Expo à Polytech' Tours : toucher, casser, couler

Jusqu’au 17 octobre, l’école d’ingénieur Polytech’ de Tours accueille cette super exposition sur les matériaux.

DOSS_REPORTAGE
Jean-Paul Chemla avance d’un pas tranquille sur une plaque en verre légèrement bombée. Elle plie sous son poids mais ne se brise pas. « Le verre trempé peut résister à des pressions importantes, explique le responsable du département de Mécanique et de conception des systèmes de Polytech’Tours. C’est au moment de sa cuisson que tout se joue. » Cet ingénieur et enseignant fait le tour des différentes tables de l’exposition Toucher, casser, couler. Il est fier de pouvoir l’accueillir dans l’école. « C’est une opportunité pour certains lycéens d’appréhender les matières et le vocabulaire utilisé dans nos formations. »
Imaginée par Centre Science, l’organisme qui organise également la Fête de la Science dans toute la Région Centre, cette exposition a d’abord été présentée au Museum d’Orléans en 2012, avant de rester presque un an au Palais de la découverte en 2013. Véritable succès dans ce temple parisien de la vulgarisation scientifique, qui voit passer chaque année plus de 400 000 visiteurs, Toucher, casser, couler vient tout juste de quitter Polytech’Orléans. Ouverte à tous les scolaires, elle offre un moyen ludique de s’approprier les bases de la mécanique. L’exposition a été imaginée par des scientifiques travaillant dans différents laboratoires français. C’est le physicien Étienne Guyon qui a chapeauté la conception. Toutes les expériences présentes sont issues de celles utilisées dans ces laboratoires.
Jean-Paul Chemla se dirige maintenant vers un cube transparent, au centre de la pièce. À l’intérieur, un entonnoir suspendu est rempli de goudron. Ce liquide visqueux ne s’écoule pas vraiment à travers le goulot. Jean-Paul Chemla : « Si on a de la chance, on pourra peutêtre voir une goutte tomber pendant le temps de l’exposition. Cette expérience montre à quel point certains liquides peuvent être visqueux. » Flambage, cassure, courbures, résistance, déchirement… Chaque table de l’exposition explique, grâce à des expériences assez fun, certains principes qui régiront plus tard le métier d’ingénieur. « C’est vrai que quand on dit mécanique, on pense tout de suite à la clé de 12, s’amuse Jean-Paul Chemla. On n’imagine pas forcément ce que cela implique en matière de savoir et des différents métiers que ce terme recouvre. » Pour Polythech Tours, le but est clairement d’attirer de futurs étudiants, de mieux faire connaître les différentes disciplines enseignées par l’école. « Ces expériences montrent qu’un chercheur n’est pas cantonné seulement à travailler derrière son bureau. »
L’exposition se trouve dans la salle Info4 de Polytech’Tours au 7 avenue Marcel-Dassault. Pour la visiter, il faut réserver au 02 47 36 13 00.
[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=66l82WbPq7U[/youtube]
 

>>>> Vous en voulez plus ? Il y a encore plein d’autres jeux par ici !

Laisser un commentaire