Ce soir on sort… avec des inconnus !

#EPJTMV. Vous aimez rencontrer de nouvelles têtes ? Si oui, le site Onvasortir.com est fait pour vous. Il permet d’organiser des sorties avec des inconnus. Un moyen original d’élargir son cercle d’amis. Ou plus si affinités…

Le rendez-vous était donné à 19h45, au bar du Vieux Mûrier, place Plumereau. Pour tester les soirées entre inconnus, nous avons choisi l’apéro planchette, organisé par Emilie*, 34 ans. Quoi de mieux que d’apprendre à se connaître autour d’un bon plateau de charcuterie ? Moyenne d’âge des huit convives : 37 ans. A table, réservée pour l’occasion, la bonne humeur s’installe très vite. Entre blagues et anecdotes personnelles, la soirée démarre bien.

Le site Onvasortir.com compte énormément de membres. Ils s'y inscrivent principalement pour élargir leur cercle d'amis... mais aussi pour profiter de bonnes soirées entre inconnus ! Photo : Yleanna Robert.
Le site Onvasortir.com compte énormément de membres. Ils s’y inscrivent principalement pour élargir leur cercle d’amis… mais aussi pour profiter de bonnes soirées entre inconnus ! Photo : Yleanna Robert.

Ces sorties, appelées « ovésiennes », sont proposées par les membres du site Onvasortir.com (OVS). Le but ? Faire de nouvelles rencontres et créer des liens. Les adeptes sont, pour la plupart, séparés ou divorcés. Ils se sont inscrits pour sortir de leur quotidien, et reprendre une vie sociale après leur rupture. « Cela nous permet aussi de rencontrer des gens que nous n’aurions pas forcément croisés autrement », remarque Laëtitia, 43 ans.

Des sorties pour tous les goûts

Pendant le repas, le principal sujet de conversation est les soirées « ovésiennes ». Chacun y va de sa petite histoire, de la pire expérience à la meilleure. « Chaque sortie est inattendue. On ne sait pas sur qui on va tomber. Il faut en faire plusieurs pour vraiment comprendre l’esprit de la communauté », insiste Olivier, 43 ans. Charles a, par exemple, vécu une situation gênante à ses débuts. « C’était ma première sortie et au final, nous n’étions que deux. L’autre membre ne parlait pas du tout. » Un épisode qui l’a vacciné. Il n’est pas revenu sur le site pendant trois ans. Onvasortir.com est une véritable micro-société. On peut y rencontrer toutes sortes d’individus. Et pour cette raison, certains préfèrent organiser des événements privés.

Capture d’écran 2016-11-25 à 14.08.41

Les soirées proposées sont très diverses : dégustations, apéros, expositions, cinéma… « C’est un peu comme un grand agenda culturel », se réjouit Laëtitia. Mais ce n’est pas tout. Les membres demandent aussi de l’aide pour un déménagement ou du bricolage.

Pourtant, le site peut aussi avoir une autre vocation. « Certains l’utilisent pour chercher plus que de l’amitié », estime Stéphanie, 42 ans et membre depuis trois ans. Le rachat du réseau par Meetic en 2015 a entraîné quelques changements : il n’est désormais plus possible d’envoyer des messages privés gratuitement. Peut-être un moyen pour le site de rencontres d’éviter la concurrence ? Mais cela n’arrête pas les plus entêtés. Bon nombre de forums donnent des conseils pour draguer sur OVS, le site de sortie entre « amis »…

* Les prénoms ont été changés.

Yleanna Robert et Lénaïg Le Vaillant.

 

Allo maman réseau ?

L’association Grandir près du cœur met en relation les mamans tourangelles.

KIDS_PAP_OUVERTURE
(Photo Phovoir)

 
Leur priorité: le bien-être de leur bébé. Une trentaine de mamans tourangelles ont choisi d’adhérer à l’association Grandir Près du Cœur. L’objectif de ce groupe de paroles, né en 2012 : permettre aux parents d’échanger autour des besoins de bébé. Pour Maryem, maman de deux enfants âgés de 2 ans et de 6 mois, trésorière de l’association, « Grandir Près du Coeur permet de rompre l’isolement des mères qui viennent d’accoucher. Elles peuvent se confier sur toutes les problématiques liées à l’univers de bébé ». Sur leur page privée Facebook, nuit et jour, ces mamans communiquent, s’interrogent, se donnent des conseils. « L’important est de se soutenir également dans les moments difficiles. Car oui, selon Maryem, avoir un bébé n’est pas tout rose au début. Parler à des anonymes est parfois plus facile que de demander de l’aide à sa famille. » Toutes les mamans sont les bienvenues, seule condition : adhérer aux valeurs du groupe comme celles d’une éducation juste de l’enfant, sans punition corporelle, du maternage proximal, de l’allaitement maternel ou encore de toutes ces pratiques favorisant l’attachement parent/ bébé, dans le respect des besoins de chacun. « On ne fait pas des enfants rois », précise Laetitia, une autre maman du groupe, « on les accompagne à bien grandir dans le respect ».
Plus d’infos sur grandirpresducoeur.tk