ECRANS_Klapisch_AubergeEspagnole

LES POUPÉES RUSSES

En 2005, Klapisch réalise la suite de l’Auberge espagnole. Ce qui est excitant c’est de retrouver les mêmes personnages et de découvrir la suite de leur histoire. La vie continue : Xavier (Romain Duris) a désormais 30 ans.

PAUSES_ECRANS_Klapisch_PoupéesRusses

CASSE-TÊTE CHINOIS

Ce n’est que huit ans après que Klapisch propose une suite. Dans Casse-tête chinois, Xavier (Romain Duris) a encore vieilli et continue à vivre sa vie, périlleuse et remplie de rebondissements.

PAUSES_ECRANS_Klapisch_Casse-teteChinois

PARIS

Le film n’est pas rattaché à la trilogie, mais le réalisateur a tout de même gardé Romain Duris, près de lui, pour jouer le personnage principal. Dans Paris, Duris joue un danseur, malade cardiaque.
PAUSES_ECRANS_Klapisch_Paris

TOP 4 : Denis Villeneuve

Cette semaine, le film Premier Contact, signé Denis Villeneuve, sort en DVD. L’occasion de revenir sur quatre longs-métrages importants réalisés par le cinéaste canadien.

PRISONERS

Dans ce thriller extraordinaire sur fond de kidnapping, Villeneuve a choisi le duo parfait : Hugh Jackman/ Jake Gyllenhaal. Un rôle en or pour les deux, un suspens implacable, un film immense qui noue le ventre. Choc.
PAUSE_ECRANS_TOP1

ENEMY

Le réaliste prouve ici sa science du film tortueux et labyrinthique. Enemy (un homme découvre son sosie parfait) est hypnotique, en plus d’être virtuose dans sa mise en scène. C’est envoûtant, mais très très déstabilisant.

PAUSE_ECRANS_TOP2

SICARIO

Toujours aussi précis, Denis Villeneuve signe avec Sicario un thriller politique lorgnant vers le polar crasseux et transpirant. Un récit un peu trop linéaire, rattrapé par deux grands comédiens : Emily Blunt et Benicio del Toro.

PAUSE_ECRANS_TOP3

BLADE RUNNER

2049 C’est un film culte de 1982 : Blade Runner. Trente-cinq ans après, c’est Denis Villeneuve qui se charge de réaliser la suite ! Blade Runner 2049 est prévu pour le 4 octobre au cinéma en France. Et effectivement, on bave.
PAUSE_ECRANS_TOP4

Top 4 : la filmo anti-Noël !

Plus que 2 semaines avant Noël. Avant de vous farcir la 328e rediff’ du Père Noël est une ordure (qu’on adore !), voilà un top 4 des films à contre-courant total de la magie du 25. Mouahaha.

SILENT NIGHT

Oh bah v’la-t-y-pas qu’un tueur psychopathe légèrement fou furieux s’est déguisé en Père Noël. Ow, ow, ow, joyeux Noëëël va-t-il dire d’une voix joyeuse, tout en terrorisant une petite ville du Midwest, armé d’un lance-flammes. Normal, quoi.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=RhLw3GmHQqA[/youtube]

VERY BAD SANTA

Bill n’est pas cool. D’un côté, il est le fils du Diable. Après un pari perdu, il doit se glisser dans la peau de Papa Noël pour les 1 000 années à venir. Une fois le délai écoulé, Santa Claus, aux allures de catcheur, est bien décidé à se venger.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=W0nDG91hVu0[/youtube]

JACK FROST

Il en existe plusieurs, mais prenez celui de 1996 avec Shannon Elizabeth. Une bonne grosse série Z (=un nanar) avec un bonhomme de neige pervers et serial killer. Ridicule, terriblement mal fait, mais toujours mieux qu’un film avec Kev Adams.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=ev0NkYfkgYE[/youtube]

LES GREMLINS

On l’oublie souvent, mais le film de Joe Dante est une pépite du genre. Un inventeur farfelu offre un Mogwai à son fils pour Noël et c’est toute une ville qui se retrouve ravagée par des Gremlins. On lui avait dit de ne pas le mouiller !

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=sSXEm0vMzkg[/youtube]

TOP 4 Jake Gyllenhaal

C’est ce 25 novembre que sort le DVD de La Rage au ventre, avec Jake Gyllenhaal. L’occasion de jeter un œil à quatre films où l’acteur brille, monsieur ayant une filmo (presque) parfaite.

PAUSE_ECRANS_TOP1

NIGHT CALL

Branché sur la radio des flics, Lou parcourt L.A. pour filmer accidents et meurtres, prêt à tout pour revendre son scoop à la télé. L’acteur, 10 kg en moins, y est tétanisant, cynique, magistral. Une allégorie étouffante de la course à l’info.

PAUSE_ECRANS_TOP2

PRISONERS

Face à un Hugh Jackman terrifiant en papa aveuglé par la douleur (sa fille a été kidnappée), Jake Gyllenhaal sort les griffes, parfait en détective asocial. L’acteur est toujours aussi bon lorsqu’il est dirigé par le réal’ Denis Villeneuve.

PAUSE_ECRANS_TOP3

ENEMY

Nouvelle collaboration avec Denis Villeneuve : mais Enemy est moins bien reçu. Pourtant, l’acteur est bluffant dans ce film puzzle, où un prof à la vie triste découvre son sosie parfait, un acteur fantasque. Attention, prise de tête !

PAUSE_ECRANS_TOP4

ZODIAC

La manipulateur brillant qu’est Fincher avait songé à Orlando Bloom. Finalement, c’est l’ami Jake qui s’y colle (ouf) en jouant Robert, dans l’affaire Zodiac, du nom d’un insaississable tueur en série qui répand la terreur. 100 % fascinant.

La filmo Halloween : notre top 4

Le 31 octobre, calez-vous dans votre canapé : on vous donne 4 films à dévorer pour fêter Halloween et voir l’horreur, la vraie ! (mis à part les œuvres de Kev Adams)

THE GREEN INFERNO

La toute récente pelloche d’Eli Roth rend hommage au Cannibal Holocaust de Deodato et consorts : des hipsters activistes écolos imbus d’eux-mêmes finissent par se faire manger tout crus en pleine jungle. 100 % (très) gore.
PAUSE_ECRANS_TOP1

L’EXORCISTE

Culte parmi les cultes : le film terrifiant de William Friedkin, sorti le lendemain de Noël aux US (sympa), n’a pas vieilli. Toujours flippant et impossible de se lasser de la rasade de vomi de démon dans la tête du prêtre.

PAUSE_ECRANS_TOP2

BRAINDEAD

Pour le côté déconne ! L’un des premiers films de Peter Jackson (oui, oui, le Seigneur des anneaux) a beau dater de 1992, il mélange gore et comique avec brio. Et contient l’une des scènes les plus sanglantes du cinéma.

PAUSE_ECRANS_TOP3

CONJURING

Parfois, James Wan sait envoyer quelques jolies réalisations. La preuve avec ce Conjuring, les dossiers Warren. Inspiré de faits réels, angoissant, ambiance 70s, jouant la carte de la possession : du (presque) tout bon.
PAUSE_ECRANS_TOP4