Escape Game : le tombeau du pharaon sera-t-il le vôtre ?

Le nouveau jeu d’évasion grandeur nature Escape Yourself fait un carton à Tours. Après Le secret de Léonard de Vinci et Contamination, deux nouvelles pièces viennent de voir le jour. Tmv a eu accès, en avant-première, à Pharaon. Et comme on est gentils, on a décidé de vous donner quelques indices. On vous laisse faire le tri !

LE CONCEPT DE L’ESCAPE GAME

Une énigme, une équipe de 2 à 6 joueurs et 60 minutes, pas une seconde de plus, pour trouver comment sortir de la pièce dans laquelle on vient de vous enfermer. Pour réussir, un zeste de matière grise et une grosse cuillère de logique, à mélanger avec un sens de la fouille bien développé suffiront ! (souvenez-vous, tmv avait testé la première pièce ICI)

PHARAON, À LA RECHERCHE DES TRÉSORS DE L’ÉGYPTE

Pour cette nouvelle énigme, le dépaysement est total. Vous vous retrouvez en l’an -1184, quand le jeune Pharaon Siptah accède au pouvoir. Se sentant manipulé par ses conseillers, il se dit que la fin est proche. Il sait déjà où se trouve son futur tombeau dans la Vallée des rois : la tombe KV47. Il décide alors de cacher dans sa future demeure mortuaire les plus grands trésors de l’Égypte. Ce sont ces trésors, que vous, aventuriers lecteurs de tmv, allez tenter de récupérer. Mais pour y arriver, il va falloir être rapide. Car Siptah n’a pas fait que cacher ses trésors, il a aussi maudit son tombeau, et quiconque y restera plus de 60 minutes sera maudit à jamais…

Si vous vous sentez l’âme d’un Champollion, pas de doute, cette énigme est pour vous. Car il se pourrait bien que vous ayez un peu de lecture. Nous, on fait des recherches (ouais, ouais) et d’après la Pierre de Rosette, le bonhomme en bas à gauche, ça veut dire « dieu » et la croix de Ankh au-dessus « vie ». Ça ne vous avance à rien ?

Image19

Il se pourrait bien que quelqu’un vous observe durant votre quête… Nan, ce serait trop facile. Et si ça avait quelque chose à voir avec des mesures ? À l’époque, les Égyptiens l’utilisaient pour écrire des volumes en fractions, avec un dénominateur de 64. Si on était vous, on réviserait mos cours de maths. On dit ça, on dit rien.
Image20

Quand on vous dit qu’il faut trouver un trésor ! Un vrai beau trésor qui brille de mille feux avec des pièces, des bijoux, des diamants, des vases, toussa quoi. À vue de nez, on tape dans le million, facile. Nous, on sait où il est, mais on vous le dira pas. Mouahahah.

Image22

Hey, coucou toi. Sympa le style cheveux longs et couronne à la mode Reine Elisabeth. D’après une certaine encyclopédie en ligne, c’est le maître de l’eau fraîche. Classe ! D’ailleurs, peut-être bien que quelque chose se cache dans sa coiffe (soit dit en passant, beaucoup trop grande pour lui). Ou pas.
Image24

Allez, on vous donne quand même un petit indice : vous ne sortirez pas du tombeau sans avoir trouvé cette urne. Encore faut-il avoir fait marcher ses neurones pour arriver jusque-là (vous comprendrez quand vous y serez). Eh oui, pas de logique, pas d’urne. Pas d’urne, pas de trésor. Pas de trésor… ben, pas de trésor !
Image21

KIDNAPPÉS, BIG TURNER IS WATCHING YOU

Un chouia plus difficile, l’autre salle plongera les joueurs au coeur des années 80, dans le sinistre appartement d’un ancien officier de police, John Turner. Il n’est plus le même homme depuis qu’il a été démis de ses fonctions. Reclus, il sombre petit à petit dans la folie. Son rêve désormais : devenir l’un des plus grands tueurs en série de l’histoire. Et malheureusement pour vous, sans le savoir, vous avez croisé sa route hier soir. Depuis, c’est le trou noir. Vous ne vous souvenez de rien, à part de votre réveil, ici, dans l’antre de John. Pour retrouver la liberté, vous allez devoir vous montrer plus malin que lui…

Image23

>>INFOS PRATIQUES
Pour les novices, on vous conseille de commencer par la toute première pièce créée par Escape Yourself, « Le secret de Léonard de Vinci ». Au même endroit, 53 bis rue Léon-Boyer, vous pourrez également chercher l’antidote du virus IB7A-H qui vous permettra de sauver le monde (oui, rien que ça) dans la salle « Contamination ». Attention, les deux nouvelles énigmes se trouvent quant à elles au 21, rue Etienne-Pallu, à côté des Galeries Lafayette.
Tarifs : de 19 € à 30 €, selon le nombre de joueurs et l’horaire. Pensez à réserver à l’avance sur escapeyourself.fr ou au 06 28 48 00 34.

 

 

Par Camille Petit

L’Escape game, vous connaissez ?

Le concept du Live Escape Game s’installe à Tours. Le principe : sortir d’une pièce en une heure.

Image12

La pluie se déchaîne à l’extérieur : les murs volontairement blancs des locaux d’Escape yourself rajoutent au mystère. Impossible de savoir ce qui se trouve derrière la porte de la fameuse pièce. Nicolas, le propriétaire des lieux, nous fait asseoir avant de se lancer complètement dans le challenge : « Vous allez entrer dans un bureau où il s’agira de récupérer un objet très précieux. Pour la petite histoire, vous êtes le disciple d’un professeur qui a dédié sa vie à Léonard de Vinci, vous avez une heure avant qu’il ne revienne. » Une participante s’inquiète d’une hypothétique claustrophobie. Il la rassure en rappelant que ce n’est qu’un jeu, il peut ouvrir la porte en moins de 10 secondes en cas de pépin. Ce qui se passe à l’intérieur de la pièce reste à l’intérieur de la pièce. Impossible de décrire sans révéler le mécanisme et le mystère du jeu. Disons juste qu’il faut être logique, curieux et très fouineur.

Image10

 

Une fois la porte poussée, l’heure passe très rapidement. Sur un des murs se trouve une grande télévision où le décompte des minutes défile. Les indices s’enchaînent à toute vitesse en fonction des indices trouvés. À mesure que le jeu avance, chacun trouve un rôle différent, l’équipe se structure. « Les énigmes sont à la fois simples, un enfant de huit ans peut tout à fait participer », nous assure Nicolas par la suite, mais impossible à trouver assez rapidement sans l’aide de ses coéquipiers. Il ne faut pas être un crack en mathématique (même si nous avons buté sur une simple addition…) ni s’avaler tous les Sherlock Holmes avant de venir. C’est justement ce qui est assez intéressant dans cet Escape game : on s’échappe le temps d’une partie en travaillant en équipe, la notion d’individualité s’efface petit à petit. Après de nombreuses péripéties, nous retrouvons la clé pour sortir. Il nous restait cinq minutes avant le retour du professeur : large… Mais une fois la pièce fouillée, quel intérêt de revenir ? « C’est notre première pièce mais d’ici deux ou trois mois, nous projetons d’en faire une autre, plus difficile », répond Nicolas. « Notre but, c’est de le faire évoluer, de changer chaque année les pièces. »

L’ORIGINE Le Live Escape Game est en fait né des jeux vidéo immersifs qui fonctionnent avec des énigmes. Très populaire au Japon, en Chine ou en Hongrie (certaines salles font plus de 1 000 m2), le jeu est en train de se répandre en France. D’abord implantées à Paris, de nombreuses entreprises sont en train de mettre en place des Live Escape Game en France. « C’est une bonne alternative au karting ou au paintball, assure Nicolas. Ce n’est pas un loisir basé sur le physique, personne n’est lésé. »

À TOURS Nicolas a eu l’idée d’installer ce jeu à Tours après un voyage à Edimbourg. « Je travaillais dans l’Édition et j’ai eu envie de me lancer à mon compte, j’ai su que j’apporterais une offre originale sur Tours avec le Live Escape Game. »

PRATIQUE Escape Yourself vient tout juste d’ouvrir ses portes au 53 bis rue Léon-Boyer. Ouvert du mardi au dimanche. Tarif : de 19 à 27 € par joueur. Plus d’infos au 06 28 48 00 34. Réservations sur escapeyourself.fr