Tours : des artistes ouvrent une galerie partagée et auto-gérée

La galerie collective « Les Couleurs et les sons se répondent » a ouvert le 6 juillet à Tours. Un repère d’artistes qui exposeront toute l’année. Et c’est ouvert sept jours sur sept !

« Les couleurs et les sons se répondent » ? C’est le petit nom d’une nouvelle galerie d’art qui vient d’ouvrir dans le Vieux Tours. Particularité : celle-ci est partagée et auto-gérée. C’est « une galerie d’artistes où tout est possible », d’après l’annonce faite par Diagonale, duo de plasticiens réunissant Juliette Gassies et Frédéric Dumain, à l’initiative du projet.

Pour l’occasion, Juliette Gassies et Frédéric Dumain se sont entourés de cinq artistes : Chrystèle Saint-Amaux, Jean Pierre Loizeau, Yveline Bouquard, Laurence Hauss et Aurélia Vissian. Toutes et tous seront présent(e)s à tour de rôle dans la galerie.

Merci Baudelaire !

Jusqu’à présent, les locaux étaient occupés par la galerie Lyeuxcommuns. L’art imprègne donc toujours les lieux avec cette nouvelle galerie, dont le nom est une référence directe à l’immense Baudelaire. Il s’agit en effet « d’une citation extraite du poème Correspondances ». Le duo Gassies-Dumain souhaitait que le nom « évoque la possible association d’univers artistiques variés ».

Et ici, l’art ne s’arrête jamais. Les Couleurs et les sons est effectivement ouverte… sept jours sur sept ! Aucune excuse pour ne pas prendre le temps de découvrir cette nouvelle pépite tourangelle… A un moment où la culture a besoin de (sur)vivre plus que jamais, après les épreuves qu’elle a affrontées.


> Les Couleurs et les sons se répondent, galerie située au 27 rue Etienne-Marcelle, à Tours. Ouverture : tous les jours, de 11 h à 19 h. A retrouver sur Facebook : https://www.facebook.com/lescouleursetlessons/

 

Aurélien Germain
Photos : Aurélie Dunouau

Pour les fêtes, cinq (très) beaux livres

Parce qu’on n’a pas trouvé mieux qu’un beau livre pour s’émerveiller, cinq ouvrages à offrir aux grands pour les aider à s’évader ou approfondir leurs passions.

LIVRES_MURSMURS DE PAPIER

Le papier-peint est bien plus qu’un décor et ces dessins du XVIIe siècle continuent d’inspirer les créateurs et décorateurs contemporains. Tous les échantillons présentés dans Murs de papier proviennent de la collection de la Bibliothèque nationale de France, constituée entre 1798 et 1805, à la faveur de la législation révolutionnaire qui invitait les manufacturiers à y déposer leurs créations pour se protéger de la contrefaçon. Ce répertoire de motifs organisé autour de différents thèmes montre leur richesse : les papiers en arabesque ; les motifs architecturaux ; le monde végétal ; les animaux et les fruits ; l’imitation des matériaux ; les motifs géométriques ; le modèle antique ; les scènes de genre ; l’imitation du textile.

MONASTÈRES D’EUROPE, LIVRES_MONASTERES
Les témoins de l’invisible

Cathédrales, églises, chapelles, abbayes et monastères, blottis au coeur des forêts ou suspendus au-dessus de l’eau, tissent un voyage incroyable à la croisée des arts, des sciences et des cultures. De l’Irlande à la Russie, de la Grèce à la Pologne, des communautés de frères et de soeurs catholiques et orthodoxes ont ouvert leurs portes aux auteurs, permettant de découvrir les trésors artistiques qu’ils ont su conserver à travers les siècles. Des photos lumineuses qui racontent une aventure humaine unique, des monuments et des paysages extraordinaires.

LIVRES_ARTDE L’ART DES FOUS À L’ART PSYCHOPATHOLOGIQUE

La collection Sainte-Anne Tiré des expositions parisiennes « La Collection Sainte-Anne : 1950 et après » du 14 septembre au 22 décembre 2018 et « La Collection Sainte-Anne : autour de 1960 » du 10 janvier au 28 avril 2019, présentées au musée d’Art et d’Histoire de l’hôpital Sainte-Anne (MAHHSA), ce recueil est une plongée dans un art brut et graphique, plein d’émotions. Des artistes souvent inconnus, parfois anonymes, dont les oeuvres ont fasciné les collectionneurs et qui sont mises en lumière grâce au travail remarquable du MAHHSA.

LES GOUTTES DE DIEU, LE GUIDE DES VINS LIVRES_GOUTTES

Le manga Les Gouttes de Dieu est devenu, au fil de ses 44 premiers volumes, une oeuvre légendaire qui croise deux univers très codifiés, celui du vin et celui du manga. Fils d’un oenologue reconnu, Shizuku Kanzaki n’a aucun goût pour le vin. Lorsque son père décède, Shizuku apprend qu’il a un frère adoptif, Issei Tomine, oenologue reconnu. Le testament de leur père les met au défi d’identifier, à travers des descriptions poétiques, douze « apôtres » (douze grands crus) ainsi que le meilleur de tous, Les Gouttes de Dieu.
Le Guide complète ce voyage en proposant une encyclopédie d’une étonnante beauté graphique qui nous emmène aux quatre coins de la « planète vin ».

LIVRES_SPLENDEURSPLENDEUR ET MISÈRE D’UNE COSTUMIÈRE

« On reconnaît les personnages à leurs atours dès leur entrée en scène ». Travail discret mais essentiel de l’art de la scène, le costume mêle haute fantaisie et grandes exigences techniques. À travers ses aquarelles, des photos d’inspirations et de petites notes, la costumière Pascale Bordet nous fait entrer dans son monde extraordinaire. La création des costumes, la recherche des tissus, les artifices pour vieillir, rénover ou transformer un vêtement mais aussi les liens créés avec les acteurs… Pascale Bordet partage sa passion avec poésie, humour et délicatesse.
Un livre plein de beauté et de réflexion.