Ligne 2 du tramway : le tracé devrait passer par Jean-Jaurès

Le tracé de la ligne 2 de tramway se précise. Mais des incertitudes demeurent : notamment le passage place Jean-Jaurès qui impliquerait une éventuelle disparition des fontaines.

Va-t-on vers une disparition des fontaines à Jean-Jaurès ? (Photo NR Julien Pruvost)

Les faits

Tout doucement, on commence à connaître le tracé précis de la future deuxième ligne du tramway de Tours qui doit relier La Riche à Chambray-lès-Tours fin 2025. Celle-ci doit également desservir les deux hôpitaux (Bretonneau et Trousseau), ainsi que les universités. Le tracé définitif a été présenté le week-end dernier par les élus de Tours Métropole.

Tout va donc parfaitement dans le meilleur des mondes ? Eh bien oui et non. Car un point sensible subsiste dans le dossier : près de la gare, en plein centre de Tours, deux options étaient sur la table. Soit une bifurcation de la ligne en longeant le Grand Hôtel pour filer ensuite sur Heurteloup et Béranger. Soit par la rue Charles-Gille, l’avenue de Grammont et la place Jean-Jaurès.

C’est ce deuxième choix qui a la préférence des élus. Sauf que cela impliquerait potentiellement un réaménagement de la place Jean-Jaurès et la disparition de ses emblématiques fontaines.

Le contexte

La deuxième ligne de tram, qui devrait être hyper-végétalisée, s’inscrit dans un programme de requalification urbaine, où les aménagements paysagers doivent trouver une place importante. Côté financement, elle est chiffrée à 500 millions d’euros. La Métropole espère obtenir, comme pour la première ligne, 120 millions d’euros de subventions (État, Région et Département).

Les enjeux

C’est au prochain conseil municipal que les élus de la Ville débattront de ce passage par Jean-Jaurès et donc d’un éventuel relifting. La séance, prévue pour le 9 novembre, promet d’être quelque peu… animée !

Le point de vue

Pour le maire de Tours, ce serait « une opportunité » de « réimaginer la place Jean-Jaurès du XXIe siècle ». Il l’espère ainsi « plus ouverte, plus végétalisée » et observe ce qui s’est fait notamment à Bordeaux, avec le miroir d’eau. Emmanuel Denis a indiqué qu’il souhaitait impliquer la population, avec un concours d’architectes et un jury incluant des Tourangeaux.

Dans l’opposition, l’ancien maire Christophe Bouchet a expliqué, dans un communiqué, que « la destruction des fontaines de la place Jean-Jaurès, identitaires du paysage de la Ville de Tours, bousculera très sérieusement les Tourangeaux. Nous devrons avoir la garantie et les preuves irréfutables d’une large validation populaire ».

A.G.

Tramway : des questions et un débat

Quel sera le tracé de la future ligne de tramway dans le centre de Tours ? Passera-t-elle par le boulevard Béranger ?

(Archives tmv)
(Archives tmv)

Le rendez-vous est prévu pour 2024-2025 : c’est à cette période que devrait être inaugurée la deuxième ligne de tramway. Si les points principaux du tracé sont connus (de la Riche à Chambray-lès-Tours) et que son objectif est de passer par les CHU Trousseau et Bretonneau, le tracé dans le centre de Tours fait encore débat.

De fait, une pétition a par exemple été lancée par Richard Moreau, un commerçant du boulevard Giraudeau. Les signataires refusent une ligne de tram qui passerait par les boulevards Béranger et Giraudeau, mais aimeraient davantage un parcours sur le boulevard Jean-Royer.

De son côté, l’Association pour le développement du transport collectif en Touraine (ADTT) s’est récemment réunie et se positionne en faveur d’une ligne qui passerait par Béranger, après le départ de La Riche.
Ce qui en plus «  mettrait un coup de pied dans la fourmilière de la circulation automobile », d’après elle.

Christophe Bouchet, maire de Tours, ne s’est pas encore prononcé définitivement mais a indiqué, vendredi, que les discussions devraient avoir bien avancé d’ici 3 mois.

Un tramway nommé désir

Ça y’est : le tracé de la deuxième ligne du tramway a été dévoilé. Il y a des heureux… d’autres moins.

(Archives tmv)
(Photo Archives tmv)

Il y a les heureux… et les déçus. Samedi matin, les élus de la Métropole se sont réunis en commission générale pour valider le tracé de la deuxième ligne de tramway.

Il a donc été décidé que celle-ci relierait bien La Riche et Chambray-lès-Tours, notamment pour les deux centres hospitaliers Trousseau et Bretonneau.
Si la nouvelle a forcément de quoi réjouir Chambray et une partie des Tourangeaux, c’est une nouvelle fois Saint-Pierre-des-Corps qui fait figure d’oubliée. Pour Marie-France Beaufils, maire de la ville, c’est une nouvelle déception, la desserte de la gare lui semblant « essentielle ».

Avec cette nouvelle ligne, les Fontaines devraient être desservies (cf. infographie ci-dessous). Reste à voir si elle emprunterait le passage entre Jean-Jaurès et Liberté ou continuerait tout droit sur l’avenue de Grammont. Les tracés définitifs (et l’éventuel choix d’un passage par Béranger ou Jean-Royer) restent à officialiser.

Le 16 octobre, les élus se réuniront donc à nouveau pour valider définitivement ce tracé.

La mise en service devrait avoir lieu en 2024.

(Infographie NR)
(Infographie NR)