Basket : tous ensemble derrière le TMB pour le maintien !

Tmv sera le parrain de la rencontre contre Nantes, ce vendredi, à la halle Monconseil. Un match qui, depuis les derniers résultats, a pris une importance capitale. Alors, si vous hésitez encore, voici 5 bonnes raisons de venir supporter les Tourangeaux !

1. Pour vibrer !

Pour vibrer, il faut de l’enjeu et, malheureusement, il y en a. On aurait bien préféré que ce match ne soit qu’un parmi les autres et qu’à part prendre un peu de bon temps en équipe, les joueurs du TMB n’aient plus grand chose à jouer lors de ce Tours-Nantes à la maison.

Ce n’est hélas pas le cas. Tours est actuellement 15e du championnat de Pro B, juste devant… Nantes. Il reste quatre matchs à jouer avant la fin de la saison. Les deux dernières équipes seront reléguées en Nationale 1.

2. Pour lancer le sprint

Oui, c’est un sprint. Dans la dernière ligne droite du championnat, en quatre matchs, les Tourangeaux vont rencontrer trois de leurs concurrents directs pour le maintien. Nantes, donc, ce vendredi. Puis Boulazac, également à domicile, avant un déplacement à Quimper. Le TMB terminera ce sprint qualificatif par un derby très compliqué face à Blois (3e).

Autant dire qu’il vaudrait mieux avoir bouclé l’affaire avant ce dernier acte. Autant dire aussi que le maintien, il va beaucoup se jouer à domicile. Ces matchs, les joueurs vont les jouer comme des finales, les supporters se devront d’être au diapason.

3. Parce qu’ils ont besoin de nous !

Oui, si tmv est fier de parrainer ce match à la maison, c’est d’abord parce que vendredi, encore plus que d’habitude, le TMB aura besoin de tout le monde. La ferveur d’un public, le soutien dans les bons comme dans les moments plus difficiles, ça peut tout changer. Avec vous, le TMB peut gagner ses deux prochains matchs à la maison et, enfin, respirer un peu.

4. Parce que c’est une p… d’équipe !

À regarder le parcours du TMB cette saison en Pro B, on en oublierait presque qu’il s’agit d’une formation promue de Nationale 1. Un effectif au top, un coach expérimenté et respecté, les Tourangeaux ont su, dès le début du championnat prouver qu’ils avaient leur place en Pro B. Des blessures et un peu de fatigue rendent la fin de saison plus difficile, mais ils sont là, les Tourangeaux !

5. Parce que le basket, à Tours…

…C’est une longue histoire. Une histoire glorieuse qui a contribué à faire de Tours la ville la plus sportive de France en 1980 (lire tmv n°289 juste ici !). On vous en parle de la finale de Coupe d’Europe contre le Cinzano Milan, le 17 mars 1976 ?

> Tours VS Nantes, le 29 avril à 20 h.

 

Rentrée sportive : les clubs mis hors-jeu par le Covid

Le moins que l’on puisse dire et sans que l’on puisse s’en étonner, c’est que le Covid tient la vedette également dans l’actualité sportive du département.

Depuis le début de l’année, les reports se multiplient et retardent la reprise des championnats. Le plus spectaculaire est sans doute celui du match de Ligue européenne prévu samedi à La Fontaine Blanche. Dans leur salle mise aux normes et dotée d’un tout nouveau parquet, les handballeuses de Chambray devaient recevoir l’équipe de Vaci (Hongire). Hélas, la détection de plusieurs cas de Covid dans les rangs tourangeaux (dont trois joueuses de l’équipe première) ont conduit au report de la rencontre.

Du basket au volley en passant par le hockey

La reprise de la Pro B de basket qui devait, elle, se dérouler ce mardi à Boulazac pour les joueurs du Tours MB a, elle aussi, été reportée à une date ultérieure. En cause ? Plusieurs joueurs positifs dans l’effectif adverse. Pour le moment, l’équipe de Pierre Tavano est, elle, épargnée par le virus.

Même motif, même punition pour le TVB. Après les cas détectés dans son effectif qui avaient conduit au report de plusieurs matchs, c’est cette fois l’adversaire du jour, Cambrai, qui a été victime du Covid. Le prochain match des Tourangeaux est prévu le mercredi 12 janvier et il s’agit d’une rencontre très importante, de Coupe CEV contre Modène. La préparation pour ce rendez-vous ne sera donc pas idéale…

Les Remparts n’ont pas pu jouer contre Mont- Blanc samedi, pas plus que l’UST, privée de déplacement à Nantes, pour cause de cas dans son effectif. Naturellement, toutes ces rencontres (et toutes celles qui seront à leur tour reportées dans les jours qui viennent) viendront alourdir le calendrier de la suite de la saison qui est déjà des plus denses. Nerfs et organismes risquent d’être mis à rude épreuve.

M.P.