Législatives : renouvellement en Indre-et-Loire

Comme au niveau national, le département de l’Indre-et-Loire et la Région Centre ont connu le « renouvellement ».

Ce dessin de Giovanni avait été réalisé lors du premier tour des élections législatives.
Ce dessin de Giovanni avait été réalisé lors du premier tour des élections législatives.

Il n’en restait plus que trois au soir du premier tour ; tous ont désormais été éliminés. Sur les quatre députés sortants qui étaient candidats aux Législatives à leur propre succession, le cinquième, Philippe Briand, ayant laissé sa place, aucun n’a été réélu.

De droite (Claude Greff) comme de gauche (Jean-Patrick Gille, Marisol Touraine), chacun a subi la loi du « renouvellement ».
Même scénario dans les deux autres circonscriptions, où Fabrice Boigard (LR-UDI) et Hervé Novelli (LR-UDI) ont même réalisé de moins bons scores. C’est officiel : le « vent nouveau » souffle jusqu’en Indre-et-Loire.

La République En Marche sera représentée par Philippe Chalumeau, Daniel Labaronne, Sabine Thillaye et Fabienne Colboc au palais Bourbon. Puissance 4.En fin de compte, seule Sophie Auconie (UDI) a résisté à la tempête et limité l’étendue des dégâts. Les forteresses socialistes ont, elles, cédé sous la pression des électeurs.
Ils n’ont pourtant été que 44,05 % à participer au scrutin, dans le département, soit une baisse de plus de quinze points par rapport à 2012. Mais leur sentence est irrévocable. N’est-ce pas Denis ?

Simon Bolle

[nrm_embed]<blockquote class= »twitter-tweet » data-lang= »fr »><p lang= »fr » dir= »ltr »>Merci aux tourangelles et aux tourangeaux qui m’ont fait confiance et à toute mon équipe. Belle remontada ! Mais insuffisante <a href= »https://twitter.com/hashtag/Tours?src=hash »>#Tours</a></p>&mdash; Jean-Patrick Gille (@jp_gille) <a href= »https://twitter.com/jp_gille/status/876514138243178496″>18 juin 2017</a></blockquote> <script async src= »//platform.twitter.com/widgets.js » charset= »utf-8″></script>[/nrm_embed]

#Régionales 2015 : Vingt Tourangeaux à la région

Conseillers régionaux, tweets, petite phrase et chiffres : bref résumé de ce second tour des Régionales.

Image8

Les Régionales ont placé François Bonneau en tête de la Région Centre-Val de Loire. Le candidat PS a devancé avec 35,43 % des voix Philippe Vigier (34,58 %) et Philippe Loiseau (FN) et ses… 30 %. Le frontiste était d’ailleurs arrivé en tête du premier tour avec 30,5 % des voix il y a deux semaines.

Et maintenant, il se passe quoi ?
Le ministère a communiqué la répartition des sièges. Il y en aura 20 pour le département de l’Indreet- Loire. La liste Union de la gauche obtient donc 11 sièges, avec notamment Jean-Patrick Gille, Cathy Münsch-Masset, ou encore Charles Fournier, Mélanie Fortier et Pierre Commandeur. La liste UDI-LR-Modem en obtient cinq (Claude Greff, Isabelle Pain, Patrick Cintrat, etc.). Et le Front national en aura quatre (Daniel Fraczak, Véronique Péan…). Des résultats partiels qui devront être validés par la commission régionale de recensement des votes.

La Région Centre-Val de Loire compte 77 conseillers régionaux (le plus petit nombre en France !). À eux, désormais, de prouver leurs compétences sur le développement économique, l’aménagement du territoire, la formation professionnelle et la gestion des lycées et transports…